go to content

19 problèmes que votre pénis pourrait rencontrer

La vie est dure. Alors protégez-vous.

posté le

1. La fracture du pénis.

instagram.com

D'accord, il n'y a pas d'os dans le pénis, mais vous pouvez le casser. C'est en général une déchirure dans la partie du pénis appelée tunica albuginea. Quand cela arrive (pendant un rapport), cela provoque un grand claquement sonore et la perte immédiate de l'érection. Allez immédiatement aux urgences, parce que les études montrent que les séquelles sont moindres quand on est traité dans les 24 heures. Voici plus d'informations sur comment ne pas casser votre pénis.

2. La difficulté d'avoir une érection après quelques verres.

Artlite / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

L'excès d'alcool peut rendre plus difficile le début et le maintien d'une érection, voire l'éjaculation, d'après le Dr Harry Fisch, professeur clinique d'urologie et de médecine reproductive au Weill Cornell Medical College. C'est sans doute parce que l'alcool agit comme un dépresseur qui inhibe vos sensations (y compris celles dans le pénis). Si vous avez l'intention d'utiliser votre pénis plus tard, posez une limite horaire à votre consommation d'alcool.

3. Le sang dans le sperme.

youtube.com

Bon, pas de panique. Ça s'appelle hématospermie ou hémospermie et ce n'est en général pas un signe de cancer, d'après le docteur Fisch. Ça peut n'arriver qu'une fois ou être un problème persistant, et bien que ça disparaisse en général tout seul, vous pouvez consulter un médecin si ça dure.

«Le sang dans le sperme a presque toujours une cause bénigne», d'après le docteur Abraham Morgentalen, directeur de Men's Health Boston et professeur associé d'urologie à Harvard Medical School. Ça peut être une inflammation ou une infection dans la prostate ou dans les vésicules séminales, des caillots dans le canal éjaculateur, ou d'autres problèmes. Parfois, les médecins ne peuvent pas en identifier la cause précise, parce que ce n'est souvent rien de grave, d'après Morgentaler. Cela étant dit, si vous voyez du sang dans vos urines, consultez votre médecin parce que ça peut être quelque chose de plus sérieux.

4. Les testicules douloureuses.

instagram.com

Ok ce n'est pas vraiment un problème de pénis, mais c'est la même région et le membre est impliqué. Les douleurs testiculaires sont bien réelles. Cela fait référence à la douleur qui survient après une stimulation sexuelle prolongée sans éjaculation. Le flux de sang et l'accumulation de fluide causent de TERRIBLES douleurs dans les testicules. Heureusement, ça disparaît dans le temps ou après une éjaculation. Il n'est bien sûr pas nécessaire de tanner votre partenaire pour qu'elle finisse le travail; votre main conviendra.

5. L'impossibilité d'éjaculer.

Comedy Central / Via madeupmonkeyshit.tumblr.com

Les éjaculations tardives surviennent quand l'érection ne pose pas de problème, mais l'éjaculation n'arrive pas — notamment avec un-e partenaire. D'après le Dr. Fisch, ceci arrive souvent après trop de masturbation, ou une masturbation que votre partenaire ne pourra pas vraiment imiter (une prise ferme, une vitesse excessive ou un type précis de pornographie). Certains médicaments comme les pilules pour l'hypertension, les antidépresseurs et les narcotiques peuvent aussi jouer un rôle. Si ça vous arrive, essayez de changer vos habitudes de masturbation. Si rien ne change, consultez un docteur pour trouver les facteurs physiques ou psychologiques qui peuvent se cacher derrière. Voici quelques raisons qui peuvent compromettre un orgasme.

6. L'orgasme précoce.

gifhop.tumblr.com

D'après le Dr. Morgentaler, l'éjaculation précoce est un orgasme qui survient moins d'une minute après la pénétration, accompagné de la sensation de stress ou d'anxiété que cela cause. Il y a deux types d'éjaculations précoces: permanente (cela a toujours été le cas) ou acquise (c'est récent). Il est important de noter qu'il n'y a rien de mal à l'éjaculation précoce, et que les experts ne sont pas sûrs des causes. Pour l'éjaculation précoce acquise, il y a souvent un élément psychologique (et plus ça arrive, plus on est anxieux, et plus ça arrive, etc.).

Les traitements comprennent le conseil, les médicaments qui peuvent ralentir l'éjaculation, ou les sprays de désensibilisation (le Dr. Fisch a développé un produit appelé Preboost). Important: vous ou votre partenaire pourriez ne pas être dérangé-e du tout par ce phénomène, alors ne vous inquiétez pas si c'est le cas!

7. Une courbure douloureuse du pénis.

Ntdanai / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

La maladie de Peyronie concerne le type de pénis courbé qui pose problème — à ne pas confondre avec un pénis qui a toujours été courbé. «Peu d'hommes ont un pénis droit comme un I», précise le Dr. Morgentaler. «Un certain degré de courbure, même analogue à celui d'une banane, est normal, surtout s'il a toujours été ainsi.»

La maladie de Peyronie désigne une courbure du pénis nouvelle associée à une érection douloureuse. Elle est causée par des cicatrices à l'intérieur du pénis, résultant souvent de traumatismes ou de blessures qui ont mal guéri (cf. fracture du pénis). On pourrait penser que tout le monde se souvient d'un traumatisme au pénis, mais d'après le Dr. Morgentaler, à peine 20% des patients atteints de la maladie de Peyronie peuvent en nommer la cause. Même si vous ne vous souvenez pas de chocs sur votre pénis, si vous voyez une nouvelle courbure sur votre pénis, consultez un médecin.

8. L'intertrigo inguinal (quand ça grattouille).

Également appelé tinia cruris, c'est une mycose à l'entrejambe ou sur les parties génitales. Vous remarquerez sans doute des démangeaisons et rougeurs dans les plis des fesses ou des cuisses, et l'infection peut parfois se prolonger vers le scrotum ou les parties génitales. Elle est causée par la chaleur, la transpiration, et les frottements; les tissus aérés et lâches peuvent aider. Si vous transpirez beaucoup au niveau de cette zone, le Dr. Morgentaler suggère d'utiliser du talc. Assurez-vous de bien laver et sécher vos parties génitales. Il existe des crèmes antifongiques en vente libre qui peuvent aider, et d'autres accessibles sur ordonnance.

9. Les rougeurs, démangeaisons et brûlures du pénis.

Ugreen / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

C'est peut-être une infection à levures (ou infections à champignons). D'après le Dr. Fisch, cela arrive aussi aux hommes, notamment s'ils sont en surpoids, diabétiques, sous antibiotiques, ou après un rapport sexuel non protégé avec une personne atteinte. C'est d'autant plus courant lorsque le pénis n'est pas circoncis, pour la simple raison que les levures prolifèrent dans les zones sombres et humides, notamment sous le prépuce. Si vous avez une éruption cutanée, une démangeaison ou des brûlures, consultez votre médecin. Il vous prescrira sans doute un traitement antifongique.

10. Votre pénis est SUPER enflammé.

Ye Liew / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Il peut aussi s'agir d'une balanite, un terme parapluie pour toute inflammation du pénis. Celle-ci peut être causée par des infections à levures ou d'autres MST, mais aussi par une mauvaise hygiène, une irritation de la peau ou le smegma (une substance malodorante qui se forme sous le prépuce). Consultez votre médecin; il peut en trouver la cause et vous aider à le traiter.

11. Quelque chose sort de votre pénis, et ce n'est ni de l'urine ni du sperme.

Jfjacobsz / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Si quelque chose qui n'est pas du sperme sort de l'urètre, consultez votre docteur. C'est peut-être le signe d'une gonorrhée ou d'une chlamyde, des maladies sexuellement transmissibles (MST) que l'on peut traiter.

12. Les verrues sur ou à côté du pénis.

Ninell_art / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

C'est peut-être un condylome, une sorte de verrue génitale. Ce sont des bosses associées à certains types de papillomavirus, une MST très courante. On les trouve sur les parties génitales, dans la bouche, le rectum ou l'anus (toute partie ayant été en contact sexuel avec quelqu'un qui a le virus).

13. Les complications après un piercing du pénis.

Michaklootwijk / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Vous avez opté pour un piercing Prince Albert (c'est un piercing sur la tête du pénis, pour info). Il y a une complication assez courante qui peut en découler. Comme le piercing passe dans l'urètre, il y a des chances pour qu'il crée une fistule, et vous pourriez uriner par ce trou. Une chirurgie peut réparer les dégâts.

14. La panne d'érection.

Saiyood / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Important: les dysfonctionnements de l'érection peuvent arriver à n'importe quel âge; ne pensez pas que vous êtes trop jeune pour ce problème. La cause principale est psychologique d'après le Dr. Morgentaler, ce qui ne veut pas dire que c'est dans la tête. Ça veut dire que l'anxiété et les nerfs (deux facteurs très importants) perturbent votre érection. «Si la personne peut avoir de bonnes érections d'habitude, alors la tuyauterie est normale et c'est autre chose qui perturbe le changement dans le flux sanguin.»

Mais il y a aussi d'autres causes physiques qui sont principalement vasculaires. Il peut ne pas y avoir assez de sang qui passe dans le pénis, ou le sang quitte le pénis plus tôt que prévu. La cause peut également être neurologique (la terminaison des nerfs) ou hormonale (le taux de testostérone). Si vous avez des problèmes d'érection et voulez en parler, consultez votre médecin qui vous aidera à en déterminer la cause.

15. Les plaies sur ou à proximité du pénis

Mark Jessup / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

C'est peut-être le signe d'une infection, et il vaut mieux consulter. C'est peut-être la syphilis qui cause des plaies indolores ou des ulcères appelés chancres. On dirait de petits cratères aux bords relevés.

Il peut également s'agir d'herpès génital si les plaies ressemblent à des ampoules. «Après un ou plusieurs jours, les ampoules disparaissent et laissent apparaître un groupe d'ulcères en surface qui peuvent démanger et être douloureux», précise le Dr. Morgentaler. L'herpès est une infection incurable mais traitable qui touche près de 2 millions de personnes en France.

16. Des bosses qui vous semblent bizarres.

Allg / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Parfois, une bosse n'est qu'une bosse. «Beaucoup d'hommes ont de petites bosses sur la peau, dont certaines sont comme des follicules pileux sans poil. Ce sont parfois de petits kystes sébacées», c'est à dire des bosses bénignes sous la peau. Si cela vous inquiète, consultez votre médecin (notamment après un rapport non protégé), mais c'est sans doute rien.

17. Vous ne pouvez plus vous décalotter, ou vous l'êtes, mais ne pouvez plus refermer.

Sruce2638 / Getty Images

Le phimosis concerne les prépuces trop serrés (chez les hommes non circoncis) impossibles à ouvrir. Cette affection peut être due à une infection, une inflammation ou des blessures. Consultez votre médecin pour un traitement à base de crème topique ou une circoncision.

Le paraphimosis concerne les prépuces déjà ouverts impossibles à refermer. C'est considéré comme une urgence chirurgicale parce que le flux sanguin vers le pénis peut être interrompu.

18. Vous avez une érection qui ne disparaît pas et qui fait mal.

DreamWorks SKG / Via aaronsmokesweedandwatchesmovies.tumblr.com

Le priapisme décrit une érection douloureuse qui ne part pas, même après avoir éjaculé. Ceci peut survenir après l'ingestion d'un médicament contre les troubles érectiles comme le Viagra. Cela peut également survenir en cas de drépanocytose, avec certains médicaments, si vous avez des injections pour des érections plus longues, ou si vous avez un traumatisme au pénis. D'après le Dr. Fisch, c'est surtout un problème avec le flux sanguin à l'entrée et à la sortie du pénis, et il est urgent de consulter. Le traitement comprend l'injection de médicaments, des saignées et une chirurgie possible.

19. Vous remarquez une excroissance ou d'autres changements sur votre pénis.

Leeavison / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Ça peut être beaucoup de choses (ou rien du tout), mais c'est peut-être le cancer du pénis. À savoir: le cancer du pénis est très rare en Amérique du Nord et en Europe, mais il existe. Il concerne moins d'un homme sur 100.000 aux États-Unis, d'après l'American Cancer Society. Le plus souvent, les symptômes sont des changements visibles sur le pénis — comme une partie plus épaisse, des bosses ou excroissances solides. Si vous constatez ces signes ou symptômes, consultez.

Il y a quelques facteurs de risques associés au cancer du pénis, notamment le tabac, les infections chroniques avec certains types de papillomavirus, le phimosis (dont nous avons parlé), le SIDA, et un âge supérieur à 55 ans. C'est aussi plus courant chez les hommes qui ne sont pas circoncis, bien qu'il y ait d'autres facteurs de risques. D'après l'American Cancer Society, le risque de cancer du pénis est plus faible chez les hommes circoncis enfants que circoncis adultes. Il est important que la décision de circoncire soit personnelle, et il y a également des risques associés à cette opération.

Tout ça pour dire que: si quelque chose est louche sur, près de ou dans votre pénis, consultez!

instagram.com

Ne soyez pas gêné et ne pensez pas au pire. C'est probablement rien, mais c'est peut-être quelque chose qui se corrige rapidement et facilement. Si c'est quelque chose de plus sérieux, il peut être pertinent de demander une attention médicale assez tôt. Nous savons que vous aimez votre pénis (qui ne l'aime pas?), alors prenez en soin — et allez consultez quand la situation l'impose.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter:

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss