back to top

30 nuances de littérature érotique de l'Antiquité à nos jours

« Cinquante nuances de Grey » peut aller se rhabiller. Légèrement NSFW.

Publié le

Le 11 février prochain sort l'adaptation cinématographique de Cinquante nuances de Grey, véritable phénomène d'édition dans l'univers du mommy porn. L'occasion d'un petit retour sur ce que la littérature érotique compte de meilleur, en trente nuances.

1. Les poèmes de Sappho

Considérée comme la première poétesse occidentale, Sappho nous a laissé une oeuvre lyrique profondément sensuelle, dédiée à l'amour des femmes. Sa naissance il y a 2500 ans sur l'île grecque de Lesbos a d'ailleurs donné son nom à l'homosexualité féminine. Sappho, c'est par elle que tout commence.

2. La Muse adolescente, de Straton de Sardes

Straton de Sardes est un auteur grec du IIe siècle de notre ère. Dans son anthologie intitulée La Muse adolescente, il a compilé des centaines d'épigrammes érotiques célébrant la beauté des jeunes hommes. Outre ses propres écrits, on y trouve ceux des plus célèbres poètes de l'époque, dans une grande variété de style, de la poésie lyrique aux textes franchement crus. Si vous aimez les beaux grecs et autres éphèbes huilés, cette Muse adolescente devrait vous plaire.

3. Le vin, le vent, la vie, d'Abû Nuwâs

Abû Nuwâs est un poète perse de langue arabe ayant vécu au VIIIe siècle. Le monde arobophone le compte parmi les plus grands auteurs de son temps. Il est surtout connu pour sa poésie érotique et bachique dont Le vin, le vent, la vie rassemble le meilleur. Il y célèbre les plaisirs de l'ivresse tout comme son amour des filles et des garçons avec une réjouissante badinerie.

4. Les Délices des cœurs, d'Ahmad al-Tîfâchî

Écrivain berbère du XIIe siècle, Ahmad al-Tîfâchî doit notamment sa renommée à son recueil de poésie arabe Les Délices des cœurs. Dans un style plein d'humour et de légèreté, il y décrit les amours (aussi bien homo qu'hétéro) entre princes, marchands, jeunes et vieillards, bergers et courtisanes, avec moult détails paillards. De l'érotisme, de la déconne, bref, une autre idée du Moyen Âge.

5. Les poèmes de Louise Labé

Surnommée la « Belle Cordière », Louise Labé est une poétesse française de la Renaissance. Amante, musicienne, écuyère, préférant les tournois et le maniement des armes aux devoirs du foyer, elle a laissé le souvenir d'une femme forte et libre. Son oeuvre sensuelle, entièrement dédiée à l'amour, lui a valu la réputation de nouvelle Sappho.

6. Jing Ping Mei (anonyme)

Plus connu en France sous les titres Fleur en Fiole d'Or ou La Merveilleuse Histoire de Hsi Men avec ses six femmes, Jing Ping Mei est LE classique érotique de la littérature chinoise. Paru à la fin de la dynastie Ming, le roman raconte les innombrables aventures sexuelles d'un héros libidineux dans une langue à la fois poétique et grivoise. Quant au titre, il évoque les noms de trois de ses conquêtes : Lotus d'or, Petit vase et Prunier de printemps. Tout un programme...

7. Poèmes luxurieux de la Venise du XVIIIe siècle, de Baffo

Les poèmes de Giorgio Baffo, auteur du XVIIIe siècle, dépeignent avec drôlerie une Venise licencieuse et décadente, dans un univers de jeux, de festins et de bals masqués. Voici ce qu'en disait Apollinaire : « Par lui, nous connaissons la vie sexuelle de Venise, les fêtes, les Osterie, les Casinos, le jeu, les Ballerines, les Nonnes libertines. [...] Le Baffo mérite d'être connu et apprécié, c'est un poète. Obscène, sans doute, mais dont l'obscénité est, pour ainsi dire, pleine de noblesse. »

8. Félicia ou Mes Fredaines, d'Andréa de Nerciat

Félicia est l'une des oeuvres les plus célèbres d'Andréa de Nerciat, auteur libertin français du XVIIIe siècle. Elle raconte la vie pleine d'aventures d'une courtisane aux multiples amants. De ce roman d'amours à l'érotisme joyeux, rempli d'étonnants rebondissements, Stendhal se disait « absolument fou ».

9. Justine ou les Malheurs de la vertu, du marquis de Sade

Génie de la subversion pour les uns, barbare malsain pour les autres, le moins qu'on puisse dire est que Sade ne laisse personne indifférent. Dans Justine, il est question d'une jeune femme pieuse qui doit se débattre avec un destin bien décidé à mettre à l'épreuve son immuable vertu. De déboires en mauvaises rencontres, elle aura droit à tous les supplices : orgies, châtiments corporels, torture, marquage au fer rouge, enfin, vous avez saisi l'ambiance...

10. Gamiani ou Deux nuits d'excès, d'Alfred de Musset

Il paraît que Gamiani est le livre qui a été le plus souvent réédité au XIXe siècle. Il décrit deux nuits d'amour entre la comtesse Gamiani et ses maîtresses Fanny et Alcide. Un récit de leurs ébats que pimentent anecdotes salaces et souvenirs de leur initiation aux plaisirs charnels.

11. La Vénus à la fourrure, de Léopold von Sacher-Masoch

Léopold von Sacher-Masoch, écrivain galicien de langue allemande, a donné son nom au masochisme. Dans La Vénus à la fourrure, il raconte les fantasmes de Séverin, dont le désir le plus cher est de devenir l'esclave de la belle veuve Wanda. D'abord réticente, celle qu'il compare à la déesse de l'amour se prend lentement au jeu. L'érotisme du texte, dénué d'obscénités, repose sur une écriture pudique et suggestive.

12. Chansons pour elle et autres poèmes érotiques, de Verlaine

Les recueils Chansons pour elle, Parallèlement et Chair, réunis dans l'ouvrage ci-dessus, rassemblent quelques uns des plus beaux vers érotiques de Verlaine. Tout y est : lesbianisme, chansons grivoises, récits de bordels et voluptés en tout genre... À noter également, les recueils Femmes et Hombres (dont vous aurez compris le sujet), summum de la badasserie poétique.

13. Orgies soldatesques ou La Messaline moderne (anonyme)

L'histoire est simple : une femme « reçoit » un régiment entier de soldats, le tout sous le regard bienveillant d'une mère qui ne manque pas de lui donner de précieux conseils. Avec ces « orgies soldatesques » à l'écriture extrêmement crue, on atteint un degré de what-the-fuckitude non négligeable.

14. « Teleny » attribué à Oscar Wilde

« Teleny » dépeint la liaison amoureuse entre un jeune Français et un pianiste hongrois dans l'Angleterre puritaine de l'époque victiorienne. À sa publication, ce beau roman dont la paternité reste débattue fut jugé « pornographique » et « immoral », notamment en raison de ses nombreuses scènes explicites.

15. Les Chansons de Bilitis, de Pierre Louÿs

Dans Les Chansons de Bilitis, petit livre d'amours saphiques, Pierre Louÿs a imité à la perfection le style d'une poétesse lyrique de l'Antiquité. Il a fait si bien qu'à sa parution, le recueil passa pour la traduction d'authentiques chansons. Elles évoquent la vie bucolique d'une jeune grecque nommée Bilitis et chantent ses amours avec un érotisme raffiné, qui inspirera à Debussy trois compositions.

16. Les poèmes de Renée Vivien

Renée Vivien, surnommée la « Muse aux violettes », est une poétesse britannique de la fin du XIXe peu connue aujourd'hui. Elle fut pourtant l'une des premières femmes de son temps à revendiquer ouvertement son homosexualité, qu'elle transposa dans ses écrits profondément marqués par l'influence de Sappho.

17. Les onze mille verges, d'Apollinaire

Les onze mille verges, ou l'histoire totalement délirante et bourrée d'humour d'un prince roumain dont on suit les pérégrinations sexuelles à travers le monde. Tout y passe : onanisme, sadisme, urophilie, nécrophilie, etc., avant un final en forme d'extase flagellatoire. Un grand classique de la littérature érotique, fort chelou au demeurant.

18. Femmes du monde, de Pierre Mac Orlan

Pierre Mac Orlan, né à la fin du XIXe siècle, était écrivain et membre de l'Académie Goncourt. Son oeuvre variée comporte un certain nombre d'écrits érotiques, dont ces Femmes du monde qui décrivent la vie d'un étrange pensionnat de garçons où sont enseignées, au lieu des disciplines habituelles, les choses de l'amour.

19. Confession sexuelle d'un anonyme russe

Cette « Confession » écrite en français, et dont l'auteur est demeuré inconnu, raconte l'éveil sexuel d'un garçon de la petite noblesse dans la Russie tsariste. Elle fut déposée dans la boîte aux lettres d'un grand sexologue au début du XXe siècle. Vladimir Nabokov, à qui un critique anglais avait recommandé la lecture de ces aventures, les qualifia de « merveilleusement drôles ».

20. Le Con d'Irène, d'Aragon

Avec Le Con d'Irène, Louis Aragon, en poète accompli, délivre une ode passionnée au sexe féminin. Longtemps interdit, ce livre est un texte bref mais exigeant, empreint de surréalisme, qui témoigne d'une fascination quasi religieuse pour le « con ». Dans cette sorte d'« Origine du monde » version littéraire, l'auteur ne manque pas de railler au passage l'hypocrisie de la morale bourgeoise du début du XXe siècle.

21. Tropique du Cancer, de Henry Miller

Tropique du Cancer est un roman autobiographique. Dans le Paris bohémien des années 30, l'écrivain américain Henry Miller décrit ses errances et fait le récit de ses nombreuses aventures sexuelles avec des prostituées, dans une langue crue, parfois obscène. Le texte, anarchique, prend souvent la forme d'un monologue intérieur où se mêlent souvenirs et réflexions sur le monde.

22. Querelle de Brest, de Jean Genet

Dans un Brest brumeux, on suit Georges Querelle, dit « Jo », un beau marin aux allures de mauvais garçon. Son navire à quai, Jo se promène de bistrots en bordels, où il se donne volontiers aux hommes qu'il croise.

23. Histoire d'O, de Pauline Réage

Livre à scandale lors de sa parution dans les années 1950, Histoire d'O est le récit d'une jeune femme qui accepte de suivre son amant dans un château où, pendant quinze jours, elle va devenir son esclave et subir de multiples sévices. Un incontournable pour les amateurs de BDSM.

24. Les Mauvais Anges, d'Éric Jourdan

Ce premier roman, publié par Éric Jourdan alors qu'il n'a que 17 ans, raconte la passion charnelle entre deux jeunes cousins, pendant des vacances d'été. Le récit, tout en montrant la beauté et la violence d'un amour de jeunesse, se révèle aussi tragique lorsqu'il décrit la solitude de ces deux amants inévitablement rejetés par la société.

25. Thérèse et Isabelle, de Violette Leduc

Thérèse et Isabelle, c'est l'histoire d'amour entre deux adolescentes d'un pensionnat de jeunes filles, qui découvrent leur sexualité chaque nuit, en secret. Leur passion interdite, qui occupe tout le roman, est décrite avec tendresse et crudité. D'abord censurée dans les années 60 pour ses descriptions explicites, son auteure, Violette Leduc, fut vivement encouragée par Simone de Beauvoir.

26. Vénus Erotica, d'Anaïs Nin

Vénus Erotica est un recueil de nouvelles érotiques de l'auteure américaine Anaïs Nin, publié seulement après sa mort. Elle y aborde des thèmes aussi variés que la bisexualité, le viol, l'exhibitionnisme ou encore l'inceste, à travers toute une galerie de personnages.

27. Roy, de Roger Peyreffite

À la fin des années 70, Roy, un jeune californien de bonne famille, découvre sa sexualité en se prostituant auprès de riches clients de Beverly Hills. Ce roman, dérangeant par la violence de ce qu'il décrit, nous plonge à une époque de libération des moeurs où l'Amérique se débat avec la question des droits des homosexuels.

28. La Vie sexuelle de Catherine M., de Catherine Millet

Dans ce livre autobiographique, qui a été un phénomène littéraire à sa sortie en 2001, Catherine Millet fait le récit de ses innombrables expériences sexuelles. De partouzes en soirées échangistes, elle enchaîne les descriptions d'une sexualité débridée avec un style brut, clinique. Amis de la poésie, passez votre chemin.

29. Unes, de Martine Roffinella

Martine Roffinella a consacré de nombreux textes à l'amour lesbien et aux rapports de domination. Dans Unes, elle décrit la rencontre érotique entre deux femmes, Doris et Nina. Le récit explore avec sensualité la recherche du plaisir féminin et se construit comme une lente montée vers la « petite mort ».

30. Tokyo Rhapsodie, d'Antoine Misseau

Avec Tokyo Rhapsodie, vous plongerez en compagnie de trois occidentaux dans un Tokyo nocturne, plutôt glauque, où se dessine la face sombre d'une société japonaise livrée à tous les excès. Nos trois « héros » y croisent pêle-mêle yakusa, prostituées, salarymen dissolus et étudiantes peu farouches.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss