back to top

19 problèmes gynéco qui pourraient vous arriver

Parlons de toutes les choses qui peuvent aller de travers dans et autour de votre vagin et de votre vulve.

Publié le

1. Vous avez laissé quelque chose dans votre vagin.

Jenny Chang / BuzzFeed / Via buzzfeed.com

Les accidents, et les oublis, ça arrive. Et l'objet que les docteurs retrouvent le plus souvent caché là-dedans est un tampon, explique Alyssa Dweck, gynécologue-obstétricienne et auteure de V is for Vagina, à BuzzFeed. Souvent, l'odeur vraiment désagréable vous avertira de votre oubli. Mais elle a également retrouvé un diaphragme contraceptif et même des sextoys. Donc si vous ~pensez~ que vous pouvez avoir quelque chose de coincé là-dedans, allez chez un docteur AUSSI VITE QUE POSSIBLE. Une des conséquences possibles est un risque d'abrasions ou de lacérations à l'intérieur du vagin, ajoute Alyssa Dweck. Et ne soyez pas gêné-e, ils ont déjà tout vu.

2. Vous avez des boutons ou des protubérances autour de votre vagin.

instagram.com

Essayez de ne pas paniquer car ça n'est généralement pas grave. Si vous avez un bouton gonflé ou douloureux sur la vulve, ça peut être une bartholinite. En gros, c'est une inflammation des glandes de Bartholin qui se trouvent à l'entrée du vagin. Elles peuvent avoir des tailles différentes et on les trouve généralement dans les coins à l'arrière de la vulve, explique Alyssa Dweck. Cette inflammation est plutôt quelque chose de courant et n'est pas forcément un problème, vous pouvez dans ce cas laisser tranquille et nettoyer à l'eau chaude. Mais si elles sont douloureuses, infectées, ou très gonflées, il peut être nécessaire de les drainer ou de prendre des antibiotiques. Dans tous les cas, consultez un médecin.

Une autre protubérance courante au niveau de l'entrejambe est le kyste sébacé, une petite bosse sous la peau, qui peut être causée par une lésion de la peau, ou des pores ou conduits bouchés. Ils peuvent également avoir des tailles différentes et contenir une substance blanche, précise Alyssa Dweck. Comme les bartholinites, ils ne sont généralement pas graves et peuvent se résorber d'eux-mêmes avec de l'eau ou des compresses chaudes. Mais vous devriez consulter votre docteur s'ils ne disparaissent pas ou qu'ils s'infectent.

3. Vous avez un follicule pileux très rouge au niveau de l'entrejambe.

instagram.com

Une folliculite est un follicule pileux bouché et infecté, indique Alyssa Dweck. Et oui, ça peut arriver aux follicules pileux pubiens, parce que la vie est injuste. Ils peuvent ressembler à une petite bosse rouge ou à un bouton blanc, et dans certains cas, ils peuvent laisser une cicatrice. Vous pouvez en avoir après vous être rasé-e, épilé-e à la cire, avoir gardé vos vêtements pleins de sueur après le sport, ou même en allant dans un jacuzzi. Ces petites infections peuvent disparaître d'elles-mêmes avec de l'eau ou des compresses chaudes, mais vous devriez aller chez votre docteur si ça empire ou ne part pas.

4. Vous avez d'autres ~trucs de peau~ bizarres dans la culotte.

instagram.com

Croyez-le ou non, mais presque tous les problèmes de peau peuvent également se retrouver sur la peau de vos parties intimes. On parle des choses comme le psoriasis, l'eczéma, et même le cancer de la peau, dit Mary Jane Minkin, gynécologue-obstétricienne et professeure clinicienne en obstétrique et gynécologie à la Yale University School of Medicine, à BuzzFeed.

5. Il y a une grosse veine gonflée près de votre vagin.

instagram.com

C'est ce qu'on appelle une varice vulvaire, et c'est tout aussi terrifiant que ça en a l'air. Il s'agit d'une varice sur votre vulve, et vous avez plus de risques d'en avoir pendant la grossesse, explique Alyssa Dweck. Elles peuvent être causées par la pression lorsque vous allez aux toilettes ou lorsque vous restez debout pendant des périodes prolongées. Il n'y a pas vraiment de traitement pour ça, mais elles ont tendance à partir d'elles-mêmes, précise-t-elle.

6. Votre vagin refuse de mouiller.

Spondylolithesis / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Si la lubrification vaginale ne se produit pas, la situation peut devenir très inconfortable, surtout pendant un rapport sexuel. Mais ne pensez pas que vous êtes totalement desséché-e et cassé-e: ça n'est pas le cas. La sécheresse vaginale peut avoir des causes très différentes, comme certaines méthodes de contraception (surtout les types à faible dosage), les médicaments contre les allergies, ou l'allaitement, explique Mary Jane Minkin. Vous pouvez peut-être essayer une autre méthode de contraception ou un autre médicament contre les allergies, ou vous pouvez choisir d'utiliser un lubrifiant.

7. Votre vagin vous démange et vous avez des sécrétions qui ressemblent à du fromage blanc.

instagram.com

C'est probablement une mycose vaginale, une infection fongique très courante. Elles sont causées par une croissance démesurée des levures dans cette zone, ce qui peut se produire pour un tas de raisons, comme la prise d'antibiotiques, le diabète non traité, en restant pendant des heures dans un maillot de bain mouillé, ou n'importe quelle chose déréglant le maintien de votre pH (comme les lavements ou les rapports sexuels), explique Mary Jane Minkin. On les traite généralement avec un comprimé ou une crème antifongique.

8. Vous avez des sécrétions claires et blanchâtres qui ont une odeur ATROCE.

instagram.com

Une très mauvaise odeur accompagnée de sécrétions (et possiblement de brûlures) sont souvent un signe de vaginose bactérienne, indique Mary Jane Minkin. En gros, c'est une croissance démesurée des bactéries anaérobies dans le vagin, ce qui peut être causé par toute chose troublant le maintien de votre pH neutre (comme les lavements, les rapports sexuels, ou les antibiotiques). C'est assez courant, et votre docteur peut vous prescrire des médicaments oraux ou vaginaux pour régler ça.

9. Ou votre vagin vous démange/brûle/est irrité, n'est tout simplement pas content.

instagram.com

D'accord, ça pourrait venir de beaucoup de choses, donc si vous avez des démangeaisons, brûlures, rougeurs, irritations, ou des ~trucs~ inhabituels qui persistent en-dessous de la ceinture, allez consulter votre docteur. Ça n'est probablement rien de grave, mais c'est sûrement quelque chose qui peut être traité très facilement. Le plus sûr est de vous faire dépister pour des IST comme les chlamydias, la gonorrhée, la syphilis, la trichomonose, et autres.

MAIS SOUVENEZ-VOUS, toutes ces IST peuvent parfois ne présenter aucun symptôme, vous devriez donc vous faire dépister régulièrement, que vous ayez des problèmes vaginaux ou non.

10. Votre vagin se referme lorsque vous essayez d'y introduire quelque chose.

instagram.com

Le vaginisme n'est pas très répandu, mais c'est un problème douloureux qui fait que les muscles vaginaux se contractent tellement qu'ils referment plus ou moins l'orifice vaginal, explique Alyssa Dweck. C'est une réaction involontaire qui aurait probablement une origine psychologique. Et ça peut évidemment causer une gêne ou une douleur importante, ou même l'impossibilité d'avoir n'importe quel type de rapport sexuel. Si ça vous fait penser à vous, consultez votre docteur et parlez-lui de ce que vous ressentez. S'il s'agit bien de vaginisme, le traitement peut consister en l'utilisation de dilatateurs vaginaux, d'exercices de relaxation, ou une thérapie pour traiter les causes sous-jacentes. Vous pouvez en apprendre davantage sur le vaginisme dans cet article.

11. Ou vous avez beaucoup de mal à insérer un tampon dans votre vagin.

instagram.com

C'est très rare, mais certaines femmes naissent avec un hymen non perforé. Le tissu de l'hymen est alors plus épais autour de l'orifice vaginal. Dans ce cas, faire rentrer un tampon ou avoir un rapport sexuel est presque impossible, explique Alyssa Dweck. C'est quelque chose que votre gynécologue peut diagnostiquer au cours d'un examen et ça peut être résolu chirurgicalement.

12. Vous ne pouvez vraiment pas vous arrêter de vous gratter l'entrejambe.

instagram.com

Avant de paniquer en pensant à des morpions ou a des IST, gardez à l'esprit que la cause de démangeaisons la plus courante dans la région pubienne est tout simplement une irritation de la peau. Mary Jane Minkin a dit qu'elle constatait souvent une augmentation du nombre de patients juste après les fêtes et que le coupable habituel est un nouveau gel douche parfumé. Les savons, les bains moussants, les lessives, et même les teintures de vos sous-vêtements peuvent tous causer des irritations chez certaines personnes.

Donc, si vous avez des démangeaisons bizarres ou de légères rougeurs autour de la vulve (et que vous êtes plutôt certain-e de ne pas avoir été exposé-e à une IST), vous voudrez sûrement commencer par laver vos parties intimes uniquement avec de l'eau pour voir si ça s'améliore. (Ceci étant dit, il pourrait s'agir de morpions ou d'une IST, vous devriez donc évidement aller chez votre docteur si ça ne passe pas ou que ça empire.)

13. Vous avez l'impression de TOUJOURS avoir envie de faire pipi, et ça BRÛLE.

instagram.com

Si vous avez déjà eu une infection urinaire, vous savez à quel point ça n'est pas marrant. Malheureusement, elles peuvent être causées par des rapports sexuels, car l'urètre est très proche du vagin, et les bactéries peuvent voyager un peu partout. Mais vous pouvez aussi en avoir sans être sexuellement active. Heureusement, elles peuvent être très facilement traitées avec des antibiotiques.

14. Votre vagin vous fait mal.

instagram.com

Une douleur à l'intérieur du vagin, surtout lors d'un rapport sexuel, peut être un signe de beaucoup de choses différentes. Elle peut être causée par la sécheresse, une infection, vos règles, ou une maladie comme l'endométriose, dit Alyssa Dweck. Consultez votre docteur si vous rencontrez des douleurs vaginales persistantes afin d'essayer d'identifier la cause et la traiter.

15. En fait, votre vulve vous fait mal.

instagram.com

Si vous avez des douleurs persistantes sur la vulve (l'ouverture extérieure du vagin) qui ne peuvent pas être attribuées à quelque chose dont nous avons parlé jusque-là, il peut s'agir d'une vulvodynie. C'est une douleur vulvaire chronique à cause de laquelle le simple fait de toucher la zone avec un coton-tige peut être atroce, dit Mary Jane Minkin. Et comme ça n'est pas encore très bien compris, la plupart des patient-e-s avec cette maladie finissent par voir de nombreux docteurs avant d'être correctement diagnostiqué-e-s. Donc, Mary Jane Minkin recommande que vous parliez à votre gynécologue si vous avez des douleurs vulvaires persistantes.

16. Vous avez un peu de sang qui sort de votre vagin, et ça n'est pas vos règles.

instagram.com

La plupart du temps, les saignements ne sont pas un problème, explique Mary Jane Minkin. Ils peuvent se produire à l'approche de l'ovulation, ou il peut s'agir de saignements intercurrents si vous prenez la pilule, surtout si vous utilisez une version à faible dosage ou une qui fait que vous n'avez vos règles que quelques fois dans l'année. C'est parfaitement normal (bien qu'ennuyant), mais si ça vous dérange, vous pouvez demander à changer de méthode de contraception. Parfois, les saignements peuvent être le signe d'une infection ou d'un problème de santé. Vous devriez donc en parler avec votre docteur si le problème persiste.

«Je ferais plus attention aux saignements après les rapports sexuels», dit Mary Jane Minkin. Ça peut simplement être causé par la sécheresse (surtout si ça ne se produit qu'une ou deux fois), mais ça peut aussi être le signe d'une infection. Les saignements après un rapport sexuel peuvent aussi être un symptôme du cancer du col de l'utérus, alors bien que vous ne devriez pas paniquer, vous devriez absolument en parler à votre docteur si ça se produit régulièrement, ajoute-t-elle.

17. Vous avez des ampoules ou des verrues autour du vagin.

instagram.com

Le VPH et l'herpès génital peuvent tous les deux causer des verrues ou des blessures autour du vagin et de la vulve. Bien qu'il n'y ait pas de remède pour ces virus, il y a quand même un traitement. Alors assurez-vous de vous faire dépister, soigner, et prenez les précautions nécessaires pour ne pas les transmettre à votre partenaire.

18. Vous avez beaucoup de douleurs pelviennes et peut-être même quelques sécrétions, des douleurs pendant les rapports sexuels, ou une faible fièvre.

instagram.com

L'anexite se produit lorsqu'une infection ou une bactérie se propage de votre vagin à votre utérus, vos trompes de Fallope, ou vos ovaires. Elles se produisent souvent lorsque des IST comme la gonorrhée ou les chlamydias ne sont pas traitées, indique Mary Jane Minkin. Alors, sérieusement, pensez à vous faire dépister régulièrement.

L'anexite peut se présenter avec un tas de symptômes ou aucun, mais vous devriez surtout faire attention aux douleurs pelviennes sévères, aux douleurs pendant un rapport sexuel ou la miction, à une faible fièvre, aux vomissements, et aux sécrétions abondantes. Vous devriez aller chez votre docteur AUSSI RAPIDEMENT QUE POSSIBLE si vous constatez ces symptômes. Elles peuvent être traitées avec des antibiotiques, mais elles peuvent malheureusement affecter votre fertilité. «La chose dont les personnes concernées doivent se souvenir est qu'un épisode d'anexite peut réduire la fertilité d'environ 10%, un second d'environ 25%, et un troisième d'environ 50%, explique-t-elle. Donc, si vous avez une anexite, il est important de tout de suite vous en occuper.»

19. Il y a un endroit de votre vulve qui vous gratte et est irrité en permanence.

instagram.com

Le cancer de la vulve est rare et ne représente que 0,6% des cancers chez les femmes aux États-Unis. Ceci étant dit, vous devriez quand même y faire attention. Il affecte surtout les personnes de plus de 70 ans, mais les cas chez les personnes plus jeunes sont souvent liés à une infection avec des types de VPH à haut risque. Même si le cancer de la vulve est rare, vous devriez consulter votre docteur si un endroit de votre vulve vous démange ou est irrité en permanence, ou si elle a l'air différente de d'habitude, dit Mary Jane Minkin.

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss