go to content

En Allemagne, des taxis font de la pub pour Uber

L«'Uber-publicité» par des taxis est inimaginable en France, mais elle existe en Allemagne.

posté le

Si beaucoup de taxis français sont extrêmement remontés contre Uber (ce que cette journée de grève et de heurts vient confirmer), il en va différemment pour les Allemands. Le journaliste Alexander Abdelilah basé à Berlin a en effet posté ce jeudi cet étonnant cliché montrant un taxi faire de la publicité pour la société de chauffeurs privés.

Pendant ce temps, à Berlin les taxis font la pub pour #Uber

Uber a en effet lancé une campagne de publicité depuis peu en Allemagne et n'hésite pas à solliciter ses concurrents directs pour qu'ils fassent cette promotion. Comme le précise le site allemand Die Welt, la marque de chauffeurs privés a déjà réussi à convaincre entre 100 et 150 taxis des villes de Berlin, Hambourg et Dûsseldorf d'être rémunérés rouler avec cette publicité.

Sauf qu'en Allemagne, Uber et les taxis ne s'aiment pas non plus à la folie. Bien au contraire. Ceux qui acceptent de passer des marchés avec la firme américaine sont mêmes considérés par certains taxis comme des traîtres.

Interrogé par Die Welt, Richard Leipold, le président de l'association des taxis de Berlin ne remet pas en cause cette «Uber-publicité»:

«Je me suis toujours dit qu'à partir du moment où quelqu'un (Uber, ndlr) respecte les règles, nous n'avons rien contre la concurrence»

Toutefois, Detlev Freutel d'une autre association berlinoise de taxis trouve certaines limites dans cette démarche:

«C'est une démarche gênante, c'est se tirer une balle dans le pied»

Si la guerre entre Uber et les taxis est moins violente en Allemagne, elle est toutefois très présente.

L'été dernier par exemple, la capitale allemande avait décidé d'interdire la start-up californienne sous peine d'une amende de 20.000 euros. Le Sénat expliquait alors que la sécurité des passagers n'était pas assurée dans ces véhicules pilotés par des conducteurs non agréés. Et que les contrats d'assurance des conducteurs ne couvraient pas le transport de passagers.

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.