back to top

Les génériques de James Bond classés du pire au meilleur

Spoiler: Skyfall n'est pas dans le top 5.

Publié le

007 marche tranquillement, se retourne, tire et abat son adversaire. Soudain retentit une chanson. Elle est iconique, culte, souvent majestueuse, parfois grotesque. Elle est le reflet du film. Bienvenue dans le classement des génériques de films de James Bond.

26. Meurs un autre jour (2002) par Madonna

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Mesdames et messieurs, le pire générique de James Bond.

En pleine période techno, elle décide de chanter pour le pire film de la série. On peut aussi faire comme si ça n'avait jamais existé. Mais voilà. On ne peut plus revenir en arrière.

Sans rire, je préfère même Goldeneye par Ace of Base. Je crois que je préfère toutes les maquettes non retenues par la production que ce beat techno répétitif.

C'est simple, à chaque fois que j'entends cette chanson, j'ai l'impression d'entrer dans un cour d'aérobic.

25. Demain ne meurt jamais (1997) par Sheryl Crow

Voir cette vidéo sur YouTube

Eon Productions

C'était Surrender de K.D.Lang qui devait servir de générique à Demain ne meurt jamais. Et puis sans doute pour des raisons politiques, c'est Sheryl Crow qui s'est retrouvée chanteuse du jour pour une chanson incolore et inodore. On attend juste qu'elle passe.

Pulp, The Cardigans et Swan Lee avaient aussi proposé des maquettes et voilà avec quoi on se retrouve. C'est comme si la génération des films de Pierce Brosnan s'était tiré une balle dans le pied dès le début.

24. Quantum of Solace (2008) par Alicia Keys et Jack White

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Je comprends que si vous êtes le genre de personne qui va boire des pintes dans les bars britpop de l'est parisien, vous êtes pile dans le cœur de cible de ce duo. «Alicia Keys! Jack White! OMG! Je suis hype!»

Personnellement, cette chanson ne m'a jamais touché. Tout fait si rajouté, jusque dans les trompettes, je m'ennuie à mourir en l'écoutant à nouveau. Mais je crois que ce qui m'énerve le plus, c'est de ne pas distinguer qui chante quoi.

23. From Russia with Love (1963)

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Pas de chanson, il s'agit d'un des rares cas de composition instrumentale pour un générique de James Bond avec Au service de Sa Majesté. La chanson de fin est signée Matt Monro.

22. Octopussy (1983) par Rita Coolidge

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Une chanson vraiment tarte: ce que John Barry a fait de moins bon. On sent que tout a été fait à l'arrache pour contrer Jamais Plus Jamais qui sortait la même année.

21. Rien que pour vos yeux (1981) par Sheena Easton

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Sheena Easton chante sur une composition de Bill Conti. Génial compositeur des musiques des Rocky mais aussi de Karate Kid, il ajoute une touche subtilement italo-disco à cette ballade très vite oubliable.

20. Spectre (2015) par Sam Smith

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Quand la chanson de Spectre a été dévoilée, je l'ai qualifiée d'émo.

En fait, en version instrumentale dans le film, elle est vraiment pas si mal. Chantée, Sam Smith lui donne tout ce qu'il a et franchement, les toutes premières notes laissaient présager le meilleur. En fait, c'est sa manière de larmoyer qui l'empêche de passer à un niveau supérieur, là où la chanson devient mémorable.

Par contre les images façon «porno tentacules», c'est vraiment pas ma came.

19. Moonraker (1979) par Shirley Bassey

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Shirley Bassey reprend du service, après que les pistes Frank Sinatra, Johnny Mathis et surtout Kate Bush aient été écartées.

C'est une bonne chanson absolument pas mémorable mais hé, c'est certainement ce qu'il y a de mieux dans ce film atroce. Ça et les décors de Ken Adam.

18. Le Monde ne suffit pas (1999) par Garbage

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Une belle chanson qui essaye très fort de faire penser à Shirley Bassey. Encore une fois, la liste des prétendants est longue et étonnante: Jamiroquai, Robbie Williams, Sharleen Spiteri, Björk et même Mel C, alias Sporty Spice. Mais sa manière d'épouser le point de vue d'Elektra (Sophie Marceau) est assez touchant.

Mon ami musicologue Pascal est assez radical et me dit en toute objectivité: «une chanson nulle mais c'est Garbage <3». Soyons franc: c'est une des meilleures chansons de l'ère Brosnan.

17. Skyfall (2012) par Adele

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Et un Oscar pour Adele. C'est indiscutablement une chanson puissante que tout le monde a entendue. Il paraît que même ce gros dur de Daniel Craig a essuyé une larme en écoutant pour la première fois la version finale de la chanson en compagnie de la productrice Barbara Broccoli. Snif.

Je ne sais pas si c'est parce que je l'ai beaucoup entendue mais maintenant, elle me fait penser à ce sketch du Palmashow qui met le doigt sur le problème. La chanson est devenue un passage obligé de radio-crochet. Trop entendue.

16. Casino Royale (1967)

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Fallait-il la mettre ou pas vu que le Casino Royale de 1967 n'est ni canonique ni sérieux? J'sais pas, cet instrumental me met juste de bonne humeur.

Dans la VF, The Look of Love est chanté par Mireille Matthieu.Voilà.

15. Opération Tonnerre (1965) par Tom Jones

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Très kitsch, le générique Thunderball par Tom Jones a failli ne pas être sélectionné, au profit du beau Mr.Kiss Kiss Bang Bang. Mais voilà, le producteur Albert «Cubby» Broccoli ne voulait pas de chanson qui ne contienne pas le titre –cette tradition a heureusement volé en éclats pour L'espion qui m'aimait et surtout Octopussy.

Quoiqu'il en soit, c'est une belle chanson efficace. À tel point que Tom Jones s'est évanoui en tenant la dernière note lors de l'enregistrement.

14. Casino Royale (2006) par Chris Cornell

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Casino Royale a si bien rebooté James Bond que j'en oublie souvent qu'il y avait un générique. Composée par Chris Cornell et David Arnold, la chanson est à la fois moderne et tradi dans son instrumental, attaquant très vite avec les cuivres ce qui, pour moi, est une qualité indispensable à un bon générique de Bond. Cependant, le résultat est assez humble, produit juste ce qu'il faut, à l'image du Bond débutant de Daniel Craig.

S'il y a bien un générique qui s'est donné le mal d'être en accord avec son film et la psychologie de son héros, c'est bien celui-là.

13. Jamais plus jamais (1983) par Lani Hall

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Le grand Michel Legrand, mesdames et messieurs.

Legrand ne se donne pas la peine de singer le style officiel de Bond, pas d'esbroufe et c'est sans doute pour ça que c'est vraiment pas mal.

Quasiment en même temps, il compose la bande-son de Il était une fois l'espace; c'est sans doute son chef d'œuvre méconnu. Non mais écoutez-moi ça. Sans rire, cette chanson en version anglaise aurait fait un très bon générique de James Bond avec quelques paroles suggestives et des silhouettes de femmes nues.

12. Les Diamants sont éternels (1971) par Shirley Bassey

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

C'est le retour de l'équipe de Goldfinger avec comme instructions: «Faites-nous la même chose, SVP».

Harry Saltzman s'est vivement opposé à son collègue coproducteur Cubby Broccoli pour ce générique. En effet, la métaphore sexuelle était un peu trop poussée selon lui. Et à raison: lors de l'enregistrement, on a demandé à Shirley Bassey d'imaginer qu'elle chante les louanges d'un sexe. Je vous laisse seul juge:

Diamonds are forever. Hold one up and then caress it. Touch it, stroke it and undress it. I can see every part.

Les diamants sont éternels. Tiens en un et caresse. Touche-le. Titille-le et déshabille-le. Je le vois tout entier.

Ils exagèrent!

11. Permis de tuer (1989) par Gladys Knight

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Après des années, j'ai compris pourquoi j'aimais cette chanson: elle contient un sample pas vraiment discret des cors de Goldfinger. Du coup, hop, des royalties pour John Barry. Ok, il est particulièrement oubliable mais je ne peux rien y faire, c'est le premier Bond que je suis allé voir au cinéma tout seul. Et cette montée de cœurs, je fonds complètement.

Bonus, c'est aussi le dernier générique mis en image par le génial Maurice Binder au summum de son art. Des armes, des silhouettes de femmes nues qui dansent, de la fumée, du kitsch. N'en jetez plus, c'est sublime.

10. Goldeneye (1995) par Tina Turner

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

On est en 1995. On invoque donc les plus grosses stars de l'époque. Bono et The Edge s'unissent pour Tina Turner.

Bono. Edge. Tina. Un hit imparable. La chanson parfaite au bon moment pour un reboot.

On ne peut pas en dire autant du reste de la bande-son, une des plus décevantes de la série.

9. Tuer n'est pas jouer (1987) par a-ha

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Dernière participation à un générique par John Barry qui co-signe une chanson culte avec le groupe a-ha. Violons, guitares, synthé, cuivres, tout y est. Barry a donc réussi dans tous les styles à s'adapter à son époque. a-ha s'est passablement engueulé avec lui quand à la réelle paternité de la chanson en disant qu'il s'est contenté de n'en faire que les arrangements. Après des années de bouderies, ils préfèrent encore jouer leur version à eux.

8. Vivre ou laisser mourir (1973) par Paul McCartney

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Si ça n'avait tenu qu'à Paul McCartney, le générique de Vivre ou laisser mourir serait le meilleur des 24 films, haut la main. C'est une des meilleures périodes de sa vie, tout va bien, il compose un de ses plus gros tubes... Et là, c'est le drame: il demande à sa femme Linda de lui bricoler un pont musical en reggae tout pourri.

C'est à 1mn16. Soudain, la chanson si entraînante et si puissante devient une espèce de gloubi-boulga atroce le temps d'un interlude.

À part ça, bon sang, quelle chanson géniale.

7. L'homme au pistolet d'or (1974) par Lulu

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

He has a powerful weapon
He charges a million a shot.

Encore un peu ?

His eye may be on you or me.
Who will he bang? We shall see. Oh yeah!

The Man with the Golden Gun est de loin la chanson la plus tarte de toute cette sélection. Cette littéralité complètement frontale paraît presque grotesque. John Barry détestait cette composition, sa pire expérience pour un Bond disait-il.

Mais... C'est John Barry. Même au pire de sa forme, il est brillant. Écoutez cette attaque de cuivre incroyable au début. Plus personne ne sait composer comme ça aujourd'hui.

Finalement, je me suis mis à apprécier cette chanson pour ce qu'elle est, le générique débile d'un film assez couillon avec le pire combat de Roger Moore qui finit par enfermer un nain dans une valise.

6. James Bond 007 contre Dr.No

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Monty Norman a composé le thème et John Barry l'a arrangé, telle est la version officielle. C'est un cas de Stan Lee VS Jack Kirby sur la paternité des super-héros, un affrontement qui a duré des années.

En fait, Monty a repris un air composé par Artie Shaw pour une comédie musicale abandonnée sur la communauté indienne. C'est Barry qui a amené l'orchestration qu'on lui connaît, ce jazz chaloupé qu'on fredonne tous à un moment ou un autre dans notre vie.

5. Au Service de Sa Majesté (1969) par John Barry

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Le montage des images des épisodes précédents assez ringard est un message: «Ce film est si différent mais rassurez-vous les fans».

Clip mis à part, c'est une des meilleures compositions instrumentales de John Barry. Écoutez l'intelligence du synthétiseur qui se marie à merveille avec les cuivres, j'en ai des frissons.

Bonus, le film contient We have all the time of the world, la dernière chanson qu'a enregistré le grand Louis Armstrong.

4. On ne vit que deux fois (1967) par Nancy Sinatra

Voir cette vidéo sur YouTube

Eon Productions

Cela ne s'entend pas vraiment mais Nancy Sinatra était tétanisée de stress lors de l'enregistrement de cette magnifique chanson. La version finale est, parait-il, un méli-mélo d'une vingtaine de versions différentes. Mais quelle chanson. On a du mal à imaginer qu'elle illustre un film de James Bond qui finit par investir avec une armée de ninjas la base ennemie située dans un volcan EN ACTIVITÉ!

Millenium de Robbie Williams reprend l'air de la chanson mais sur des accords légèrement différents. Pas très sport.

3. L'espion qui m'aimait (1977) par Carly Simon

Voir cette vidéo sur YouTube

Eon Productions

De la beauté pure. Si on n'aime pas cette chanson, on n'aime tout simplement pas l'amour.

2. Dangereusement vôtre (1985) par Duran Duran

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Cette omniprésence du ski dans ce générique m'a toujours frappé. C'est comme si Maurice Binder avait vu un simple extrait du film qui se passe dans la neige et s'est dit «ok, des silhouettes de femmes nues qui font du ski, je vais faire ça».

Encore une fois John Barry fait des merveilles en mélangeant son style puissant au panache de Duran Duran. Le duo s'est fait simplement parce que le bassiste du groupe, complètement ivre, est allé voir Cubby Broccoli pour lui dire «Bon, c'est quand que vous engagez des gens convenables pour vos génériques.»

Beaucoup d'alcool plus tard, voilà le résultat. C'est une merveille.

1. Goldfinger (1964) par Shirley Bassey

Voir cette vidéo sur YouTube

Eon Productions

John Barry au summum de son art. Non mais écoutez moi ces cuivres. John Barry est clairement un des authentiques génies qui a participé à faire de James Bond l'icône qu'il est aujourd'hui.

La légende veut que, n'arrivant pas à atteindre la note du puissant final de la chanson, Shirley Bassey s'est éloignée pour retirer son contraignant soutien-gorge. Elle a alors réussi du premier coup.

Indéniablement la chanson la plus iconique de James Bond.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter!

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss