go to content

Trump critiqué pour avoir comparé les réfugiés à des Skittles

Lundi, Donald Trump Jr a posté un mème qui comparait les réfugiés à un bol de bonbons dont certains seraient empoisonnés. Attention: certaines de ces images peuvent être choquantes.

posté le

Lundi, Donald Trump Jr a posté un mème soutenant la campagne présidentielle de son père, qui comparait les réfugiés syriens à un bol de Skittles dont certains seraient dangereux.

Donald Trump Jr / Via Twitter: @DonaldJTrumpJr

«Si vous aviez un bol de Skittles et que je vous disais que seulement trois d'entre eux pourraient vous tuer. En prendriez-vous une poignée?» peut-on lire sur le mème. «C'est notre problème avec les réfugiés syriens.»

Ce message est une variation sur un procédé rhétorique qui fait plus souvent appel à un bol de M&M's dont certains ont été empoisonnés. Le procédé tente de faire l'analogie entre un bol de bonbons et un groupe de gens, pour légitimer ainsi le processus de généralisation envers tout un groupe de gens qui partagent certaines caractéristiques. Cette théorie veut que si certains éléments sont problématiques, il serait stupide de faire confiance à qui que ce soit appartenant à ce groupe.

Le mème posté par Trump reprend plus précisément le langage utilisé dans un tweet du mois dernier publié par le présentateur radio conservateur Joe Walsh.

Les utilisateurs de Twitter se sont empressés de faire remarquer que les réfugiés n'étaient pas des Skittles.

These aren't Skittles, @DonaldJTrumpJr.

Hey, DoucheBag Jr, what flavor Skittles are these Syrian refugees? #Imwithher https://t.co/LxDVd7tflQ

People are not snakes or other animals. People are not Skittles or other foods. People are people.

«Les gens ne sont ni des serpents, ni d'autres animaux. Ce ne sont ni des Skittles, ni de la nourriture. Ce sont des personnes.»

Even if we did bring in a few bad Skittles - and there's no evidence we do - you take that risk to save these Skitt… https://t.co/jxxMzgQXIg

«Même si nous faisions venir quelques mauvais Skittles —et nous n'avons aucune preuve que ce soit le cas— on prend ce risque pour sauver ces Skittles, espèce d'ordure monstrueuse.»

If I had a bowl of skittles and was told three of them could go to school, get educated and cure a disease, I'd absolutely take a handful.

«Si j'avais un bol de Skittles et qu'on me disait que trois d'entre eux pouvaient aller à l'école, suivre une éducation et trouver un remède à une maladie, je n'hésiterais pas à en prendre une poignée.»

@DonaldJTrumpJr This is not a skittle.

Donald Trump a dit qu'autoriser des réfugiés à entrer aux États-Unis exposerait les Américains au risque d'autres attaques terroristes. Et plus tôt dans la journée de lundi, il a de nouveau demandé que l'on suspende l'immigration provenant de certains pays.

Joe Raedle / Getty Images

«Nous devrions suspendre temporairement l'immigration provenant des régions où des contrôles sécurisés et appropriés ne peuvent pas être effectués, a déclaré Trump. Nous voulons que les gens viennent dans notre pays, mais ils doivent venir de façon légale, via un processus, et nous devons appliquer des contrôles extrêmes.»

«Ça n'est pas juste une question de terrorisme, c'est en fait une question de qualité de vie, a-t-il ajouté. Nous voulons nous assurer que nous autorisons uniquement des personnes qui aiment notre pays à y entrer, nous voulons qu'elles aiment notre pays, nous voulons qu'elles aiment notre peuple.»

La société de confiseries Mars Inc. a répondu en qualifiant la déclaration de «comparaison inappropriée».

«Les Skittles sont des bonbons; les réfugiés sont des personnes. C'est une analogie inappropriée. Par respect, nous nous refusons à faire d'autres commentaires qui pourraient être interprétés à tort comme du marketing.»

Claudia Koerner is a reporter for BuzzFeed News and is based in Los Angeles.

Contact Claudia Koerner at claudia.koerner@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.