back to top

14 trucs a priori sans danger qui peuvent en fait vous tuer

Vous ne verrez jamais les peluches du sèche-linge de la même manière. Inspiré par ce thread Reddit.

Publié le

1. Laisser quelqu'un vous souffler de l'air dans le vagin.

gifhell.com

Ou, si pour une raison ou une autre, vous décidez de prendre une seringue pleine d'air et de la vider dans votre vagin. Si vous y mettez assez d'air, soufflé avec suffisamment de force, cela peut entraîner un aéroembolisme fatal (quand des bulles d'air se trouvent dans votre flux sanguin et vous tuent). C'est très rare, l'aéroembolisme constitue en revanche un risque pour les plongeurs.

Pour éviter ça: ne laissez personne souffler dans votre vagin.

2. Les peluches du sèche-linge.

Alan Levine / Creative Commons / Via Flickr: cogdog

Lorsque les peluches s'accumulent dans votre sèche-linge, elles peuvent causer une surchauffe de l'appareil et lui faire prendre feu. Selon un rapport de 1998 de l'U.S. Consumer Product Safety Commission, il y a eu environ 15.600 feux de sèche-linge cette même année, entraînant 20 morts et 370 blessés.

Pour éviter ça: nettoyez les peluches de votre sèche-linge entre chaque utilisation.

3. Nettoyer votre salle de bain.

Nickelodeon / Via ruinedchildhood.com

Mélanger de l'eau de Javel avec d'autres nettoyants ménagers répandus peut créer des gaz toxiques qui pourraient vous tuer. D'après le Center of Disease Control and Prevention: ne mélangez JAMAIS de l'eau de Javel avec de l'ammoniaque. Voici 16 combinaisons de produits de tous les jours qu'il ne faut jamais mélanger, pour plus d'exemples.

Pour éviter ça: si vous devez utiliser de l'eau de Javel, lisez les instructions très attentivement. Et ne la mélangez jamais, au grand jamais, avec d'autres nettoyants domestiques.

4. Le paracétamol.

MYCHELE DANIAU / AFP / Getty Images

Ou plutôt: beaucoup trop de paracétamol. Les overdoses de paracétamol causent chaque année environ 500 décès aux États-Unis. S'il est pris en suivant les recommandations, le paracétamol peut être très utile. Mais il est facile d'en prendre plus que ce dont on a besoin, car il est présent dans beaucoup de médicaments que vous pourriez avoir envie de prendre simultanément. Il y a chaque année environ 60.000 cas de dégâts rénaux liés au paracétamol; la plupart sont accidentels.

Restez en sécurité: lisez toujours l'étiquette avant de prendre un médicament. Si vous en prenez un contenant du paracétamol, ne prenez aucun autre médicament qui en contient également. Parlez à votre médecin des règles de sécurité.

Publicité

5. Boire trop d'eau, trop vite.

Deux exemples tragiques: en 2005, un homme est décédé après un rituel de bizutage dans une fraternité au cours duquel il devait descendre des pichets d'eau à répétition. En 2007, une femme californienne est décédée après avoir participé à un un concours de cul sec d'eau organisé par une station de radio locale. La cause de la mort, dans les deux cas, est une intoxication à l'eau, qui survient quand quelqu'un boit tellement d'eau en si peu de temps que les reins ne peuvent pas la traiter suffisamment vite, ce qui cause un gonflement du cerveau et des poumons. C'est également arrivé à des athlètes durant des événements de sports intenses; ainsi qu'à des personnes consommant des drogues en soirées, qui ressentent une soif inextinguible et finissent par boire trop d'eau trop rapidement.

Pour éviter ça: ne vous forcez jamais à boire si vous n'avez pas soif. Et ne prenez pas de MDMA ou d'ecstasy. Plus d'informations dans cet article du Scientific American.

6. Les piscines, les lacs, les baignoires (n'importe quelle étendue d'eau, en fait).

Keerati9999 / Getty Images

D'après le CDC, la noyade est la troisième cause de décès par «blessure accidentelle» au monde. Aux États-Unis, c'est LA cause de décès principale par blessure accidentelle chez les enfants de moins de quatre ans (surpassant les accidents de voiture en 2005). 9,7% des décès par noyades sont survenus dans des baignoires, 163 % dans des piscines; 47,2% dans des étendues d'eau naturelles, et 26,8% ne sont pas spécifiés.

En France, la noyade est la deuxième cause principale de décès accidentel chez les enfants de 1 à 4 ans, selon une étude de 2009, et représente plus de 500 décès chaque année.

Pour éviter ça: gardez toujours un œil sur vos enfants lorsqu'ils sont dans ou autour de l'eau, même si un maître-nageur est présent. Ne laissez pas de jeunes enfants sans surveillance dans une baignoire même pour une courte durée. Et lisez cet article de Slate.fr sur les signes qui doivent vous alerter.

7. Les karchers.

Kenny Holston / Creative Commons / Via Flickr: kennyholston

Les karchers sont des outils de nettoyage très puissants qui émettent de l'eau à une TRÈS haute pression. Il peuvent causer de très graves blessures si vous les pointez accidentellement sur vous-même ou quelqu'un d'autre. La blessure peut paraître bénigne, mais elle peut s'infecter. D'après un manifeste du CDC: «Des blessures apparaissant comme bénignes peuvent inciter les gens à retarder le traitement; augmentant ainsi le risque d'infection, d'infirmité ou d'amputation.» D'autres risques liés aux karchers: l'empoisonnement au monoxyde de carbone, les décharges électriques, et également la possibilité de toucher de petits objets qui peuvent se transformer ainsi en dangereux projectiles.

Pour éviter ça: n'en pointez jamais vers vous-même, n'essayez jamais de vous en servir pour déplacer des objets, par exemple.

8. Les distributeurs de boissons.

vistavision / Creative Commons / Via Flickr: vistavision

En 1995, un certain nombre de fabricants de distributeurs de sodas se sont mis d'accord pour placer une étiquette sur leur machine avertissant du danger de mort ou de blessures graves qu'elles pouvaient provoquer si elles étaient bousculées ou penchées. C'est assez rare, mais c'est arrivé: entre 1978 et 1995, il y a eu au moins 37 cas connus de personnes décédées, et 113 blessées, à cause des chutes des distributeurs sur les gens.

Pour éviter ça: ne bousculez pas, ne penchez pas et ne secouez pas les distributeurs de boissons.

Publicité

9. Les petites coupures et les éraflures.

Tina :O) / Creative Commons / Via Flickr: jettajet

La plupart des coupures ou des éraflures finissent par se guérir d'elles-mêmes et tout va bien. Mais si vous ne nettoyez pas et ne pansez pas vos plaies, elles risquent de s'infecter. Et les plaies infectées peuvent provoquer des dégâts majeurs (comme un sepsis). Un sepsis peut vous tuer en quelques jours.

Pour éviter ça: apprenez à soigner vos coupures et vos plaies correctement.

10. La grippe.

instagram.com

Chaque année, on recense environ 1500 à 2000 décès en France causés par la grippe. La grippe est particulièrement dangereuse chez les enfants de moins de 5 ans, les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes, et les personnes diminuées physiquement (asthme, maladies cardiaques et diabète), mais ils ne sont pas les seules personnes à pouvoir tomber gravement malade et à mourir de la grippe.

Pour éviter ça: faites vous vacciner, si vous le pouvez, chaque année (en général vers octobre, avant la saison de la grippe). Ce n'est pas une garantie (cette année, ce n'était que partiellement efficace), mais c'est certainement mieux que de ne PAS se faire vacciner. Non seulement ça diminue vos chances d'attraper la grippe, mais plus il y a de personnes vaccinées, mieux c'est pour les personnes particulièrement vulnérables aux complications de la grippe.

11. Ne pas dormir suffisamment.

Sebastian Niedlich / Creative Commons / Via Flickr: 42311564@N00

Selon les chiffres de la sécurité routière française, un accident mortel sur trois sur l'autoroute est dû à l'endormissement au volant, et conduire en étant somnolent multiplie par 8 les risques d'un accident corporel.

D'après le CDC américain, le manque de sommeil est carrément un fléau pour la santé publique. Le Département américain des Transports estime que la conduite en état de somnolence est responsable d'environ 1550 accidents de la route mortels et 40.000 blessures liées aux accidents de la route chaque année.

Pour éviter ça: dormez de sept à neuf heures par nuit.

12. Déneiger.

Bart Heird / Creative Commons / Via Flickr: chicagobart

Chaque année aux États-Unis, une poignée de personnes meurent, le plus souvent de crise cardiaque, en déneigeant après un blizzard. Et une étude qui s'est penchée sur les visites aux urgences entre 1990 et 2006 a découvert que les accidents de déneigement représentaient environ 11.500 visites aux urgences par an (et représentaient 1647 décès durant cette période de 16 ans).

Pour éviter ça: ne vous surmenez pas (prêtez attention à ce que vous dit votre corps); travaillez avec un ami ou un membre de votre famille pour vous répartir le travail; faites beaucoup de pauses pour abaisser votre rythme cardiaque, buvez de l'eau et reposez-vous.

13. Manger de la nourriture.

Chris H / Creative Commons / Via Flickr: mrtopher

Vous vous souvenez quand le Président George W. Bush s'est étouffé avec un bretzel? C'est plus répandu que vous ne le croyez. L'étouffement est une des causes les plus fréquentes d'accidents domestiques, et est particulièrement répandu chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Mais cela peut se produire et se produit chez les personnes de tous âges. Les hot-dogs sont particulièrement dangereux.

Pour éviter ça: découpez votre nourriture en petits morceaux. Si vous servez des hot-dogs à des enfants, coupez-les en petits morceaux. Mâchez consciencieusement votre nourriture. Ne parlez pas la bouche pleine. Et lisez ce que la Croix Rouge préconise en cas d'étouffement.

14. Tromper votre femme.

Universal Pictures / Via giphy.com

Et pas parce qu'elle vous tuerait (ha ha), mais parce que vous risquez une crise cardiaque pendant que vous couchez avec votre maîtresse. D'après un communiqué de l'American Heart Association, une revue des autopsies de 5559 cas de morts subites a démontré que 75% des personnes décédées DURANT un rapport sexuel ont trouvé la mort dans le cadre d'un rapport extraconjugal. Le plus souvent avec une partenaire plus jeune, et souvent en ayant consommé beaucoup de nourriture et d'alcool plus tôt dans la soirée. Bon, les personnes dans cette étude dont les crises cardiaques sont survenues pendant un rapport sexuel sont incroyablement peu nombreuses sur le plan général (cela représente environ 0,6 % des morts subites). Mais... l'argument reste valable.

Pour éviter ça: ne soyez pas infidèle.