Exit l’Internationale et bonjour le drapeau français: Mélenchon 2017 vs. Mélenchon 2012

Le Mélenchon 2017, plus sage et plus patriote, n’a rien à voir avec celui de 2012. La preuve en images.

1. En 2012, les drapeaux rouges du Front de gauche trustaient les meetings de Jean-Luc Mélenchon.

5 avril 2012 Pascal Pavani / AFP / Getty Images

2. En 2017, son équipe distribue en masse des drapeaux français.

Boris Horvat / AFP / Getty Images

3. En 2012, Jean-Luc Mélenchon achève tous ses discours par l’Internationale et très rarement par La Marseillaise.

4. En 2017, il choisit systématiquement l’hymne national et abandonne parfois le chant des ouvriers.

«Le temps a passé, les gens n’ont aucune difficulté à chanter La Marseillaise pas forcément par patriotisme, mais parce qu’ils la connaissent. L’internationale, les gens se regardent et se demandent “Qu’est-ce que ça peut bien être?” Il faut permettre à tout le monde d’être à l’aise, cette campagne appartient à ceux qui participent», a justifié le candidat sur TF1 le 14 avril dernier.

5. Avant cette élection, Jean-Luc Mélenchon portait très souvent un triangle rouge en hommage aux communistes déportés lors de la Seconde Guerre mondiale.

Pierre Verdy / AFP / Getty Images

Le 4 janvier 2012 aux Lilas

6. En meeting à Marseille début avril, Jean-Luc Mélenchon a troqué le triangle pour un rameau d’olivier, symbole de la paix.

Anne-christine Poujoulat / AFP / Getty Images

7. En 2012, la configuration de ses réunions publiques était classique.

Julien M. Hekimian / Getty Images

Le 22 avril 2012 à Paris

8. En 2017, Mélenchon a choisi une position plus accessible pour tenir ses meetings. Exit les pupitres, préférant s’exprimer sur un carré face à une foule qui l’entoure.

Fred Tanneau / AFP / Getty Images

Le 28 février à Brest

9. En 2012, Mélenchon s’en était violemment pris à un étudiant journaliste pour dénoncer «la sale corporation voyeuriste vendeuse de papiers» et ses «sujets de merde».

10. En 2017, il s’est essayé à la presse people en répondant à Gala

Gala / Via gala.fr

11. … et en participant à l’émission de Karine Le Marchand, Une Ambition intime.

M6 / Via 6play.fr

12. En 2012, Mélenchon refusait aussi de parler à l’équipe de Yann Barthès du Petit Journal, les accusant même d’être un journal de «fachos».

Le Parisien / Via leparisien.fr

13. En 2017, Mélenchon accepte d’évoquer son expérience de youtubeur avec les équipes de Yann Barthès.

TMC

14. En 2012, Jean-Luc Mélenchon briguait la présidence de la République sous la bannière du Front de gauche.

Philippe Huguen / AFP / Getty Images

15. En 2017, le candidat a foncé seul avant que les communistes ne le rejoignent finalement dans son mouvement nommé «La France insoumise».

Joel Saget / AFP / Getty Images

16. Enfin, en 2012 et avant cette campagne, Mélenchon n’avait pas de mots assez durs contre l’Allemagne et Angela Merkel. Il avait notamment publié un livre titré Le Hareng de Bismarck.

Plon

17. En 2017, les propos sont plus mesurés.

BuzzFeed France

Check out more articles on BuzzFeed.com!

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.
Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.
Got a confidential tip? Submit it here.
 
 
Le buzz du moment