back to top

J'ai regardé Harry Potter pour la première fois et voilà ce qu'il s'est passé

De l'action! Du sang! Dubois! Je n'arrive pas à croire que j'aie attendu si longtemps.

Publié le

J'avais 18 ans quand le premier film Harry Potter est sorti au cinéma. Je pensais que j'étais trop vieux, trop cool, et j'ai décidé que je ne regarderais jamais les films et ne lirais jamais les livres.

Le générique d'ouverture me confirme que je suis en train de regarder un film sur un petit sorcier, et pas quelque chose en rapport avec le trafic d'êtres humains.

Tonton Richard Griffiths déteste Harry. Et il se met à le détester encore plus quand Harry commence à recevoir des lettres. Du coup, il tente de les détruire par le feu.

Tonton Richard Griffiths adore les dimanches parce qu'il n'y a «pas de courrier le dimanche!» Hélas, les hiboux postaux ayant échoué à s'organiser en syndicat, ils sont contraints de travailler le dimanche.

Pour que Harry arrête de recevoir des lettres, Tonton Richard Griffiths, avec un grand sens de la mesure, prend la décision tout à fait adéquate d'emmener sa famille entière dans un phare isolé où nul ne pourra les trouver.

Trop bien!

Warner Bros.

Pourquoi est-ce qu'ils n'ont pas simplement gardé Harry auprès d'eux pour l'élever dans le cadre relativement sécurisé de Poudlard avec des centaines de sorciers, plutôt que de le condamner à des années d'humiliation et d'abus entre les mains de son oncle et de sa tante? On est en droit de se le demander.

Harry essaye plusieurs baguettes avant, bien évidemment, de tomber sur celle ayant un rapport avec l'homme qui a assassiné ses parents.

Warner Bros.

Il est facile de savoir quelle est la bonne baguette car elle produit un halo mystérieux accompagné d'un coup de ventilateur.

Elle répare les lunettes de Harry, et celui-ci prend conscience qu'il aurait dû utiliser la magie pour se faire des amis, plutôt que de dépenser des milliers de pièces d'or en bonbons.

Une fois à l'intérieur, nous faisons la connaissance de Drago Vivelle Dop et de sa bande de tocards.

Warner Bros.

«T'as une idée de la quantité de gel que j'ai utilisé, Potter? Beaucoup. Vraiment beaucoup.»

Harry découvre qu'il est doué pour voler sur un balai, ce qui nous amène au sujet le plus important du film: ce beau gosse.

Warner Bros.

Olivier Dubois est le capitaine de l'équipe de Quidditch de leur maison commune, et il est bae.

À un moment, Ron se montre grossier, et Hermione s'en va. Seul Neville sait où elle se cache.

Warner Bros.

«Elle est dans les toilettes des filles. Un peu fâchée à ce que j'ai entendu.»

«UN TROOOOOOOOLL DANS LES CACHOTS!»

Warner Bros.

Donc, à ce moment du film, ils vont se battre contre un troll, mais ceci est le seul passage qui mérite d'être GIFé. On ne le voit pas assez, Ian Hart.

Harry passe le plus clair du match à nous montrer toute la palette de son jeu d'acteur.

Warner Bros.

«Voyez comme je suis en colère! Je suis totalement dans la peau de mon personnage à cet instant présent.»

UN CENTAURE QUI SORT DE NULLE PART.

Warner Bros.

«Salut Harry. Je suis un centaure, je suis là pour t'expliquer un point de l'intrigue pendant quelques minutes. Ensuite, je disparaîtrai à tout jamais.»

Le lendemain, notre gang essaye de marcher de façon badass. Hermione a chopé le truc, mais Harry et Ron font tout foirer.

Hermione a lu des trucs dans un livre à propos des tentacules porno, et connaît le sort approprié pour se sortir de cette situation.

Non mais sérieusement, regardez. Voici la scène au ralenti.

Warner Bros.

Les débris frappent son visage juste sous l'œil. Hermione part aussitôt trouver un délégué du syndicat des acteurs pour protester contre les mauvais traitements infligés aux mineurs. Harry, lui, continue l'aventure tout seul.