go to content

Calais: le «riverain» qui a sorti un fusil lié à l'extrême droite radicale

Cet homme et son père, au cœur d'un face-à-face houleux avec des manifestants pro-réfugiés samedi, sont liés à l'extrême droite locale.

initialement publié sur
mis à jour le

L'agence Taranis News a filmé samedi un riverain brandir un fusil contre des manifestants lors d'une marche en soutien aux réfugiés à Calais. Sur cette vidéo, vue plus de 850.000 fois en trois jours, on découvre David R. excédé face à de nombreux manifestants. Son fils Gaël lui, sort un fusil qui, s'il a d'abord été présenté comme factice était en réalité une vraie arme, et le pointe sur le groupe de militants et réfugiés qui lui fait face.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Interrogés par plusieurs médias, les deux Calaisiens présentés comme deux «riverains excédés», sont revenus sur cette manifestation houleuse et ont notamment expliqué qu'ils se sentaient «en danger». Le père raconte à francetv info:

«Je voulais parler avec eux donc je suis sorti sur le trottoir, mais ça a commencé à jeter des briques, des pneus, à s'engueuler. J'ai pris des briques dans la figure et le corps, un bout de bâton en bois sur le bras. (...) On a eu peur qu'ils cassent tout donc on est rentré un peu».

Après ces événements et l'exhibition d'une arme, la préfecture avait indiqué à BuzzFeed avoir interpellé David R. avant de le relâcher sans aucune poursuite judiciaire pour l'instant (l'enquête est toujours en cours).

Mais joint par le site Arrêt sur images, l'auteur de la vidéo, Gaspard Glanz, conteste la version du père de famille David R. Il détaille les coulisses de cette vidéo :

«La manifestation ne passait pas par cette rue, mais au croisement, ce monsieur leur a fait des doigts d'honneur, il les a traités de bougnoules en leur disant de retourner dans la jungle. Il était devant chez lui pour les provoquer. Nous, on était au milieu de la manif. Une partie du cortège s'est alors dirigée vers cette personne et c'est là que j'ai déclenché ma caméra».

Des liens avec le milieu néonazi

Les deux individus ont en tout cas précisé être de simples riverains et David R. a ajouté qu'il n'est «pas raciste» car il a des «copains arabes». Pourtant, cette famille est proche de l'extrême droite radicale, ces groupuscules souvent caractérisés par leur violence.

On peut en effet découvrir sur le site antifasciste La Horde, des photos censées montrer Gaël R., 21 ans, aux côtés de sympathisants nazis. Sur le cliché ci-dessous, le jeune homme pose par exemple avec un homme arborant un t-shirt NSDAP, soit le parti d'Hitler.

Le site publie également une photo du jeune calaisien posant devant un drapeau qui pourrait représenter le symbole de la SS.

«Deux militants» d'un collectif d'extrême droite

Le jeune Gaël R. est également accusé d'avoir défilé le 16 février 2013, à Lyon, avec Steven Bissuel, le chef du GUD lyonnais. Son entourage dément cette information, photo à l'appui.

Si Gaël R. ,n'a pas encore donné suite à nos sollicitations, son compte Facebook montre qu'il est effectivement «ami» avec ces personnes connues du milieu radical (dont l'homme à gauche sur la photo ci-dessus). Il adhère également à certaines pages sans équivoque comme «Maîtres chez nous: tous unis pour une révolution nationale».


Son père David R. semble également connaître ce milieu extrémiste puisqu'il a notamment défilé à plusieurs reprises dans des cortèges organisés par l'extrême droite locale pour protester contre la présence de réfugiés à Calais. Information qu'il confirme d'ailleurs à francetvinfo.

Cette proximité semble pour le moins assumée puisque lundi, le patron du collectif d'extrême droite «Sauvons Calais», Kevin Reche, s'est fendu d'un communiqué pour soutenir ces deux Calaisiens présentés comme deux «militants très fidèles». Il écrit sur son site:

«Une fois arrivées rue Mollien, des racailles d’extrême-gauche reconnaissent Gaël et David, un père et son fils, militants très fidèles du collectif Sauvons Calais qui prenaient l’air devant leur domicile avec d’autres membres de leur famille».

Ce même Kevin Reche est connu pour avoir exhibé un tatouage nazi sur les réseaux sociaux.

Enfin, l'ex-directeur adjoint de la communication de la municipalité FN de Beaucaire et membre de la mouvance identitaire, Damien Rieu, est l’administrateur d'une page de soutien à «David et Gaël». Il précise toutefois à BuzzFeed qu'il «ne connaissait pas» ces deux personnes avant les débordements de samedi.

Contactés, ni Kevin Reche, ni David R., n'ont donné suite à nos sollicitations pour l'instant.


Mise à jour

- L'entourage de Gaël R. dément l'information selon laquelle il aurait participé à un défilé à Lyon en compagnie du GUD.

- Ajout des précisions sur l'arme utilisée par Gaël R. qui n'était en réalité pas factice.

- Les photos de Gaël R. ont été floutées car nous n'avons pas son accord pour les diffuser.

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.