«Lobby Juif», «Banania», «connards de Français»: on a scruté les comptes Facebook et Twitter des 573 candidats FN

Enquête BuzzFeed News - Sur les 573 candidats que présente le Front national aux législatives, une centaine poste, aime ou partage des contenus homophobes, antisémites, islamophobes ou racistes. Tour de France du FN «dédiabolisé» de Marine Le Pen.

posté le

En janvier 2016, Marine Le Pen a nommé Jean-Lin Lacapelle «secrétaire national aux fédérations et à l’implantation». Avec une mission: sillonner la France pour écarter des législatives les candidats dont le profil sulfureux et les propos outranciers donneraient une mauvaise image du parti. Dans chaque circonscription, le candidat «me fait parvenir un dossier», explique-t-il au Figaro. «Si le candidat est impeccable», la validation est enclenchée. «S'il y a des doutes, le dossier est étudié plus sérieusement. Ceux qui doivent être écartés le sont.» C'est raté.

Voici Christelle de l'Épinois, candidate dans la 3e circonscription de l'Aude, qui partage des statuts Facebook visant «ces gros connards de Français». Voici Stéphane Poncet, candidat dans le Rhône qui dessine et publie sur Facebook des caricatures dans lesquelles les noirs arborent de grosses lèvres roses et profitent tranquillement de toutes les prestations sociales tout en commettant des délits. Voici Alain Avello, le monsieur éducation du FN, qui rigole sur Facebook avec un ami: «Tu devrais essayer la zoophilie» avec Christiane Taubira. Dans une autre circonscription, cette candidate s’inquiète du «génocide blanc» qui se prépare en France. Ce candidat diffuse sur Facebook les adresses de migrants car ce sont «peut-être des terroristes». Ce candidat partage sur sa page un photomontage sur «le lobby juif» en France. Ce candidat ne dit pas «étranger», il dit «Banania». La liste est longue.

Nous avons scruté un par un les 573 candidats investis par le FN. Nous avons regardé ce qu’ils disaient, ce qu’ils commentaient, ce qu’ils likaient sur Facebook et Twitter. Il a parfois fallu du temps et quelques astuces pour retrouver leur profil Facebook. Mais tout ce que nous avons trouvé et que nous vous livrons ici est public. Nous n’avons rien piraté. Au passage, nous avons aussi regardé si les candidats avaient déjà été condamnés. Et ce que la presse locale nous apprenait sur eux.

Nous avons gardé une centaine de candidats dont les propos sont les plus outranciers. Bien souvent, ce déversement de haine tombe sous le coup de la loi. Il nous éclaire en tout cas sur ce qu’est le Front national en 2017. Les réflexions racistes, les sorties antisémites, les traits d’humour homophobes de ces candidats dessinent au crayonné la réalité de l’extrême droite aujourd’hui. Petit voyage dans le Front national «dédiabolisé» de Marine Le Pen.

Nicolas Bay, directeur de la campagne FN des législatives, a qualifié mardi sur France Info cet article de «totalement mensonger». Selon lui, les «candidats disent la vérité». Sur France Inter, David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, a évoqué d'éventuels sanctions si les propos sont «avérés».


«1 Finance, 2 immigration, 3 maladie génétique»

C'est qui? Damien Yvenat, candidat dans la 12e circonscription des Hauts-de-Seine, conseiller municipal de Châtillon.

Fait d'armes: Sur Twitter, Damien Yvenat s'en prend pêle-mêle à la finance, aux «socialos» ou au gouvernement. Mais il réserve ses saillies les plus violentes aux immigrés et à l'islam. Dans un tweet quelque peu cryptique, il lie ainsi immigration et maladies génétiques: «Un pays est d'abord détruit de l'intérieur. 1 Finance, 2 immigration, 3 maladie génétique drépanocytose», écrit-il. La drépanocytose est une maladie génétique dont l'extrême droite aime à penser qu'elle prouve le «grand remplacement».

Il like également des tweets aux relents islamophobes, dont un promet d'expliquer «pourquoi l'Europe se laisse envahir par l'islam». Un autre propose de «jeter en prison tous les socialo-ISLAMO-collabos» et s'accompagne de deux hashtags sans équivoque: «#STOPISLAM» et «#WAR2ISLAM» («Guerre à l'islam»).

Une autre fois, Damien Yvenat like un tweet aux accents apocalyptiques sur «Macron le satanique». L'auteur y écrit, au-dessus d'une image représentant le diable: «#Macron le satanique a un projet pour la France: sa dillution, son islamisation, le gender etc... et j'en passe».

Un homosexuel pédophile? «CQFD»

C'est qui? Anne-Laure Maleyre, candidate dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine.

Fait d'armes: Sur Facebook, Anne-Laure Maleyre fait un parallèle entre Emmanuel Macron et Hitler ou partage des articles d'Emmanuel Ratier, auteur antisémite. Elle suit également le groupe «Les Français parlent aux Français» qui diffuse régulièrement des contenus complotistes et des articles antisémites aux titres sans équivoque tels que: «Les Juifs, l'Antéchrist et l'Apocalypse», «Occultisme et destruction de la race européenne» ou encore «Geert Wilders ou la vitrine patriotique des intérêts juifs». Par ailleurs, Anne-Laure Maleyre a visiblement un problème avec l'homosexualité. Sur son compte Facebook, elle a partagé en 2014 un article du journal Oise Hebdo expliquant que «Le premier marié de l'Oise est en détention pour pédophilie», rapportait Rue89. Commentaire de la candidate? «CQFD». Le post a depuis été supprimé, comme le rappelle Libération. La même année, elle se réjouissait du succès de la manifestation «Jour de colère» au cours de laquelle des manifestants avaient battu le pavé aux cris entre autres de «Juif, la France n'est pas à toi».

«L'ennemi c'est l'islam»

C'est qui? Christophe Versini, candidat dans la 15e circonscription de Paris et responsable FN du 20e arrondissement.

Fait d'armes: Sur Facebook, Christophe Versini apporte son soutien à Renaud Camus, théoricien du «grand remplacement», qui a été condamné en 2014 pour «provocation à la haine». Dans ses tweets, Christophe Versini a une cible favorite: l'islam. «L'ennemi c'est l'islam. Nous sommes en guerre contre l'islam» écrit le candidat dans un tweet de juin 2015.


Contacté par mail, Christophe Versini n'a pour le moment pas donné suite à nos sollicitations.

Passionnée par la théorie des chemtrails

C'est qui? Armelle Goasguen, candidate dans la 14e circonscription de Paris.

Fait d'armes: Armelle Goasguen est manifestement adepte d'une théorie du complot en particulier: celle des chemtrails. Les chemtrails sont ces traces blanches laissées dans le ciel par les avions, et qui, selon certains complotistes, contiennent des produits toxiques destinés à empoisonner, dans divers buts, les personnes exposées aux retombées. Armelle Goasguen est ainsi membre des groupes «Chemtrails Danger», «Stop aux épandages aériens» et «Chemtrail France». Il arrive aussi à Armelle Goasguen de liker un article expliquant que Donald Trump va «révéler au public l'existence des Extraterrestres». Dans les pages qu'elle suit, on retrouve notamment «La France, nation à désislamiser» ou encore «Résistance contre l'islam, l'immigration et l'insécurité».

Sur son compte Twitter, Armelle Goasguen n'hésite pas à liker un message expliquant que «l'apport de la France à la culture occidentale (...) est considérable. Et on nous casse les couilles avec Vichy!»

Fan du site islamophobe Riposte Laïque

C'est qui? Liliane Pradier, candidate de la 2e circonscription des Hauts-de-Seine.

Fait d'armes: Cette candidate entretient une passion pour le site islamophobe Riposte Laïque au point d'avoir un compte Facebook quasi uniquement alimenté par ce site, dont les dirigeants ont plusieurs fois été condamnés pour incitation à la haine raciale. Le 5 juin dernier par exemple, Liliane Pradier relaie un article du site qui fait l'amalgame entre musulmans et terroristes: «Contre l’islamisation de la France, contre les attentats musulmans qui ensanglantent la France et l’Europe (hier encore, à Londres), votez patriotes, contre ceux qui veulent vous imposer toujours plus de soldats d’Allah sur notre territoire.»

Le 1er juin elle partage un article qui affirme que le ramadan est «une piqûre de rappel faite chaque année aux musulmans afin qu’ils n’oublient pas l’islam, cette religion de haine et de meurtre». Le 4 mai enfin, elle partage à trois reprises une vidéo (supprimée depuis) censée révéler l'existence d'un réseau pédophile lié à Emmanuel Macron.

Le 21 avril 2015, elle like une vidéo publiée par Alain Soral, dans laquelle le polémiste antisémite explique que le «système» avec notamment «le Mossad» pourrait annuler les élections dans le cas d'une victoire annoncée de Marine Le Pen. Contactée par BuzzFeed, la candidate a d'abord promis de nous rappeler avant de systématiquement nous raccrocher au nez.

Like des pages nationalistes et pétainistes

C'est qui? Alexandre Gaborit, candidat dans la 11e circonscription du Val-de-Marne, conseiller municipal de Villejuif.

Fait d'armes: Sur son compte Facebook, il s'intéresse particulièrement aux mouvements nationalistes comme Dissidence française ou le Front de libération français dont il like les pages. Il like également le CLAN (Communauté de liaison et d'aide nationaliste), qui diffuse régulièrement des contenus pétainistes. Alexandre Gaborit like également une page au titre évocateur: «Les Blancs sont les plus beaux et les plus sexy» ou encore «Quenelle d'or», d'après le geste créé par Dieudonné.

Accusée d'enrôler des candidats contre leur gré

C'est qui? Béatrice Roullaud, candidate dans la 6e circonscription de Seine-et-Marne, conseillère municipale de Meaux, représentante départementale du Collectif Croissance Bleu Marine.

Fait d'armes: En 2014, son ancien directeur de campagne l'accuse d'avoir forcé la main à des candidats pour s'inscrire sur sa liste pour les élections municipales de Meaux. Il raconte également comment, dans une campagne qui l'oppose au maire de la ville Jean-François Copé (LR), les insultes racistes et antisémites fusent dans les réunions de travail. En référence à sa religion, Jean-François Copé est ainsi surnommé «Copélovici».

«La première invasion non militaire de notre histoire»

C'est qui? Julia Carrasco, candidate dans la 11e circonscription des Hauts-de-Seine.

Fait d'armes: Obsédée par l'immigration, elle retweete des messages évoquant «la première invasion non militaire de notre histoire» et prône la «remigration», théorie de l'intellectuel d'extrême droite Renaud Camus.

En mars dernier, elle relaie aussi un dessin raciste.

En avril, elle partage le message antisémite d'Henri de Lesquen (déjà condamné pour incitation à la haine raciale notamment) pour qui Macron est «le candidat de l'oligarchie cosmopolite». Le même mois, elle diffuse un autre message où il est indiqué «Islam = menace».

Il like des vidéos de l'action française sur «Ali Juppé»

C'est qui? Patrice Vella, Candidat dans la 3e circonscription de Seine-Saint-Denis. Peu présent sur les réseaux sociaux, il a 51 ans.

Fait d'armes: Sur Facebook, il like une blague où un homme confond sa femme, en niqab, avec une poubelle, et la page «non à l'islamisation de la France». Il a aussi liké une photo qui suggère que les musulmans sont sales alors que les «mécréants» sont propres, et une vidéo de l'action française appelée: «Ali Juppé: le républicain modéré». Contacté par BuzzFeed News, il n'a pas répondu.

Obnubilé par les niqabs

C'est qui? François Helie, 42 ans, candidat dans la 3e circonscription de l'Essonne. Au FN depuis 2012, il est officier de police judiciaire.

Fait d'armes: François Helie a déjà été épinglé dans le passé pour ses publications Facebook. En 2015, Libé rapportait que le candidat FN avait partagé une fausse pub avec un sac poubelle en «niqab jetable» qui «retient les odeurs durant 24 heures». Il a démenti avoir publié cette image et dit avoir déposé plainte.
Il lui a aussi été reproché un dessin d'un soldat français au Mali avec cette légende: «Ne t'inquiète pas on va te faire adopter par un couple gay en France». Il s'est défendu de toute homophobie en rappelant que ce dessin était celui de Ali Dilem, dessinateur qui a rejoint Charlie Hebdo.

Quand on consulte l'une de ses deux pages Facebook (l'une est très pro et a été créée en mai et l'autre est plus ancienne et plus active, celle pour laquelle il avait été épinglé en 2015), on constate qu'il a liké une photo de 2013 où l'on voit une femme en burka avec un cadenas sur son visage. La légende dit: «Prière de refermer la trappe». Il a aussi liké un article rapportant qu'une femme en burka s'est étranglée dans un kart et accompagné de la légende: «Comme dirait Bigard c'est ballot!!!» Sur Twitter, il s'interroge sur l'existence d'un «islam républicain». Contacté par mail par BuzzFeed News, il n'a pas répondu. Joint après la publication de l'article, François Helie se «défend de toute homophobie». Sur le dessin d'une femme en burka liké, le candidat dit:

«On me reproche d'avoir liké un dessin avec une femme en burka avec un cadenas au niveau du visage. Oui j'ai liké mais il me semble que par rapport au droit de la femme celles qui porte la burka elles ont pas la liberté d'expression et que du coup un cadenas ça muselle la liberté d'expression. Si on ne peut rien dire quand il s'agit de l'islam je ne comprends pas

Adepte du «grand remplacement» et des théories conspirationnistes

C'est qui? Aymeric Durox, candidat dans la 3e circonscription de Seine-et-Marne. Ce prof d'histoire géo âgé de 31 ans est le secrétaire départemental du FN77 et le coordinateur régional du Collectif d'enseignants du FN.

Fait d'armes: Sur son compte Facebook, Aymeric Durox est un adepte de la théorie du «grand remplacement»: il like ainsi un contenu de Laurent Ozon, qui prône la «remigration». Cet article évoque par ailleurs une théorie du complot très répandue à l'extrême droite: celle de l'implication de George Soros, milliardaire grec, dans le «remplacement» des populations européennes par des populations immigrées. Toujours sur Facebook, Aymeric Durox like une photo parodique montrant quatre jeunes femmes blanches et blondes présentées comme «Miss Cameroun, Miss Mali, Miss Ouganda et Miss Burkina Faso». Référence sans doute au fait que Miss France 2017, Alicia Ayliès, est une femme noire.

Contacté par mail, Aymeric Durox répond à BuzzFeed News: «Que Soros ait œuvré pour déstabiliser des régimes en place un peu partout est de notoriété publique et n'aura pas échappé à un esprit avisé comme vous. C'est évidemment cela que j'ai "liké" à l'époque, et aucunement quelques autres élucubrations sorties tout droit de votre esprit fécond et prompt à chercher la vérité.»

Eve Froger, candidate dans la 4e circonscription de Paris, tweete le lendemain de l’attentat de Nice: «Il est beau cet islam de France.»

Marie Mavande, candidate dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis, a retweeté ce tweet le jeudi 1er juin: «Ce n'est pas tant l'homosexualité qui est gênante que les valeurs individualistes, égoïstes et matérialistes véhiculées par le lobby gay.»

Nina Smarandi, candidate dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine, a liké une image de propagande nazie sur la page identitaire «Filles d’Europe», et deux images de Dieudonné. Contactée par mail par BuzzFeed News, elle n'a pas répondu.

François Paradol, candidat dans la 9e circonscription du Val-de-Marne, a liké un post du Gud à Lyon. Selon Libé, il n’a pas pu publier dans le journal municipal de Vitry une tribune dans laquelle il faisait le parallèle entre immigration et délinquance.

Laurent Salles, candidat dans la 4e circonscription des Hauts-de-Seine, a été dans le passé l’assistant parlementaire européen de Louis Aliot et est, à ce titre, soupçonné d’avoir été employé de manière fictive. Une information judiciaire a été ouverte le 15 décembre dernier, comme le rappelle Libération. Sur les réseaux sociaux il valide la théorie complotiste du «grand remplacement» en partageant plusieurs tweets mentionnant cette idée. Il like aussi un message qui, en guise de conclusion, établit que «l'islam est un problème».

Lucie Dedi, candidate dans la 10e circonscription de l'Essonne qui like sur Facebook une image qui montre plusieurs cochons dans l'eau avec cette légende: «le temps est venu de déployer notre arme secrète contre l'islam: le commando sgrouik». Fervente chrétienne si l'on en croit son activité sur Facebook, elle a aussi liké une image de la page «Jesus Christ TV» qui a pour thème «comment vaincre la débauche sexuelle». Le 23 janvier dernier, elle a posté sur Facebook ce message: « Femmes, soyons soumises à nos maris comme il convient dans le Seigneur. Colossiens 3 verset 18. La parole de Dieu doit être obéit en entier.Bonne semaine.»

Joffrey Bollé, candidat dans la 5e circonscription de Seine-et-Marne et directeur de cabinet de Florian Philippot. En 2015, il publie un message via Twitter, supprimé quelques minutes plus tard. Dans celui-ci, il répond à Laurent Ruquier, homosexuel déclaré, en affirmant que l'animateur «porte mieux les robes» que Marine Le Pen. Accusé d'avoir posté un message homophobe, le candidat plaide alors «l'humour». Il fait aussi partie des assistants parlementaires qui intéressent la justice dans le cadre de l'enquête européenne pour fraude.

Jordan Bardella, candidat dans la 12e circonscription de Seine-Saint-Denis, était invité en mars sur LCI. L'occasion pour lui d'affirmer qu'«à Paris un violeur sur deux est de nationalité étrangère» en s'appuyant sur une étude sujette à caution. Comme le rappelle Libération, le jeune homme, qui était en débat avec Hella Kribi-Romdhane, porte-parole de Benoît Hamon sur les questions de banlieues, a ajouté «ça veut dire ce que ça veut dire». En 2015, Il a aussi été épinglé par SOS Racisme pour ses tweets «donnant une vision violente et négative des banlieues et des musulmans.» Il parlait notamment «d'ensauvagement des banlieues» ou fustigeait les liens entre la gauche et «l'union des musulmans».

Retour au sommaire.

Il dessine et publie des caricatures racistes

C'est qui? Stéphane Poncet, candidat dans la 6e circonscription du Rhône. Il est le patron du FN à Villeurbanne, élu municipal de la ville et secrétaire départemental adjoint.

Fait d'armes: Stéphane Poncet s'est illustré lors des législatives de 2012 avec des caricatures racistes qu'il a dessinées et publiées sur le blog du FN de Villeurbanne. Sur un des dessins, on voit un noir avec des grosses lèvres roses qui explique en souriant qu'il profite de «toutes les prestations sociales» et commet des «délits» mais que ce n'est pas grave puisqu'il ne sera jamais expulsé. À l'époque, Marine Le Pen avait réagi promptement en expliquant qu'il «venait de terminer sa carrière politique». C'était faux. Le FN a maintenu son investiture il y a cinq ans, et la renouvelle aujourd'hui. Contacté via le formulaire de son blog (actif), il n'a pas répondu à nos sollicitaions.

Le GUD, la Traboule et Jean-Yves Le Gallou

C'est qui? Bruno Desies, candidat dans la 9e circonscription de l'Isère et conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Fait d'armes: Bruno Desies like beaucoup sur Facebook. Ainsi, il suit le GUD, groupuscule d'extrême droite qui a connu ses heures de gloire dans les années 70, La Traboule, bar identitaire où nous avions passé une soirée polémique en février dernier, ou encore Jean-Yves Le Gallou, l'un des théoriciens du «grand remplacement». Il a aussi liké un montage où apparaît Sephora Ikabala, jeune femme noire élue Miss Helsinki 2017. Une photo légendée ainsi: «On ne se lasse pas de comparer cette bizarrerie avec les jolies perdantes de ce concours ahurissant.»

Il veut bien accueillir des réfugiés… mais uniquement chrétiens

C’est qui? Gérard Dézempte est candidat dans la 6e circonscription de l’Isère, soutenu par le FN. Il est maire de Charvieu Chavagneux (élu sous l'étiquette divers droite) depuis 34 ans et conseiller départemental de l'Isère.

Fait d’armes: En septembre 2015, Gérard Dézempte fait adopter par son conseil municipal une délibération visant à accueillir les réfugiés, mais «à la condition expresse que ce soit une famille chrétienne». La raison? «[Parce] que les chrétiens ne mettent pas en danger la sécurité d'autrui; qu'ils n'attaquent pas les trains armés de kalachnikov, qu'ils n'abattent pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction et qu'ils ne procèdent pas à la décapitation de leur patron comme nous l'avons vu à quelques kilomètres de notre commune.» L’affaire fait du bruit mais Gérard Dézempte se défend. Il avance, dans Le Monde, qu'il «ne peut pas dire que ceux qui font le ramadan sont assimilés», et lâche à Envoyé spécial: «Je ne suis pas sûr que l'islam soit une religion de paix.» Il précise carrément, au sujet de la délibération: «Les bons musulmans, s'il y en a, ne doivent pas se sentir concernés, tout simplement.»

Mais en matière de mesures polémiques, il n’en est pas à son coup d’essai: comme le rappelle Le Parisien, en 1989, un bulldozer, sur demande de la mairie, détruit une mosquée et le maire de Charvieu Chavagneux plaide l’«erreur». En 1997, il avait été à l’origine d’un référendum qui proposait un quota de personnes d'origine étrangère pour les logements sociaux -référendum qui avait été finalement annulé par la Cour d'appel de Lyon.

Il juge un mémorial de la Shoah «trop politisé»

C'est qui? Christophe Boudot, candidat dans la 9e circonscription du Rhône, président du groupe FN au conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, conseiller métropolitain et conseiller municipal de Lyon.

Fait d'armes: En mai 2016, Laurent Wauquiez, président de la région, décide de baisser les subventions à la Maison d'Izieu, lieu de mémoire d'où furent raflés 44 enfants juifs en 1944 avant d'être déportés vers les camps de la mort. Aucun problème pour Christophe Boudot qui déclare sur TVM: «Je crois que la Maison d’Izieu, c’était un petit peu trop politisé, un peu "too much". On s’en est servi pour faire repentance, toujours. (...) Nous avons toujours voté contre ce genre de subvention parce que ça aboutit finalement à une forme de repentance, toujours la même.» Il s'en excusera sur Twitter, prétextant avoir été «mal informé» sur le sujet.

Toujours sur Twitter, Christophe Boudot ne renie pas la théorie du «grand remplacement», estimant que c'est la «volonté du gouvernement».

Un compte mystérieusement supprimé

C'est qui? Tiffany Joncour, candidate dans la 1re circonscription du Rhône et conseillère du 9e arrondissement de Lyon.

Fait d'armes: Au mois de mai, BuzzFeed News avait retrouvé la trace d'un compte Facebook appartenant très probablement à la candidate sous le nom «Tiff Brustelle». Ce compte comportait de nombreuses photos de Tiffany Joncour et il interagissait régulièrement avec des membres de sa famille ou des militants frontistes. La personne qui l'animait avait liké deux publications de Génération identitaire, relayées par la page Ouest Casual. Cette communauté diffuse également des publications aux échos néonazis. Peu après un mail de BuzzFeed News envoyé à la candidate, ce profil Facebook a été tout simplement supprimé. Contactée par téléphone, Tiffany Joncour a déclaré «n'avoir aucun commentaire à faire».

Il like Suavelos, le réseau «des blancs insoumis»

C'est qui? Damien Monchau, candidat dans la 14e circonscription de Lyon, conseiller municipal de Vénissieux.

Fait d'armes: Accusé en 2015 d'avoir enrôlé frauduleusement des citoyens lambda sur sa liste pour les élections municipales, Damien Monchau y avait aussi inscrit d'anciens colistiers d'Yvan Benedetti, leader nationaliste condamné pour injures publiques en 2016.

Sur Facebook, Damien Monchau like la page de Suavelos, le réseau «des blancs insoumis» qui partage, notamment, ce genre de publications sur «les noirs» ou Pierre Bergé. Suavelos qui organise aussi, en 2017, un camp d'été réservé aux blancs.

Elle like des tweets homophobes et racistes

C'est qui? Agnès Marion, candidate dans la 10e circonscription de la Métropole de Lyon. Elle a 40 ans, conseillère régionale en Auvergne-Rhône-Alpes, membre du comité central du FN.

Fait d'armes: Très active sur les réseaux sociaux, Agnès Marion enchaîne les likes racistes et homophobes sur Twitter et Facebook depuis plusieurs années. Elle like par exemple ce tweet de juin 2015: «Le ramadan, ce moment de l'année où les dealers ne sont pas disponibles avant 22h...». Elle like également un tweet de 2014 où un utilisateur écrit: «Je me demande quand les Français vont foutre dehors toutes ces lopettes de l'#UMPS». À l'occasion, Agnès Marion like aussi les messages de Laurent Ozon, fondateur du «mouvement pour la remigration» qui prône le retour dans leur pays d'origine des Français d'origine immigrée.

Contactée par mail, Agnès Marion, n'a pour le moment pas donné suite à nos sollicitations.

Sandrine Ligout, candidate frontiste dans la 13e circonscription du Rhône, a été épinglée par Libération en 2013 après avoir publié la photo d'un agneau avec le commentaire: «Une petite pensée pour tous les pauvres petits moutons, qui seront sacrifiés aujourd’hui pour une “fête” organisée par des sauvages.» «C’est une publication que j’avais partagée, par conséquent le commentaire n’était pas de moi», précise Sandrine Ligout par mail à BuzzFeed News. Elle nous fait également part de ses engagements auprès de la Fondation Brigitte Bardot ou pour la cause animale. «Vous trouverez sur ma page Facebook, le même genre de publication condamnant les "agneaux de Pâques"» (c'est vrai, mais les chrétiens n'y sont pas traités de sauvages). «Continuez à me traiter de "raciste" si cela vous fait plaisir, personnellement j'ai la conscience tranquille, je me bats pour la cause animale, et m'engage pour le bien-être des animaux», conclut-elle.

Pour lui, la France sera envahie de niqab en 2050

C'est qui? Philippe Lambilliotte. Candidat dans la 7e circonscription de l'Oise. Conseiller régional Hauts-de-France dans le groupe FN Rassemblement bleu marine.

Fait d'armes: Like sur Facebook une photo où l'on voit des cochons qui surveillent «une baignade anti-burkini» ou encore une image qui montre que l'Europe en 2050 sera «envahie» de femmes en niqab. Sur Twitter, il explique que «toutes les femmes libres comme Marine et la princesse du Danemark refusent de porter le voile». Contacté par BuzzFeed News, il n'a pas répondu.

«La France, fille aînée de l’Église»

C'est qui?

Françoise Coolzaet, candidate dans la 7e circonscription du Nord. Elle a été conseillère régionale et municipale à Lille. Elle a 44 ans. Sa mère a fondé le mouvement frontiste du Nord.

Fait d'armes: En 2013, elle avait été épinglée par La Voix du Nord pour ses statuts Facebook islamophobes. Un exemple: «Charles Martel! 732 où nous, Français, avons bouté les Arabes dehors et libéré la France (...) de Mahomet! (...)» Un autre exemple: «À Roubaix, je n’opposerai pas le croyant musulman et l’insipide de souche car la France mérite mieux: France, fille aînée de l’Église». Le quotidien assurait que c'était bien son compte mais la candidate a nié les faits et son compte a été fermé très rapidement après la publication de l'article. Plus récemment, en 2015, elle avait tweeté que son fils revendiquait ne pas croire à la théorie de l'évolution. Et ajouté ceci:

«C'est bon les Banania»

C'est qui? Pascal Prince, candidat dans la 15e circonscription du Nord. Figure du FN local, il est conseiller municipal à Hazebrouck et ancien chef de sécurité. Il a remplacé au pied levé une autre candidate dans cette circonscription. Il a 61 ans.


Fait d'armes:

À peine désigné, il fait déjà polémique. Alors qu’il exposait son programme sur l’immigration lors d’une conférence de presse le 24 mai, il a déclaré «C’est bon les Banania. Le Banania c’est très bon eux (sous-entendu les étrangers), mais il faut penser aux Français», comme l’a rapporté La Voix du Nord. Il a ensuite plaidé le malentendu et réfuté toute connotation colonialiste ou raciste: «C’est sorti comme ça, j’aurais pu dire Poulain ou Nesquik, je ne suis pas du tout raciste.»

Patricia Chagnon, candidate dans la 3e circonscription de la Somme, mise en examen, intervient souvent sur la chaîne de télé pro-Poutine Russia Today. Sur Facebook, elle like les pages du parti nationaliste français et des royalistes français.

Éric Dillies, candidat dans la 1re circonscription du Nord et chef de file des élus frontistes lillois, avait qualifié les écologistes de «défenseurs de l'alarmisme climatique» et leur a reproché d’exercer une «tutelle religieuse sur les esprits». Sur Twitter, il a tout simplement comparé le PS avec… Daech.

Éric Richermoz, candidat dans la 4e circonscription de la Somme, aime la page Facebook Resistance Dissidence qui a pour photo de profil un Juif qui embrasse Hitler. Sur Twitter, il montre une photo de la mairie de Lille avec un drapeau algérien avec cette légende: «La mairie de Lille sous pavillon algérien: une chose est sûre Martine est en campagne.»

Loïc Grimaux reste candidat dans la 5e circonscription de la Somme, alors qu'il a été déclaré inéligible début avril pour six mois par le tribunal administratif d'Amiens. Mais il a fait appel, comme le rapporte Marianne.

Pour elle, les richesses de l'islam sont «le viol, la pédophilie, la décapitation»

C'est qui? Claudie Cheyroux, candidate dans la 1re circonscription des Pyrénées-Atlantiques, 61 ans. Conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine.

Fait d'armes: Sur Facebook, Claudie Cheyroux concentre ses attaques sur les musulmans et les réfugiés. Il en va ainsi d'un dessin qu'elle a partagé en décembre 2016, et dans lequel sont listés les «richesses que l'islam nous a apporté (sic): pédophilie, viol, décapitation, brûler les vivants, mutilations sexuelles», etc. En octobre, elle partage un dessin de Tcho montrant Bernard Cazeneuve accueillant une foule composée d'hommes noirs et d'une femme en burka et disant: «Bienvenue, le représentant de la loi est heureux d'accueillir ceux qui la violent». À l'occasion, elle partage les contenus d'Égalité et Réconciliation, le site d'Alain Soral, polémiste antisémite multi-condamné par la justice. Dans un autre message, posté sur sa page en décembre 2016, elle liste le «bilan effarant des socialistes»: «terrorisme islamiste, réformes sociétales: mariage homo PMA GPA Gender, homosexualisme à l'école».

Dans un long mail envoyé à BuzzFeed News, Claudie Cheyroux explique qu'«il s'agit d'une image partagée (sur une page en sommeil depuis des mois) et qui concerne l'islam radical. Elle circule sur les flux publics sur Facebook. Les atrocités et horreurs que nous apporte l'actualité depuis deux ans et demi en France, et dans de nombreux pays d'Europe et du monde conduisent -légitimement- à se questionner sur les pratiques et valeurs véhiculées par une religion que les médias s'évertuent à qualifier "d'amour et de paix". Cette image résume explicitement et mieux qu'un long discours, des pratiques et des faits malheureusement indiscutables, que l'on ne peut que déplorer et condamner.»

Elle partage des publications selon lesquelles l'islam «encourage la pédophilie avec des nourrissons»

C'est qui? Marie-Mauricette Martinez, candidate dans la 6e circonscription de Gironde. 60 ans, retraitée, elle se présente pour la première fois à une élection.

Fait d'armes: À lire son profil Facebook, l'islam est responsable d'absolument tous les maux. Elle relaie de nombreuses publications de sites comme Islam-et-vérité. Dans l'une de ces publications qu'elle relaie, il est écrit que le vrai islam revient à «enlever les chrétiennes et détruire les églises», et encourage la pédophilie, «même avec des nourrissons». Il serait donc «bien pire que le nazisme». Il est donc naturel qu'elle fasse partie du groupe Facebook «l'islam, le fléau de l'humanité». Elle a aussi partagé une vidéo affirmant que «La France éduque et forme un peuple homosexuel, pervers et de racailles». Sa provenance? Le site d'Alain Soral, Égalité et Réconciliation. Contactée via le mail de sa fédération par BuzzFeed News, elle n'a pas répondu.


Elle pose avec des néonazis

C'est qui? Julie Rechagneux, secrétaire départementale du FNJ Gironde et candidate de la 2e circonscription de ce même département.

Fait d'armes: Elle dirige la section FNJ de Gironde noyautée par des identitaires et néonazis, comme le montre une enquête fouillée du site antifasciste Pavé Brûlant. Sur plusieurs photos, elle pose avec des individus identifiés comme néonazis (Résille, Clément et Virgile).

Ces trois personnes ont par exemple monté un groupe de musique appelé Kommando Kastor Krew, dont les initiales, « KKK », fait référence au Ku Klux Klan, groupe raciste américain. Résille, qu'on aperçoit sur plusieurs photos avec la candidate Rechagneux, exhibe un tatouage néonazi sur sa page Facebook.

Ce tatouage est une « wolfsangel », rune utilisée comme blason de la 4ème division SS / Via Pavé Brûlant

Contactée par BuzzFeed News, Julie Rechagneux n’a pas donné suite.

Condamné à 4 mois de prison avec sursis pour violences

C'est qui? Vincent Gérard, candidat à la 3e circonscription de la Haute-Vienne, et secrétaire départemental.

Fait d'armes: En 2012, il a été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour faits de violence avec usage ou menace d'une arme. C'est un ancien skinhead, guitariste du groupe Tolbiac's Toads dans les années 80. Il a gardé une certaine nostalgie de cette époque, qu'on retrouve dans un commentaire Facebook d'une photo du groupe Evil Skins en 1984, pendant les manifestations pour l'école libre. «De profil c'est Alain de Légion?» demande quelqu'un. Il répond: «C'est Boris... Alain était encore dans ses couches... (...) c'était un très bon combattant en plus d'être une personne très sympa.» Evil Skins a interprété le titre Zyklon Army qui commence par le chant nazi «Sieg Heil». Il a également liké en mars dernier une affiche récente de In Memoriam, un groupe de rock nationaliste qui a notamment repris une marche des jeunesses hitlériennes. Contacté par mail par BuzzFeed France, il n'a pas répondu.

«Les migrants polluent»

C'est qui? Joseph Damour est candidat dans le 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques et secrétaire départemental du Collectif Nouvelle Écologie.

Fait d'armes? Obsédé par l'islam et l'immigration, Joseph Damour relaie sur son compte Twitter des messages dans lesquels il parle de «pollution» à propos des réfugiés.



Il relaie aussi la vidéo de Monseigneur Lefebvre qui dit des «vérités» à propos «de cet islam qu'il faut arrêter». «Nos deux religions ne peuvent pas cohabiter. C'est impossible. Qu'ils restent chez eux (les musulmans, ndlr). Si tous les ans, il y a 500.000 musulmans en France en plus, vous allez voir ce que ça va faire avec les mosquées. Quand un chef dira "tuez-les chrétiens". Quand ils tuent un chrétien, ils se sauvent leur âme et l'âme de celui qu'ils tuent. Pourquoi s'en priver», déclare le religieux.

En mars, il retweete le compte de «Martin Ouchka» qui qualifie Pierre Bergé de «pédale».

«Le ramadan débute, ont-ils le droit de vote?»

C'est qui? Catherine Lesné, candidate dans la 1re circonscription du Lot-et-Garonne et conseillère municipale d'Agen.

Fait d'armes: Sur Facebook, Catherine Lesné parle de politique, des élections... et des musulmans. Ainsi, en octobre dernier, elle partage une vidéo dans laquelle un homme se lance en pleine rue dans une diatribe contre les musulmans et les réfugiés. Il explique en s'adressant à eux: «Je vous connais (...) et j'ai vu combien vous êtes cruels, arrogants, et stupides. Vous n'avez rien créé. Vous n'avez rien fait». Une vidéo, visible ci-dessous, que Catherine Lesné ponctue d'un commentaire: «La véritable liberté d'expression».

video-cdn.buzzfeed.com

Toujours à propos des musulmans, Catherine Lesné se pose une question: «ont-ils le droit de vote» durant le ramadan? Selon elle, oui, puisqu'«ils aiment trop les interdits».

Catherine Lesné a aussi partagé un contenu d’Alain Soral –polémiste antisémite multi-condamné– appelant à voter FN «pour le salut de la France». Contactée par mail, la candidate n'a pour le moment pas donné suite à nos sollicitations.

«Sondage: Y a-t-il trop d'Arabes en France?»

C'est qui? Michel Bergougnoux, candidat dans la 3e circonscription de Dordogne. Il est facteur et n'a jamais été élu.

Fait d'armes: En août 2016, il a notamment partagé une publication de la page «Images drôles, sexy et citations» présentant un faux sondage humoristique demandant «Y a-t-il trop d'Arabes en France?» Deux mois avant, il a partagé une citation pour «l'interdiction de la secte qui se nomme islam».

Sollicité par BuzzFeed, le candidat n'a pas donné suite.

Visé par une enquête pour fraude fiscale

C'est qui? Christophe Bardin, candidat dans la 1re circonscription des Landes. Il était conseiller municipal de Dax jusqu'en septembre 2016, date de sa démission.

Fait d'armes: Le fisc poursuit Christophe Bardin et son épouse, Yveline Brun, elle-même conseillère régionale FN, pour avoir soustrait près de 300.000 euros à l'administration fiscale. En cause? La comptabilité pas toujours très nette de leur entreprise d'auto-école.

Il se fait passer pour un SDF qui se plaint des étrangers

C'est qui? Geoffray Gourré, candidat du Front national dans la 1re circonscription de Charente. Il est responsable de la communication du FN dans le département.

Fait d'armes: En décembre, il s'était fait passer pour un SDF vivant à Angoulême dans une annonce qu'il avait publiée sur Le Bon Coin: «Je me demande si la meilleure solution pour moi, c’est de déchirer ma carte d’identité française et de faire une demande d’asile», décrivait l'annonce avant d'être démasquée par La Charente libre.


Aurélie de Azevedo, candidate dans la 3e circonscription de Charente, conseillère régionale de Charente. Elle soutient les soupes au cochon et like la page d’Henry de Lesquen sur Facebook.

Marlène Mignon, candidate dans la 7e circonscription de Gironde. En 2014, elle partage une «blague» qui raconte l’histoire d’un «Arabe» qui se fait coller «un bon coup sur la gueule» par un gendarme. Elle fait aussi partie du groupe «Brûler des mosquées, une réponse proportionnée?» et trouve «mdr!!» une image où on voit une femme voilée annoncer à son amie qu’elle a «offert une chèvre» à son mari. Contactée par mail par BuzzFeed News, elle n'a pas répondu.

Étienne Bousquet-Cassagne, candidat dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne, est assistant FN au Parlement européen et cité dans l’affaire des emplois présumés fictifs à Strasbourg. Sur Facebook, il fait le parallèle entre migrants et clandestins illégaux.

Grégoire de Fournas, candidat dans la 5e circonscription de Gironde, héberge sur sa page de nombreux commentaires racistes. Ils ont été récités à voix haute par un opposant de droite lors d'une séance du conseil départemental.

Océane Ravix, 24 ans, candidate dans la 3e circonscription des Landes. Encartée au FN depuis un an, elle est dentiste équin. Quasi inexistante sur Twitter, elle like sur Facebook une photo du groupe Facebook «Resistance et unité» qui compare des bâtiments réservés aux migrants et les tentes des SDF en France. Elle like aussi une photo du groupe «Vladimir Poutine - Fan Club» sur les Corses avec cette légende: «Les Corses se battront pour rester chrétiens». Une troisième photo publiée sur la page Facebook «France, ma patrie, ma nation», aimée par Océane Ravix, montre un homme avec une coiffe saoudienne avec en légende «je suis Français». Dans la photo, on voit aussi un chien avec la légende: «et moi un chat». CQFD.

Philippe Dubois, candidat dans la 1re circonscription de Gironde. Sur Facebook, il aime la page «le blog de ceux qui aiment Zemmour», la page «vigilance halal», la page de TV Libertés et Causeur. Dans un post publié le 26 avril dernier, il écrit que «Macron c’est le communautarisme affirmé».

Stanislas Chavelet, candidat dans la 2e circonscription du Puy-de-Dôme, qui appartient au groupe Facebook «Occidentaux qui disent “non” à l’islam». Il n'a pas répondu à nos sollicitations par mail.

Il diffuse les adresses de migrants car «des terroristes peuvent se cacher parmi eux»

C'est qui? Olivier Monteil, candidat dans la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées. 51 ans, officier supérieur retraité, marié, père de six enfants. Diplômé de Saint-Cyr. Chevalier de la Légion d'honneur.

Fait d'armes: Il était secrétaire départemental du FN des Hautes-Pyrénées quand cette fédération a diffusé sur Facebook une prétendue note de police divulgant l'adresse d'appartements occupés par des migrants. Il avait publiquement assumé cette initiative car «des terroristes peuvent se cacher parmi eux».

«Pourquoi est-ce que ça devrait être caché? Ils occupent des logements sociaux qui devraient être réservés à des Français. Des logements privés ont même été réquisitionnés. Des terroristes peuvent se cacher parmi eux.»

Sur sa page Facebook il like les pages d'extrême droite de Henri de Lesquen, TV Libertés, Le Salon belge, Génération identitaire.

Il fait un parallèle entre porcs et musulmans

C’est qui? À 54 ans, Gérard Prato est candidat dans la 8e circonscription de l’Hérault. Il est conseiller municipal à Frontignan et conseiller régional d’Occitanie.

Fait d’armes: En 2016, pour critiquer le droit du sol, il poste sur sa page un montage qui fait un parallèle entre porcs et musulmans. Sur le visuel, on voit à gauche la photo d’un groupe d’hommes, avec cette inscription: «Voici Ahmed, il est Suédois car il est né en Suède.» Et à droite, une photo de cochon, avec en surtexte: «Voici Piglet, il est né dans une écurie, il est donc un cheval.» Mais l’élu FN a assumé et s’est défendu sur Facebook: «Ces images tentaient de démontrer tout simplement que ce n'est pas parce que l'on naît dans un pays (nous l'avons vu avec Mohamed Merah, les frères Kouachi ou Coulibaly), que l'on se sent systématiquement citoyen de ce pays. Je confirme que je ne pratiquerai jamais la langue de bois et appellerai toujours un chat un chat.» Il a tout de même fini par supprimer le montage.

«Les Français, ces gros connards»

C'est qui? Christelle de l'Épinois, candidate dans la 3e circonscription de l'Aude.

Fait d'armes: Sur son compte Facebook, Christelle de l'Épinois se montre déçue du résultat de la présidentielle. Le 25 mai, elle partage un statut Facebook sous forme d'image où apparaît un texte insultant pour les Français: «Les Français, ces gros connards qui veulent des portes blindées et alarmes au domicile mais pas de frontières à leur pays.»


Sur ce même compte, Christelle de l'Épinois like aussi beaucoup de contenus. Et notamment deux photos aux relents racistes. La première montre Angela Merkel donner le sain à deux enfants noirs, la deuxième montre plusieurs personnes déployer une banderole en bord de route où est inscrit un texte clair: «Islam hors d'Europe».

Maïthé Carsalade, candidate dans la 4e circonscription de Haute-Garonne, partage des publications qui proposent d’«interdire l’islam et le Coran en Europe», qui avertissent les parents que «Disney cède aux pressions LGBT et diffuse des scènes gays aux enfants». Contactée par BuzzFeed News, elle confirme trouver «ça scandaleux qu'on essaie d'influencer des gens comme ça (...) la vie privée des gens ne me regarde pas, mais qu'on fasse des dessins animés pour faire comprendre que c'est quelque chose de courant et avec lequel il faut faire, je ne suis pas d'accord.» Maïthé Carsalade semble aussi penser que Barack Obama est musulman. Au téléphone, elle persiste et signe: «Il était musulman... enfin je pense, je ne suis pas Américaine. En tout cas il a toujours protégé les musulmans, ce qui n'est pas un problème en soi! Mais c'est pas les musulmans qui me gênent, c'est ce que devient la France. Je suis contre le burkini, les prières de rues.»

Romain Lopez est candidat du FN dans la 2e circonscription du Tarn-et-Garonne. Il a 27 ans et a été assistant parlementaire de Marion Maréchal-Le Pen. Il a commis plusieurs tweets virulents contre l'État d'Israël. Il avait également répondu à Alain Soral sur Twitter que «le Système» ne se préoccuperait pas du sort des chrétiens du Nigeria, car ceux-ci «ne sont ni journalistes, ni Juifs».

Marie Dombes, candidate dans la 7e circonscription de Haute-Garonne. «Que nous apporte l’islam, sinon violence, intolérance, barbarie, soumission, mort?» s’interroge-t-elle sur Twitter après l’attentat de Manchester. Contactée par mail par BuzzFeed France, elle n'a pas répondu.

Yoann Gillet, candidat dans la 1re circonscription du Gard. En 2012, il était choqué que France 2 diffuse la nuit du ramadan, ce que la chaîne publique fait depuis 1991. Contacté par BuzzFeed News, il n'a pas répondu.

Il partage un photomontage sur le lobby juif

C'est qui? Grégory Stich, candidat Front national dans la 2e circonscription du Haut-Rhin et conseiller régional dans la région Grand Est.

Fait d'armes: Grégory Stich a partagé en 2014 un visuel laissant entendre qu'il existe en France un «lobby juif», accompagné de photos de Manuel Valls et François Hollande portant des kippas. Cette «vérité» fait partie d'un triptyque évoquant, outre le «lobby juif», la «théorie du genre» et «l'immigration-invasion». Grégory Stich a également partagé un visuel homophobe mêlant sur fond de drapeau français plug anal, logo du Parti socialiste détourné, et une nouvelle devise: «LGBT, Genderité, Va te faire enculer».