back to top

Une dessinatrice raconte dans une BD ce que ça fait d'avorter

«J'ai ressenti l'envie de parler de ce que ça fait d'avorter, et le dessin est ma manière de raconter cette histoire.»

Publié le

Vignette: «Si vous apprenez que vous êtes enceinte tardivement (quand vous n'avez pas vos règles...) alors vous pensez peut-être à AVORTER.»

Publicité

Vignette: «...Parfois ces choses arrivent.»

«...Je crois que le préservatif s'est déchiré.» «Oh...Oh...»

«Ce format peut paraître peu conventionnel mais je veux transmettre un sentiment de confort et d'ouverture, en même temps que de faire passer l'importance de ce sujet», poursuit l'artiste américaine.

Vignette: «Et parfois vous n'êtes tout simplement pas à un stade de votre vie où il parait évident d'avoir un bébé•»

«Maths, école, carrière... Juste pas prête. Peu importe la raison de votre avortement. Tout va bien, c'est votre choix.»

Publicité

Un personnage opte pour un avortement médicamenteux à la maison, et l'autre va à l'hôpital.

Vignette: «Ces deux femmes ne se connaissent pas. Elles habitent dans des endroits différents. Lisa habite en ville, alors que Mary est dans un village. Les deux décident d'avorter après avoir appris qu'elles étaient tombées enceintes. Une femme décide de pratiquer une IVG chirurgicale et l'autre opte pour une IVG médicamenteuse.»

Publicité

Vignette: «Attendez: Il y a différents types d'avortements?? Oh oui.»

«J'ai parlé avec beaucoup de personnes, hommes et femmes», explique Leah Hayes. «J'ai aussi passé pas mal de temps seule à penser, écrire, à réfléchir... à essayer de comprendre ce que je ressentais pour l'exprimer avec mes crayons.»

Publicité

Vignette gauche: «Si vous le pouvez, la meilleure chose à faire en premier est d'en parler à quelqu'un à qui vous faites confiance. Vous n'avez pas à traverser cette épreuve, seule.»

«...Je suis enceinte...»

«Lisa est très proche de sa famille alors elle en a parlé à sa mère et à sa sœur. Ce n'était pas facile, mais elles l'ont faite se sentir moins seule.»

Vignette droite: «Mary n'est pas très proche de sa famille, alors elle a préféré ne rien leur dire. Elle l'a annoncé à sa meilleure amie.»

«N'ayez pas peu si vous avez: des crampes, des vertiges, des frissons, des maux de tête, la nausée, et la fièvre.* Mais s'il vous plaît, appelez vite un docteur si un de ces symptômes persiste.»

Publicité

Vignette: «Que votre décision soit compliquée ou évidente, que vous ayez un compagnon ou non, que vous ayez une bonne relation avec votre famille ou non... le plus important est de se souvenir que la décision finale vous revient, et personne n'a le droit de vous dire ce que vous devez faire (eh ouais... c'est votre corps).»

«Je ne sais pas... Je pense que tu commets une erreur.»

«... et c'est pour cette raison que tu peux aller te faire voir.»

Vignette: «Pourquoi ce livre? Je l'ai écrit pour de nombreuses raisons. La question de l'avortement est compliquée. On se focalise souvent (et c'est compréhensible) sur le bien/le mal, ce qu'on devrait/qu'on ne devrait pas faire, les pro/les anti-avortement,... Et très rapidement ça prend une tournure politique. Et à la fin les mêmes questions: Avez-vous fait le bon choix? Avez-vous des remords? Est-ce que vous vous considérez comme pro ou anti-avortement? Avez-vous des regrets? Que signifie avoir des regrets d'avoir avorté? Que signifie avoir des regrets de ne PAS avoir avorté? C'est un sujet très lourd où souvent les questions n'ont pas de réponses. C'est à la fois quelque chose d'heureux et de triste, qui est libérateur et flippant en même temps.»

«J'espère que les hommes et les femmes le liront: pour moi ce livre est vraiment fait pour tout le monde... J'aimerais que les gens le voient comme l'interprétation d'une illustratrice de quelque chose de très compliqué et important.»

Caroline Kee is a health reporter for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Caroline Kee at caroline.kee@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.