back to top

21 choses que vous devez savoir sur vos règles

Parlons de ce truc qui fait que votre vagin saigne tous les mois.

Publié le

1. Voici ce qu'il se passe vraiment durant vos règles :

instagram.com

Dans l'ensemble, l'intégralité de votre cycle menstruel existe pour vous faire tomber enceinte, explique Lauren Streicher. Lors de l'ovulation, vers le milieu de votre cycle, un œuf est libéré de vos ovaires et se déplace vers les trompes de Fallope, où il pourrait entrer en contact avec du sperme et ainsi être fertilisé. Pendant ce temps, votre corps accélère la production de l'hormone appelée progestérone, qui épaissit les parois de l'utérus afin qu'il soit prêt pour l'implantation d'un œuf fertilisé. Mais, si aucune grossesse ne se produit ce mois, le niveau de progestérone diminue et la paroi épaisse de l'utérus se détache. Ce sont vos règles!

2. Mais, si vous prenez un moyen de contraception hormonal, ce ne sont pas vraiment des règles.

Warner Bros. / Via graceofwolves.tumblr.com

Si vous utilisez quelque chose comme la pilule, un anneau, un stérilet, ou un implant, vos règles sont un petit peu différentes. Ces hormones disent à votre corps qu'il ne doit pas produire plus de progestérone, explique Jane Minkin. Sans cette augmentation de progestérone, vous ne créez plus vraiment cette paroi tous les mois, alors vos règles sont souvent bien moins abondantes. Dans la plupart des cas, vous n'ovulez pas non plus tous les mois, bien que vous puissiez toujours ovuler avec un DIU (stérilet) hormonal.

3. C'est parfaitement normal et sain de ne pas du tout avoir ses règles lorsque l'on utilise un moyen de contraception.

FOX / Via gifbase.com

Comme nous l'avons dit, ce sont essentiellement des fausses règles, donc si vous avez peu ou pas du tout de saignements pendant que vous utilisez la pilule, un anneau, un implant, un stérilet, c'est parfaitement normal, indique Jane Minkin. Ne vous posez pas de questions, faites avec.

4. Éviter vos règles grâce à un moyen de contraception est également normal.

Vous pourriez avoir quelques saignements entre les règles, mais il n'y a généralement aucun problème à prendre son moyen de contraception consécutivement sans semaine de règles, ajoute Jane Minkin. C'est en fait la façon de fonctionner de certains moyens contraceptifs. Cela peut être très utile pour les gens ayant des règles douloureuses ou des symptômes prémenstruels, dit Lauren Streicher. Avant de le faire, vous devriez consulter votre docteur qui pourra répondre à toutes vos questions.
memecrunch.com

Vous pourriez avoir quelques saignements entre les règles, mais il n'y a généralement aucun problème à prendre son moyen de contraception consécutivement sans semaine de règles, ajoute Jane Minkin. C'est en fait la façon de fonctionner de certains moyens contraceptifs. Cela peut être très utile pour les gens ayant des règles douloureuses ou des symptômes prémenstruels, dit Lauren Streicher. Avant de le faire, vous devriez consulter votre docteur qui pourra répondre à toutes vos questions.

5. Le syndrome du choc toxique avec un tampon est TRÈS rare.

okaymontana.tumblr.com

Les deux experts promettent que c'est extrêmement peu probable. Le syndrome du choc toxique (SCT) est une complication très rare, mais très dangereux, qui résulte d'une infection bactérienne. Par le passé, ceci était associé à l'utilisation de tampons super-absorbants. En 1980, lorsqu'ils étaient très répandus, le taux était de 6 à 12 femmes ayant leurs règles sur 100.000 (d'après le CDC). En 1986, ce chiffre est tombé à 1 sur 100.000. Et, bien entendu, les tampons ont encore plus changé au cours de ces 30 dernières années. Ceci étant dit, ça peut arriver, donc, si vous avez une très forte fièvre, que vous êtes nauséeuse, et que vous constatez une desquamation de la peau (les principaux symptômes), appelez immédiatement votre docteur, explique Jane Minkin.

Mais, vraiment, vous ne devriez pas trop vous inquiéter. Il n'y a pas de danger à garder un tampon pendant la nuit, ajoute-t-elle. Utilisez toujours le tampon le moins absorbant que vous puissiez, et ne l'oubliez pas. Sérieusement, nos deux expertes ont toutes les deux eu plusieurs patientes se présentant avec un tampon qu'elles avaient oublié – et elles allaient bien (au delà de quelques problèmes d'odeur).

6. Le sang noir ou brun durant les règles ne signifie pas que vous êtes en train de mourir.

Netflix / Via thisgifneeded.tumblr.com

Les gens ont tendance à faire une fixation sur les changements de couleur du sang, précise Lauren Streicher, mais vous ne devriez pas. «Le rouge vif n'est qu'une indication de saignements plus actifs. Si c'est brun, cela signifie que ça a reposé pendant quelque temps [dans votre vagin].»

7. L'absence de règles n'est pas toujours un signe de grossesse... mais c'est souvent le cas.

Selon Lauren Streicher, la cause la plus fréquente d'absence de règles (si vous êtes en âge de porter un enfant) est la grossesse. Mais ça n'est pas la seule et unique raison pour laquelle cela se produit. Cela peut être lié au stress, à une fluctuation du poids, ou un tas de raisons de santé (dont nous parlerons dans quelques instants). Si vous êtes inquiète, consultez votre docteur.
reddit.com

Selon Lauren Streicher, la cause la plus fréquente d'absence de règles (si vous êtes en âge de porter un enfant) est la grossesse. Mais ça n'est pas la seule et unique raison pour laquelle cela se produit. Cela peut être lié au stress, à une fluctuation du poids, ou un tas de raisons de santé (dont nous parlerons dans quelques instants). Si vous êtes inquiète, consultez votre docteur.

8. La meilleure façon d'éviter les crampes liées aux règles est de prendre un analgésique en vente libre AVANT le début des règles.

Les crampes sont causées par ce que l'on appelle les prostaglandines, qui sont libérées durant les règles. Mais la prise d'un anti-inflammatoire, comme l'ibuprofène, peut bloquer la production des prostaglandines. «L'erreur que font les gens est de penser qu'ils devraient prendre le moins de médicaments possible», explique Lauren Streicher. «Si vous prenez un médicament le jour avant vos règles, ou dès la première goutte de sang, cela ne réduira pas seulement les crampes, mais aussi les saignements.»Si vos crampes sont sévères, un moyen contraceptif hormonal peut également contrôler le niveau de prostaglandines. Mais, si vous avez déjà essayé tout ça et que vous continuez à vous tordre de douleur tous les mois, vous devriez consulter votre docteur pour vous assurer que ça n'est pas quelque chose d'autre.(Magnifique point de croix chez Etsy.)
etsy.com

Les crampes sont causées par ce que l'on appelle les prostaglandines, qui sont libérées durant les règles. Mais la prise d'un anti-inflammatoire, comme l'ibuprofène, peut bloquer la production des prostaglandines. «L'erreur que font les gens est de penser qu'ils devraient prendre le moins de médicaments possible», explique Lauren Streicher. «Si vous prenez un médicament le jour avant vos règles, ou dès la première goutte de sang, cela ne réduira pas seulement les crampes, mais aussi les saignements.»

Si vos crampes sont sévères, un moyen contraceptif hormonal peut également contrôler le niveau de prostaglandines. Mais, si vous avez déjà essayé tout ça et que vous continuez à vous tordre de douleur tous les mois, vous devriez consulter votre docteur pour vous assurer que ça n'est pas quelque chose d'autre.

(Magnifique point de croix chez Etsy.)

9. Le syndrome prémenstruel n'est pas marrant, et c'est la faute à toutes vos hormones.

instagram.com

Que vous ayez, mensuellement, des changements d'humeur, de l'acné, des migraines, la diarrhée, de la fatigue, de l'anxiété, ou même de la maladresse, ça peut être lié aux changements hormonaux qui se produisent durant vos règles, ajoute Jane Minkin. Bien sûr, si cela se produit aussi à d'autres moments durant le mois, il se pourrait que cela ne soit pas uniquement causé par vos règles, et il est important de parler avec votre docteur si certains de ces symptômes sont nouveaux ou s'ils interfèrent avec votre vie de tous les jours.

10. Le fait que vous ayez vos règles chaque mois ne veut pas forcément dire que vous ovulez.

instagram.com

C'est fou, non? Avoir vos règles chaque mois n'est en fait pas une garantie que vous soyez fertile ou que vous ovuliez, précise Lauren Streicher. Par exemple, vous pouvez toujours avoir vos règles même si vous ne libérez pas un œuf tous les mois, ce qui est le cas de toutes les personnes utilisant un moyen contraceptif hormonal, mais ça peut aussi être le cas des personnes avec des cycles irréguliers. Si vous rencontrez des problèmes pour tomber enceinte, votre docteur peut vous aider à déterminer si vous ovulez réellement.

11. Vous pouvez avoir vos règles mensuellement mais ne pas être ~régulière~.

Tout d'abord, des règles «normales» dépendent totalement de la personne. Le cycle moyen est de 28 jours, mais si vous avez vos règles tous les 23 ou 30 jours, c'est aussi normal. Ce qui n'est PAS normal ce sont les changements de cycles d'un mois à l'autre. Alors, si vous avez parfois des cycles de 23 jours et parfois de 30 jours, c'est considéré comme étant irrégulier –même si vous avez vos règles une fois par mois. Cela peut aussi être le signe que vous n'ovulez pas, explique Lauren Streicher.
riotgrrrltuesdays.tumblr.com

Tout d'abord, des règles «normales» dépendent totalement de la personne. Le cycle moyen est de 28 jours, mais si vous avez vos règles tous les 23 ou 30 jours, c'est aussi normal. Ce qui n'est PAS normal ce sont les changements de cycles d'un mois à l'autre. Alors, si vous avez parfois des cycles de 23 jours et parfois de 30 jours, c'est considéré comme étant irrégulier –même si vous avez vos règles une fois par mois. Cela peut aussi être le signe que vous n'ovulez pas, explique Lauren Streicher.

12. Des irrégularités occasionnelles ne sont pas un problème, mais, si vos règles sont toujours imprévisibles, ça pourrait être un problème pour votre fertilité future.

instagram.com

Avoir des règles «bizarres» une fois de temps en temps n'est pas une raison pour s'inquiéter. Mais si vous êtes tout le temps irrégulière, vous devriez en parler avec votre médecin. Ça pourrait être le résultat de problèmes de santé, comme une maladie de la thyroïde ou un SOPK, ou ça pourrait juste être dû au stress, dit Jane Minkin. Le traitement typique est de commencer une contraception hormonale pour régulariser vos règles.

Des règles constamment irrégulières peuvent être le signe que vous n'ovulez pas, si vous penser un jour vouloir tomber enceinte, parlez-en avec un docteur.

13. Presque tous les problèmes de santé peuvent causer un problème avec vos règles.

instagram.com

D'après Lauren Streicher, tout, d'un problème cardiaque au cancer ou à l'anorexie et les maladies thyroïdiennes, peut avoir un effet sur votre cycle. Des problèmes gynécologiques comme un kyste ovarien, l'endométriose, un SOPK, et un fibrome utérin peuvent aussi avoir un impact sur la durée et la sévérité de vos règles. Cela ne veut absolument PAS dire que tout problème durant vos règles est le signe d'un problème plus grave, mais sachez que si vous avez l'un de ces problèmes, il peut affecter vos règles. Et, encore une fois, si vous êtes diagnostiquée comme ayant l'un de ces problèmes, assurez-vous de parler à votre docteur de ce que cela pourrait signifier pour votre fertilité future (même si vous n'envisagez pas de tomber enceinte).

14. Une légère ~odeur~ pendant ou après vos règles est aussi normale, mais les tampons parfumés ne sont pas nécessaires.

«L'intérieur du vagin ne devrait pas avoir d'odeur, et tout ces produits chimiques et autres parfums peuvent être irritants», détaille Lauren Streicher. Cela étant dit, il n'est pas exceptionnel de dégager une odeur durant les règles, le niveau de pH de votre vagin étant complètement détraqué. Assurez-vous juste que vous nettoyez vos parties génitales avec soin et tout devrait bien se passer.
DreamWorks SKG / Via memegenerator.net

«L'intérieur du vagin ne devrait pas avoir d'odeur, et tout ces produits chimiques et autres parfums peuvent être irritants», détaille Lauren Streicher. Cela étant dit, il n'est pas exceptionnel de dégager une odeur durant les règles, le niveau de pH de votre vagin étant complètement détraqué. Assurez-vous juste que vous nettoyez vos parties génitales avec soin et tout devrait bien se passer.

15. Les saignements entre les règles ne sont généralement pas un problème.

Certaines personnes saignent un petit peu durant l'ovulation (vers le milieu du cycle), mais cela peut également se produire pour des raisons hormonales ou lorsque vous vous adaptez à un nouveau contraceptif. Ça n'est généralement pas inquiétant, mais, si cela se produit tout le temps, parlez-en à votre médecin.
Oriontrail / Getty Images / Via instagram.com

Certaines personnes saignent un petit peu durant l'ovulation (vers le milieu du cycle), mais cela peut également se produire pour des raisons hormonales ou lorsque vous vous adaptez à un nouveau contraceptif. Ça n'est généralement pas inquiétant, mais, si cela se produit tout le temps, parlez-en à votre médecin.

16. Vos règles peuvent commencer à ~changer~ dès la fin de la trentaine.

instagram.com

L'âge moyen de la ménopause est de 51 ans, mais il n'est pas rare de constater des changements liés à la périménopause à la fin de la trentaine, ou au début de la quarantaine.

17. Avoir vos règles alors que vous êtes enceinte est en quelque sorte possible.

Universal Pictures / Via instagram.com

D'accord, ce ne sont pas vraiment des règles, mais environ un tiers des femmes rapportent des saignements durant les premiers mois de la grossesse, a expliqué Jane Minkin. Cela peut énormément ressembler à des règles, et semer la confusion.

18. Il est normal que vos parties génitales soient un peu plus sensibles aux alentours des règles.

instagram.com

Des recherches ont montré que vos récepteurs sensoriels subissent des changements durant les règles, révèle Jane Minkin. Évitez donc de prévoir une épilation à la cire avant vos saignements. Ça dépend totalement de la personne, mais être plus sensible en bas (en bien ou en mal) est tout à fait normal.

19. Les petits caillots durant les règles sont aussi normaux.

instagram.com

Ils ressemblent à des signes de mort imminente, mais ils sont tout à fait normaux. «Des caillots indiquent que vous saignez abondamment, mais ça n'indique aucun problème spécifique», rassure Lauren Streicher.

20. Mais si vous devez changer votre serviette ou votre tampon plus souvent que toutes les deux heures, il peut y avoir un problème.

instagram.com

Selon Jane Minkin, les saignements très abondants peuvent être le signe d'une irrégularité hormonale, d'une infection ou d'un polype. Alors, si vous utilisez des serviettes ou des tampons de manière industrielle, appelez votre gynéco.

21. En général, la seule raison pour laquelle vous devriez voir votre docteur à cause de vos règles est lors d'un changement important.

Loryn Brantz / BuzzFeed / Via buzzfeed.com

Par exemple, si vous commencez à saigner ÉNORMÉMENT, si vos règles sont bien plus longues que d'habitude, ou si vous n'avez pas eu vos règles depuis février. Encore une fois, ça n'est probablement rien, mais vérifiez avec votre docteur au cas où.