back to top

We’ve updated our privacy notice and cookie policy. Learn more about cookies, including how to disable them, and find out how we collect your personal data and what we use it for.

Pourquoi c'est si difficile de jouir pendant la pénétration

Spéciale dédicace à tous les vagins que la pénétration ne fait pas grimper aux rideaux.

Publié le

Parfois, avoir un vagin et un orgasme, c’est un peu le parcours du combattant.

Claudie Ossard Productions / Via imgur.com

Surtout si cet orgasme, vous le voulez pendant la pénétration. Ça n’arrive pas si souvent... quand ça arrive tout court.

La bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas seule, et que vous n’êtes pas détraquée non plus! Des études montrent que les femmes ont moins de chances de jouir pendant les rapports sexuels que les hommes.

MTV / Via teen.com

Une récente étude parue dans le Journal of Sexual Medicine révèle que les femmes n’ont un orgasme que dans 62,9% des cas lors d’un rapport avec un partenaire qu’elles connaissent bien, contre 85,1% pour les hommes. Et elles ont encore moins de chances d'atteindre l'orgasme lors d’un coup d’un soir: seulement 40% d’entre elles affirment avoir joui lors de leur dernier plan cul (contre 80% des hommes), à en croire une étude publiée par l'American Sociological Review.

Une foule d’autres études et de statistiques, dont les chiffres varient en fonction de l’échantillon représenté et de l’époque à laquelle se déroule le sondage, illustrent la lutte de la femme pour atteindre l’orgasme. Mais le point incontournable reste le même: si vous avez un vagin, les rapports sexuels sans orgasme sont peut-être une réalité d’une frustrante banalité.

SEULEMENT VOILÀ. Toutes les femmes n’ont pas du mal à jouir pendant leurs rapports sexuels. Les lesbiennes, par exemple.

instagram.com

À en croire une certaine étude, les lesbiennes auraient des orgasmes plus nombreux et plus fréquents que les hétérosexuelles et les femmes bi.

Certes, elles maîtrisent sûrement mieux le matos, mais cela peut éventuellement aussi s’expliquer par le fait que les lesbiennes ne se reposent pas uniquement sur la pénétration pour prendre leur pied.

Publicité

Et si le problème c’était que vous accordez trop d’importance à la pénétration?

quickmeme.com

Pour beaucoup, le coït pur et dur n’est pas particulièrement la voie royale vers l’orgasme. Désolée, amis pénis et godes.

Votre berlingot a sans doute besoin de plus de variété que ça.

Dans une étude portant sur 3900 hommes et femmes (presque tous hétéros), les deux sexes avaient plus de chances d'avoir eu un orgasme lors de leur dernier rapport sexuel s'ils avaient cumulé un plus grand nombre d’actes sexuels (sexe oral, anal, stimulation manuelle, rapport péno-vaginal, etc.). MAIS la plupart des hommes et des femmes de cette étude rapportaient n’avoir eu QUE des rapports péno-vaginaux lors de leur dernière partie de jambes en l’air. Heu, les gens... c’est pas comme ça qu’on fait.

Réfléchissez deux minutes: est-ce que vous pensez «pénétration» quand vous voulez jouir toute seule?

3 Arts Entertainment / Via thehorseskeepe.tumblr.com

Probablement pas. Une petite étude a montré que la plupart des femmes visent le clitoris pour ça. Or, curieusement, les participantes à cette étude se sont déclarées convaincues que les autres s’adonnaient à l’auto-pénétration lorsqu’elles s’amusaient en solo. Alors arrêtez de croire que vous êtes la seule tordue qui ne prend pas son pied en se mettant un gode, et optez tout bêtement pour ce qui marche pour vous.

D’ailleurs, la plupart des vagins vous diront «LOL non, c’est pas comme ça que je fonctionne.»

instagram.com

«Nous ne sommes pas vraiment faites pour avoir un orgasme juste par la pénétration» confie Pepper Schwartz, spécialiste du sexe et des relations et auteur de The Normal Bar, à BuzzFeed Life. «C’est au niveau du clitoris que se trouvent toutes les terminaisons nerveuses—sauf pour le col de l’utérus—et les parois du vagin en sont presque totalement dépourvues.» Le clitoris a en fait huit fois plus de terminaisons nerveuses que le gland, ce qui devrait vous donner une idée de son importance.

Lors d’une pénétration banale, les probabilités de contact clitoridien sont plutôt réduites. Les études montrent que les femmes qui ont le clitoris et l’urètre plus rapprochés ont le plus de chance d’avoir un orgasme pendant le coït (donc si vous n’êtes pas fichue comme ça, ça peut être plus compliqué de jouir pendant les rapports). Une autre étude a trouvé que les femmes atteintes d’anorgasmie (impossibilité d’atteindre un orgasme) ont souvent de plus petits clitoris. Donc en gros, votre géographie intime peut faire toute la différence.

Cela dit, «il existe vraiment des femmes capables d’avoir des orgasmes vaginaux, et ce qui est intéressant, c’est que ceux-ci sont différents des orgasmes clitoridiens» rapporte le Dr Lauren Streicher, spécialiste de la santé sexuelle et auteur de Sex Rx: Hormones, Health, and Your Best Sex Ever, à BuzzFeed Life. «La stimulation du col de l’utérus provoque réellement chez certaines femmes des orgasmes qui empruntent des voies nerveuses différentes». Donc si vous vous décrochez la timbale pendant la pénétration, banco! Et si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seule.

Publicité

Si vous tenez vraiment à jouir pendant la pénétration, assurez-vous que votre clitoris est de la partie, et que vous avez la tête à ça.

«Avant tout, vous devez savoir comment fonctionne votre propre corps» explique Schwartz. Si votre clitoris est la clé de votre orgasme, faites en sorte que votre partenaire soit au courant. Dans la plupart des positions, il est possible pour l’un des deux de stimuler votre clitoris, manuellement ou avec un vibrateur. Faites-le —ce n’est pas chiant, c’est comme ça que vous jouissez.»

Autre astuce: attendez d’être à deux doigts (pardon) de jouir avant de, heu, faire entrer quelqu’un. Ainsi, le moindre petit mouvement ou la plus petite stimulation peut vous faire exploser, affirme Schwartz. Vous pouvez y arriver avec des préliminaires ou en vous masturbant, peu importe, mais vous arrêter juste avant l’orgasme pour passer à la pénétration peut s’avérer un moyen facile de prendre votre pied pendant le coït.

Ou alors, il est également possible que tout cela se passe dans votre tête. Peut-être arrivez-vous à l’orgasme lors de vos pénétrations solitaires, mais qu’à deux, ça bloque. Dans ce cas, faites en sorte de vous sentir parfaitement détendue, en sécurité, confiante et excitée avant de commencer. Beaucoup de préliminaires, de communication et de confiance sont nécessaires.

Dernière étape: arrêtez de vouloir à tout prix avoir un orgasme pendant la pénétration parce que franchement, qui a le temps de se prendre la tête sur ça?

tranqualizer.tumblr.com

«J’aimerais bien qu’on arrête d’accorder une telle importance au fait d’avoir un orgasme pendant la pénétration» soupire Streicher. Il n’y a aucune raison de penser que votre petite mort n’est pas de la haute voltige juste parce qu’elle s’est produite sans pénis à l’intérieur de vous.

Traduit par Bérengère Viennot

Vous voulez une plus belle peau en moins de dix minutes par jour? Inscrivez-vous au Défi BuzzFeed 7 jours pour une meilleure peau!