back to top

«Cesseriez-vous de visiter Paris?» La campagne Facebook choc d’un Tunisien après Sousse

Selim Ben Hadj Yahia a imaginé des affiches pour inciter les touristes à ne pas boycotter son pays. Elles ont été partagées plus de 2700 fois sur Facebook.

Publié le

Deux jours après l'attentat de Sousse, où 38 personnes ont été tuées sur une plage par un jeune Tunisien, Seifeddine Rezgui, Selim Ben Hadj Yahia a posté cet album photo sur Facebook:

Facebook: hugo.rille.alias.laurent.outang

Quatre images prises après des attentats dans d'autres pays que la Tunisie, demandant à l'internaute s'il aurait arrêté d'aller en vacances dans ces pays après les attaques qu'ils ont subies. La photo de Glasgow vient en fait d'un accident de camion qui s'est avéré n'être pas lié à une attaque terroriste -«je me suis rendu compte de l'erreur après mais c'était déjà parti», explique l'auteur de cet album.

Selim Ben Hadj Yahia, directeur d'une agence de communication à Tunis, a créé cette «campagne spontanée» ce week-end pour demander leur soutien aux touristes du monde entier, explique-t-il à BuzzFeed:

«C'est venu d'une sorte de frustration je vous avoue, parce qu'on est victime de cette catastrophe et que 7% je crois du PIB tunisien vient du tourisme (...) Et la réaction en Tunisie, hormis l'horreur et le drame qu'on vit, c'est de se dire "merde alors les touristes vont plus venir". Dans la psychologie collective tunisienne, une des réflexions c'est ça.»

En bas à droite de chaque affiche, un logo «soutenez la Tunisie, Terre de Paix», façonné pour ressembler à un morceau de carte d'embarquement, explique-t-il.

«Pourquoi on aurait le réflexe de ne plus venir en Tunisie parce qu'un salopard a tiré sur des gens, alors qu'il y a eu des drames similaires, voire plus meurtriers ailleurs, et qu'on ne s'est pas dit "je mets plus les pieds à Paris ou à New York"?»

Les images ont été partagées plus de 2700 fois depuis dimanche. Parmi les commentaires, beaucoup saluent l'idée, mais d'autres estiment que rapprocher l'attentat de Sousse d'autres attentats n'est pas juste, parce qu'il ciblait des touristes:

Mais Selim Ben Hadj Yahia estime qu'entre 11-Septembre, les attentats de Paris ou ceux de Sousse, «la mécanique est la même»:

«À chaque fois c'est des abrutis qui attaquent ce qu'ils considèrent être des "mécréants" soit-disant au nom de l'islam (...) C'est encore plus attristant que ces gens-là s'attaquent à nos invités, mais ça reste quelqu'un qui prétend défendre l'islam alors qu'il en est loin et s'attaque à des Occidentaux.»

Pour lui, cette idée spontanée de citoyen est aussi une façon de «mettre la pression sur le gouvernement» pour qu'il déploie des efforts supplémentaires contre le terrorisme.

Cécile Dehesdin est la rédactrice en chef de BuzzFeed France et travaille depuis Paris.

Contact Cecile Dehesdin at cecile.dehesdin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.