go to content

La cour d'appel de Paris confirme l'expulsion de Frigide Barjot

Info BuzzFeed News – Après avoir été expulsée de son logement, l'égérie de la Manif pour tous avait fait appel. Elle a été déboutée et condamnée jeudi à verser 3000 euros.

posté le

Assignés en justice par la régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), l'égérie de la Manif pour tous et son époux avaient été expulsés de leur appartement en novembre 2014 après une décision du tribunal. Ils viennent de perdre en appel ce jeudi.

En première ligne dans la lutte contre le mariage pour tous, Frigide Barjot s'était retrouvée devant les tribunaux pour «domiciliation illégale». Leur bailleur social leur reprochait d'avoir utilisé leur «logement aidé», un duplex de 173 m2 du XVe arrondissement, «à des fins commerciales», par le biais de la société Jalons, et de l'avoir sous-loué à cette même société.


Le couple Tellenne qualifié de «plaideurs rancuniers»

Après avoir mis en scène son expulsion, celle qui veut désormais qu'on l'appelle Virginie Tellenne, son vrai nom, et son mari Basile de Koch, avaient quitté l'endroit le 3 novembre 2014. Mais ils avaient immédiatement fait appel de ce jugement. Frigide Barjot demandait également que la RIVP soit condamnée à payer environ 25.000 euros pour «le préjudice matériel et moral causé par cette expulsion».

Plus surprenant, le couple souhaitait également que la cour d'appel de Paris condamne le bailleur social pour les avoir qualifiés de «plaideurs rancuniers (...) d'une imagination procédurière». Et exigeait une publication de l'arrêt dans les journaux Le Monde, Le Figaro et Libération aux frais du bailleur social.

Condamnés à verser 3.000 euros à la RIVP

Dans un arrêt rendu jeudi 4 février et que nous avons pu nous procurer, la cour d'appel balaie toutes les demandes des époux Tellenne et confirme la décision rendu en première instance. Frigide Barjot et son mari sont même condamnés à verser 3000 euros à la RIVP pour les frais de procédure.

«Je n'ai rien à dire dessus, je ne commente pas une procédure judiciaire», déclare Virginie Tellenne auprès de Buzzfeed.

Depuis l'expulsion de Frigide Barjot, cinq étudiants boursiers ont pu récupérer ce logement avantageux. La RIVP avait investi 75.000 euros pour remettre un état «un logement qui n’avait pas été très bien entretenu».


David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.