back to top

13 choses à savoir sur la paralysie du sommeil

Mais si, vous savez, quand vous vous réveillez et que vous ne pouvez plus bouger. Attention: c'est flippant!

Publié le

1. C'est un peu comme si vous vous réveilliez en étant mort.

ABC / Via lostoceanic815.blogspot.com

Comme l'explique à BuzzFeed Life Michael Breus, docteur en psychologie clinique et membre de l'Académie américaine de médecine du sommeil: «La plupart des patients décrivent la paralysie du sommeil de la même façon: ils ont l'impression de se réveiller en étant morts. Vous savez que votre esprit est éveillé, mais votre corps ne l'est pas — donc, fondamentalement, vous êtes pris au piège.»

2. Et c'est beaucoup plus compliqué qu'un simple cauchemar.

FX / Via rollergirlsarebatshitcrazy.tumblr.com

«En réalité, c'est absolument le contraire», explique Michael Breus. «Quand vous entrez dans une phase de sommeil paradoxal, votre cerveau commande à vos muscles volontaires de se relaxer et d'entrer dans un état de quasi-paralysie appelée atonie. L'atonie contribue en fait à protéger le corps de toute lésion en vous empêchant d'effectuer les mouvements physiques imaginés par vos rêves. Dans d'autres parasomnies, comme le somnambulisme ou le trouble du comportement en sommeil paradoxal, l'atonie ne se réalise pas correctement et les muscles volontaires se contractent alors que l'esprit reste endormi, c'est pourquoi les gens atteints font parfois des trucs dingues en dormant, sans s'en rendre compte du tout.

Lors de la paralysie du sommeil, le corps reste paralysé, frappé d'atonie musculaire, alors même que le cerveau se réveille et que les yeux commencent à s'ouvrir», explique Michael Breus. «Les patients sont dans un état de conscience passagère, mais ils ne peuvent pas contracter leurs muscles volontaires ou parler. Bien que les mouvements des muscles involontaires, comme ceux de la respiration, ne soient pas affectés, une sensation d'oppression thoracique est souvent décrite, et c'est pourquoi beaucoup de gens s'éveillent d'une paralysie du sommeil en haletant, et en cherchant leur souffle. De tels épisodes peuvent durer de 20 secondes jusqu'à quelques minutes.»

3. Cela se produit à l'endormissement ou au réveil.

cartoonnetwork.com / Via bustle.com

«La paralysie du sommeil peut survenir durant une des transitions du cycle de sommeil. Le corps doit entrer en sommeil paradoxal et en sortir, mais la paralysie du sommeil se produit quand le corps a du mal à effectuer ces transitions. Si elle survient à l'endormissement, on l'appelle "paralysie hypnagogique", alors que si elle survient au réveil, il s'agit de la paralysie hypnopompique», explique Michael Breus. Malheureusement, on ne sait pas encore pourquoi le corps n'arrive pas à effectuer ces transitions harmonieusement.

4. La paralysie du sommeil peut s'accompagner d'hallucinations.

Contrairement aux images qui peuplent les cauchemars ou les rêves lucides, alors que les yeux sont fermés en état de sommeil paradoxal, ces hallucinations se produisent quand on se trouve dans un état intermédiaire, entre le sommeil et l'éveil, alors que l'esprit est vigilant et les yeux ouverts. Selon Michael Breus, les véritables hallucinations visuelles et auditives sont relativement rares durant la paralysie du sommeil, mais beaucoup de patients se plaignent de sentir dans la pièce une présence vraiment étrange, ou même effrayante. En fait, la paralysie du sommeil est vraiment une expérience terrifiante, et d'ailleurs, elle suscite souvent une réaction de panique avec accélération de la fréquence cardiaque. «Les gens s'affolent parce qu'ils ne peuvent pas bouger, et c'est cette anxiété aiguë qui les entraîne à avoir très peur de leur environnement», confie Michael Breus.
Chia-Hsin Ho / Creative Commons / Via Flickr: hsinho

Contrairement aux images qui peuplent les cauchemars ou les rêves lucides, alors que les yeux sont fermés en état de sommeil paradoxal, ces hallucinations se produisent quand on se trouve dans un état intermédiaire, entre le sommeil et l'éveil, alors que l'esprit est vigilant et les yeux ouverts. Selon Michael Breus, les véritables hallucinations visuelles et auditives sont relativement rares durant la paralysie du sommeil, mais beaucoup de patients se plaignent de sentir dans la pièce une présence vraiment étrange, ou même effrayante.

En fait, la paralysie du sommeil est vraiment une expérience terrifiante, et d'ailleurs, elle suscite souvent une réaction de panique avec accélération de la fréquence cardiaque. «Les gens s'affolent parce qu'ils ne peuvent pas bouger, et c'est cette anxiété aiguë qui les entraîne à avoir très peur de leur environnement», confie Michael Breus.

5. Vous ne pouvez pas vous forcer à vous réveiller.

Cinemax / Via stalepopcornau.blogspot.com

Certains patients rapportent qu'ils peuvent agiter les orteils, les doigts ou les muscles de la face, ce qui les aide à réveiller le reste du corps. «Chacun essaye quelque chose de différent, mais vous ne pouvez pas berner Dame Nature — il n'y a aucun moyen de vous en tirer tout seul. Vous devez attendre que ça passe», explique Michael Breus.

6. La paralysie du sommeil survient naturellement et peut arriver à n'importe qui.

youtube.com / Via mrwgifs.com

«Chaque fois que vous vous endormez, il existe un certain risque que vous vous réveilliez avec une paralysie du sommeil», confie Michael Breus. Mais la sévérité de l'expérience et le degré de conscience sont très variables — la plupart des gens en souffriront au moins une fois dans leur vie, sans même s'en rendre compte. Quand elle survient, c'est une expérience très particulière et c'est rarement la même pour tout le monde.

... Mais elle est très fréquente chez les jeunes adultes, et les patients ayant des antécédents de maladie mentale.

Paramount Pictures / Via reactiongifs.com

Une étude de l'université d'État de Pennsylvanie a retrouvé les taux de prévalence les plus élevés parmi les étudiants et les patients psychiatriques.

7. Cela a probablement un rapport avec le manque de sommeil.

ABC / Via tumblr.com

Selon Michael Breus, la recherche a systématiquement prouvé que moins vous dormez et plus vous êtes fatigué-e, plus vous avez de risques de souffrir de paralysie du sommeil ou tout autre trouble du sommeil.

8. Par conséquent, réussir à dormir mieux et plus longtemps pourrait tout simplement permettre d'éviter la paralysie du sommeil.

Universal Pictures / Via thedailytouch.com

«Le manque de sommeil peut s'évaluer en termes de quantité ou de qualité», dit Michael Breus. «Par exemple, si vous souffrez d'apnée du sommeil et que vous vous réveillez parce que vous vous arrêtez de respirer pendant la nuit, c'est votre quantité de sommeil qui est faible. Alors que si votre consommation d'alcool est trop forte, elle va vous empêcher d'entrer dans des phases de sommeil plus profond, ce qui va en diminuer la qualité.»

Donc si la paralysie du sommeil est un problème qui vous concerne, assurez-vous de dormir suffisamment et de ne pas faire de choses qui compromettent la qualité de votre sommeil (comme de boire beaucoup ou de manger juste avant de vous coucher). Michael Breus conseille aussi de noter tout comportement anormal pendant le sommeil (selon vous ou votre partenaire), comme une respiration irrégulière quand vous dormez, ou un réveil accompagné de sensation d'étouffement, qui pourraient en fait être les symptômes d'une paralysie du sommeil non diagnostiquée.

9. Mais en fait, il n'y a pas de cause reconnue.

FOX / Via iiamcouture.com

«Le stress, la dépression, certains médicaments prescrits sur ordonnance, et une transmission génétique sont tous des facteurs associés à la paralysie du sommeil», nous dit Michael Breus. Mais, alors que la recherche montre ces relations, il n'y a pas de cause évidente à la paralysie du sommeil, ce qui est évidemment très frustrant pour tous ceux qui en souffrent.

Nous savons que la paralysie du sommeil peut se manifester toute seule, comme un incident isolé, ou être un symptôme d'autres troubles du sommeil, comme la narcolepsie. Mais nous ne pouvons expliquer sa cause, qu'elle soit quotidienne ou juste épisodique.

10. Mais vraiment, ça fait des siècles qu'on essaie d'expliquer ce phénomène étrange.

On retrouve des descriptions de paralysie du sommeil dans des écrits médicaux persans remontant au 10e siècle. C'est un médecin hollandais qui en a fait la première observation clinique en 1664, en examinant une femme de 50 ans, atteinte de «cauchemars». Jusqu'au 19e siècle, la paralysie du sommeil étaient réputée être due aux démons, ou à la possession par les esprits. C'est à cette époque qu'on l'appelle enfin «paralysie musculaire du sommeil», puis «paralysie du sommeil» dans les textes médicaux.
Adam Baker / Creative Commons / Via Flickr: atbaker

On retrouve des descriptions de paralysie du sommeil dans des écrits médicaux persans remontant au 10e siècle. C'est un médecin hollandais qui en a fait la première observation clinique en 1664, en examinant une femme de 50 ans, atteinte de «cauchemars». Jusqu'au 19e siècle, la paralysie du sommeil étaient réputée être due aux démons, ou à la possession par les esprits. C'est à cette époque qu'on l'appelle enfin «paralysie musculaire du sommeil», puis «paralysie du sommeil» dans les textes médicaux.

11. Et cela explique probablement ce qui se passe dans ce très célèbre tableau de la Renaissance.

Ce tableau du peintre suisse Henry Fuseli s'inspire, dit-on, d'expériences surnaturelles rêvées et aussi de l'intérêt grandissant qu'éprouvaient les médecins de l'époque pour la paralysie du sommeil. Cet affreux petit monstre pourrait donc représenter la sensation d'oppression thoracique... ou on peut aussi penser qu'il essaie tout simplement de conclure avec la demoiselle endormie.
Universalimagesgroup / Getty Images / Via gettyimages.com

Ce tableau du peintre suisse Henry Fuseli s'inspire, dit-on, d'expériences surnaturelles rêvées et aussi de l'intérêt grandissant qu'éprouvaient les médecins de l'époque pour la paralysie du sommeil. Cet affreux petit monstre pourrait donc représenter la sensation d'oppression thoracique... ou on peut aussi penser qu'il essaie tout simplement de conclure avec la demoiselle endormie.

Alors, beauté...

Universalimagesgroup / Getty Images / Via gettyimages.com

Même le cheval à l'arrière-plan a l'air de trouver ça flippant.

Universalimagesgroup / Getty Images / Via gettyimages.com

12. Les gens ont cherché partout les responsables de la paralysie du sommeil: sorcières et ovnis, et même d'énormes chiens fantômes.

Touchstone / Via watitis95.tumblr.com

Et à travers le monde, des légendes populaires diverses et variées essaient d'expliquer son existence dans différentes cultures.

13. Cependant, il n'y a vraiment pas de preuves que la paralysie du sommeil est mortelle.

MTV / Via mtv.tumblr.com

«Les recherches montrent que la paralysie du sommeil n'est pas dangereuse», dit Michael Breus. «Elle n'entraîne pas de lésions physiques au niveau du corps, et on ne lui attribue jusqu'à présent aucun décès clinique.» Bien qu'il existe, à travers le monde, des explications culturelles terrifiantes, celles-ci ont été fabriquées pour donner du sens à un état de conscience très mystérieux.

«La priorité est d'apprendre aux gens à ne pas avoir peur», explique Michael Breus. «Selon toute vraisemblance, ils ont juste besoin de davantage de repos. S'ils dorment assez, et que les épisodes continuent à survenir régulièrement, alors il faudra qu'ils aillent consulter un spécialiste des troubles du sommeil.»

... Mais essayez de dire ça à quelqu'un qui souffre de paralysie du sommeil.

Tous ceux qui en ont fait un jour l'expérience vous diront que ça fout vraiment la trouille, une trouille presque paranormale, bien plus qu'un simple trouble du sommeil. Les victimes partagent leurs expériences terrifiantes grâce à d'innombrables vidéos YouTube, liens Reddit, et sites internet sur la paralysie du sommeil.
Gravitas Ventures / Via geektyrant.com

Tous ceux qui en ont fait un jour l'expérience vous diront que ça fout vraiment la trouille, une trouille presque paranormale, bien plus qu'un simple trouble du sommeil. Les victimes partagent leurs expériences terrifiantes grâce à d'innombrables vidéos YouTube, liens Reddit, et sites internet sur la paralysie du sommeil.

Parce que la science a beau dire, ce petit monstre est vraiment flippant.

Dégage, dégage!
Apic / Getty Images / Via gettyimages.com

Dégage, dégage!

  1. Avez-vous déjà fait l'expérience d'une paralysie du sommeil?

    Correct
    Incorrect
    Oui, c'est vraiment flippant!
    Correct
    Incorrect
    Jamais.
Oups, nous avons un problème. Veuillez réessayer plus tard
Il semblerait que nous ayons un problème avec le serveur.
Avez-vous déjà fait l'expérience d'une paralysie du sommeil?
  1.  
    vote votes
    Oui, c'est vraiment flippant!
  2.  
    vote votes
    Jamais.

Caroline Kee is a health reporter for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Caroline Kee at caroline.kee@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.