back to top

15 erreurs à ne pas faire quand vous buvez de l'alcool

Pourquoi vous infligez-vous ça?

Publié le

Note du rédacteur: la seule façon de ne pas avoir la gueule de bois, c'est de ne pas boire d'alcool. Ce post n'a pas pour but d'expliquer de manière exhaustive la gueule de bois ni les façons de l'éviter, mais nous espérons qu'il aidera à en réduire l'intensité.

La gueule de bois est une punition maléfique.

Google

Nous avons donc parlé à l'expert en alcool et gueule de bois Aaron White, docteur et conseiller scientifique principal de l'institut américain de l'alcool et de l'alcoolisme (NIAAA), afin de découvrir s'il y avait un moyen de rendre ces lendemains de beuverie un peu moins horribles.

Publicité

Voici tout d'abord ce qu'est la gueule de bois:

Twitter: @DVBBS

La gueule de bois, c'est quand une quantité trop importante d'alcool entre dans le sang et remonte jusqu'au cerveau, entraînant un pic de votre taux d'alcoolémie (TA), nous explique le docteur White. Cet alcool se métabolise en sous-produits toxiques qui contribuent à différentes choses, comme la déshydratation, l'inflammation des tissus, des irritations intestinales, un déséquilibre électrolytique et une glycémie faible, ce qui se traduit par une douloureuse gueule de bois le lendemain, quand votre TA revient à zéro.

«Pour éviter la gueule de bois, il faut bien sûr comprendre quelles habitudes en sont la cause et faire le contraire», continue Aaron White. En gros, ne buvez pas. Mais si vous choisissez tout de même de boire et ne voulez pas que ça finisse en gueule de bois, évitez au moins ces choses:

1. Boire trop vite.

Twitter: @FreddyAmazin

Il faut environ 30 à 60 minutes pour que l'alcool soit absorbé par l'intestin grêle et que le TA atteigne son pic. C'est alors que l'alcool affecte le cerveau. D'après Aaron White, «le corps a besoin d'environ une heure et demie pour assimiler une boisson, boire rapidement engendrera donc un pic du TA très tôt et la gueule de bois durera très longtemps.» Donc si vous ne donnez pas à votre corps ou à votre cerveau le temps de ressentir les effets de l'alcool avant que le prochain cocktail soit servi, vous pourriez prendre la mauvaise décision (celle de boire plus), ce qui engendrera perte de conscience et déshydratation.

Faites plutôt ceci: espacez vos boissons et sirotez-les pour que votre TA n'augmente pas trop. Cela ne va pas forcément vous épargner la gueule de bois, prévient Aaron White, mais vous serez sûrement moins ivre.

2. Sortir et se coucher super tard.

Nickelodeon / Twitter: @USABlackout

Veiller jusqu'à deux heures du matin n'est pas grave en soi si le lendemain, vous ne travaillez pas et pouvez dormir toute la journée. Le problème, c'est que l'alcool affecte à la fois la qualité et la quantité du sommeil. «L'alcool vous fait croire que vous dormez mieux parce que vous vous endormez un peu plus vite, mais en réalité, le sommeil sera perturbé et ne sera pas réparateur», explique Aaron White. Vous aurez plus de chances de vous réveiller tôt en vous sentant mal et sans pouvoir vous rendormir.

Faites plutôt ceci: n'oubliez pas que vous serez totalement vanné demain, et que ce sera encore pire si vous veillez tard. Partir avant la dernière tournée serait judicieux.

3. Boire à jeun.

Ignis / Via commons.wikimedia.org

«Des études ont montré que le TA pouvait être augmenté de 30% en buvant à jeun», reprend Aaron White. De plus, l'alcool irrite les parois de l'estomac en augmentant son acidité, et c'est pourquoi vous pouvez vous sentir ballonné-e ou nauséeux pendant une gueule de bois. Donc si vous buvez sans manger, cette irritation sera encore pire.

Faites plutôt ceci: mangez un bon repas quand vous savez que vous allez boire. Cela protégera votre estomac des irritations et abaissera la vitesse à laquelle l'alcool sera digéré et absorbé par le sang dans l'intestin grêle. Voici les meilleurs aliments à consommer quand vous buvez.

4. Compter sur une pilule, un jus ou autre remède «magiques» pour éviter la gueule de bois.

Twitter: @TheBoydP

«Si vous comptez sur un remède magique pour éviter la gueule de bois, avant de boire à outrance et négliger toutes les stratégies logiques qui réduiraient votre TA, votre gueule de bois sera forcément pire», continue Aaron White. Selon lui, il n'y a pas assez de preuves scientifiques suggérant que les remèdes prévenant la gueule de bois marchent vraiment. «Cela ne veut pas dire qu'un remède n'existe pas, mais nous ne l'avons pas encore trouvé.»

Faites plutôt ceci: si vous voulez vraiment éviter la gueule de bois, assurez-vous de manger, de boire assez d'eau et de ne pas vider trop vite votre verre.

Publicité

5. Commander une tonne de boissons ou sodas sucrés.

Idildemir / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Le sucre n'altère pas le taux d'alcool dans le sang, mais il peut aggraver votre gueule de bois en contribuant aux problèmes d'estomac et en faisant monter en flèche votre glycémie. «Vous ne mangez pas six parts de gâteau parce que vous savez que votre estomac en souffrira, mais par contre, vous allez boire six verres contenant le même taux de sucre», explique Aaron White.

Faites plutôt ceci: faites attention à la quantité de sucre contenue dans vos sodas et vos boissons, surtout si ce sont des cocktails pré-mélangés. Privilégiez les boissons sucrées avec plus d'eau et moins de sucre, car elles hydratent plus.

6. Boire des shots alors que vous êtes déjà ivre.

Igorr1 / Getty Images / Via thinkstockphotos.com shots/f=CPIHVX/s=DynamicRank

Boire des shots à tout moment de la nuit n'est peut-être pas la meilleure des idées, mais les boire après quelques verres est encore pire. «Je suppose que la logique derrière cette idée est que si vous êtes déjà pompette après quelques bières, vous serez plus enclin à boire plus de shots sur une période de temps réduite, car votre jugement sera déjà altéré et que vous ne saurez pas quel effet l'alcool a sur vous», affirme Aaron White. Les shots finiront donc par faire monter en flèche votre TA et affecteront fortement votre cerveau.

Faites plutôt ceci: si vous prenez un shot, faites-le quand vous êtes sobre. Ainsi, vous saurez quel effet il vous fait et vous pourrez ralentir la cadence ou complètement arrêter de boire ensuite.

7. Ne pas vous alimenter pendant toute la nuit.

Instagram: @mrsvieira35 / Via instagram.com

Si vous buvez sur une longue période de temps, tout ce que vous aurez mangé avant finira par être digéré et n'absorbera plus l'alcool, votre estomac finissant par être à nouveau vide.

Faites plutôt ceci: pour Aaron White, «le meilleur scénario est de manger un repas suffisamment copieux mais pas trop, puis de boire un verre d'eau et de grignoter un peu entre chaque boisson alcoolisée pour que l'absorption de l'alcool par l'intestin grêle soit ralentie autant que possible.» Alors emportez un snack avec vous ou retournez régulièrement à la table du buffet lors de votre prochaine fête (de toute façon, c'est là qu'on est le mieux, non?).

8. Vous lancer dans des activités physiques risquées qui se solderont probablement par une douloureuse blessure.

BRAVO / Via theunilife.tumblr.com

Courir partout toute la nuit en talons, danser pendant quatre heures, se battre avec des amis. Autant de choses que votre corps ne manquera pas de vous rappeler le lendemain matin. L'alcool a un effet inflammatoire sur vos vaisseaux sanguins, vos tissus et vos organes. «L'alcool dans le sang déclenche les mêmes signaux chimiques d'inflammation qui sont libérés quand un tissu est endommagé, ce qui explique pourquoi vous vous sentez globalement malade et courbaturé», affirme notre expert. Une mystérieuse entorse à la cheville ou un énorme hématome vous feront vraiment mal.

Faites plutôt ceci: Allez-y doucement sur l'activité physique ridicule quand vous buvez.

9. Mélanger l'alcool à certains médicaments.

Giselleflissak / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

En dehors du fait de peut-être vous faire mourir, mélanger alcool et médicaments peut modifier la façon dont l'alcool affecte votre corps et fortement aggraver la gueule de bois. Selon Aaron White, l'interaction entre médicaments et alcool varie selon le type de traitement pris et les personnes, mais en général, les effets secondaires sont loin d'être agréables. Les anti-douleur, les anti-dépresseurs, les médicaments contre l'anxiété ou les problèmes d'attention, ou encore les anticoagulants (pour ne citer qu'eux) peuvent interagir avec l'alcool et engendrer différents problèmes, comme des saignements gastriques ou des problèmes cardiaques, en passant par une sensation de vertige ou une attitude incohérente.

Si vous pensez que c'est une question de bon sens, sachez que selon un sondage américain des instituts de la santé, les National Institutes of Health (NIH), près de 42% d''Américains admettent boire de l'alcool alors qu'ils sont sous un traitement pouvant interagir négativement avec l'alcool. L'enquête ne révèle pas si les gens prenaient ces médicaments tout en buvant, mais elle montre à quel point ce problème est répandu et courant aux États-Unis.

Faites plutôt ceci: si vous êtes sous traitement, parlez à votre médecin ou à votre pharmacien avant de boire.

Publicité

10. Faire des trucs stupides parce que vous êtes ivre tout en sachant que vous le regretterez le lendemain (genre envoyer un sms à votre ex).

Caroline Kee / Via BuzzFeed / memebase.cheezburger.com

Le côté émotionnel de la gueule de bois est une réaction normale du cerveau, comme tous les autres symptômes de la gueule de bois. Aaron White nous en dit plus: «Quand vous buvez, vous commencez par vous sentir plus détendu car l'alcool calme les parties du cerveau où naissent l'anxiété et le stress tout en activant le siège du plaisir.» Mais vous pourrez alors développer une «tolérance aiguë»: vous devrez boire plus pour vous sentir plus euphorique.

«Quand les effets de l'alcool s'estompent, l'euphorie prend fin et les parties de votre cerveau qui étaient alors éteintes reprennent une forte activité; vous vous sentez donc encore plus anxieux et déprimé qu'avant, jusqu'à ce que tout revienne à la normale.» Nous nous sommes tous un jour posé cette question: «Mais qu'est-ce que j'ai foutu la nuit dernière?»

Faites plutôt ceci: Essayez de ne pas vous enivrer quand vous vivez une période difficile, car vos problèmes seront exacerbés par l'alcool... ou la gueule de bois. N'oubliez pas non plus que lorsque vous êtes en mode ivre, vous êtes plus enclin à prendre de mauvaises décisions que vous regretterez par la suite. Évitez donc les attitudes ou situations qui vous contrarient quand vous êtes sobre.

11. Ne pas boire assez d'eau en soirée.

Twitter: @ksheely

L'alcool est diurétique, nous apprend Aaron White, et c'est pour cela qu'il nous fait tant uriner. «Vous pouvez éliminer jusqu'à un litre d'eau en une nuit de beuverie.» Le lendemain, vous vous sentirez déshydraté et très mal.

Faites plutôt ceci: même si vous projetez de boire toute une bouteille d'eau avant d'aller au lit, n'oubliez pas de boire aussi un peu d'eau entre vos mojitos. Cela aidera à abaisser le pic de votre TA et la force avec laquelle l'alcool affecte le cerveau, d'après notre expert, ce qui pourra réduire la sévérité de votre gueule de bois.

12. Boire des choses qui vous donnent toujours une gueule de bois carabinée.

Stokkete / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

En général, le type d'alcool consommé n'est pas aussi important que la quantité que vous buvez, selon Aaron White, mais certaines personnes réagissent mal aux composants de certains alcools. «Les substances organoleptiques sont des composants de l'alcool non liés à la boisson et qui sont produits pendant la fermentation. Ils contribuent à donner du goût et de l'odeur à certains produits comme le vin rouge, la bière IPA forte et le bourbon.» Si vous y êtes sensible, vous le saurez probablement grâce aux horribles maux de tête ou à cette impression d'être malade que vous ressentez à chaque fois que vous en buvez.

Faites plutôt ceci: rappelez-vous ce que vous avez bu la dernière fois que vous avez eu une forte gueule de bois. Si vous remarquez que certaines boissons ont tendance à causer cette gueule de bois, ne les consommez plus.

13. Ne vous jetez pas sur n'importe quelle nourriture.

Nickelodeon / Via gimmethatdyick.tumblr.com

Ce qu'il y a de bien avec l'alcool, c'est qu'il vous donnera des fringales. Mais même si grignoter après avoir bu est bon pour votre estomac et votre TA, il ne faut pas abuser, surtout si vous choisissez une nourriture grasse ou irritante comme la pizza, les frites, les nems...

Si habituellement, vous ne consommez pas ces aliments, vous vous sentirez encore plus nauséeux-se et ballonné-e le lendemain. Vous aurez aussi peut-être des brûlures d'estomac. Et en plus, vous connaîtrez également des problèmes gastro-intestinaux, met en garde Aaron White.

Faites plutôt ceci: il faut absolument manger si vous avez faim. Mais ne mangez rien que le «vous sobre» serait horrifié d'ingurgiter ou incapable de digérer.

14. Boire le lendemain pour apaiser les symptômes.

Universal Pictures / Via sudelondres.tumblr.com

Si votre gueule de bois continue de faire rage alors que vous avez pris quelques aspirines, mangé un petit-déjeuner bien copieux et dormi un peu, vous pourrez penser que boire encore un peu d'alcool pourra vous apaiser. Mais la logique «rallumer la chaudière» ne fera qu'aggraver votre état général de déshydratation et prolonger le temps de récupération dont a besoin votre corps, prévient Aaron White.

Faites plutôt ceci: buvez énormément d'eau et retournez vous coucher. «Une gueule de bois, c'est comme un rhume: tout ce que vous devez faire, c'est vous reposer et vous mettre à votre aise jusqu'à ce que ça passe.» Alors désolés mais oui, il faut simplement laisser du temps au temps.

15. Et pour finir, ne rien apprendre de vos gueules de bois passées.

Flo Perry / Via buzzfeed.com

«La gueule de bois est une conséquence d'un état toxique, d'une intoxication: vous avez littéralement empoisonné votre corps et c'est lorsqu'il tente de se débarrasser de ce poison et de récupérer que les horribles symptômes de la gueule de bois apparaissent.» Normalement, après avoir vécu une intoxication alimentaire, il se passe un long moment avant que vous ne vouliez remanger les aliments qui vous ont trahi. «La gueule de bois devrait en théorie avoir le même effet en nous aidant à éviter de boire trop d'alcool et de refaire la même erreur.»


Faites plutôt ceci:
même si 24 heures après la gueule de bois, l'alcool vous paraît à nouveau tentant, cette expérience devrait tout de même vous servir de leçon et vous faire changer vos habitudes la fois suivante. Vous pourrez par exemple boire moins, minimiser la déshydratation et mieux dormir.

... Et peut-être y songer à deux fois avant de boire un shot de whisky quand vous entendez votre chanson préférée au bar.

Sponsorisé

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss