back to top

Wentworth Miller évoque sa dépression après un mème se moquant de son poids

«Comme un pissenlit sur le trottoir, je m'accroche.»

Publié le

La star de Prison Break Wentworth Miller a évoqué sa santé mentale sur Facebook, après qu'un mème sur sa prise de poids a commencé à circuler sur internet.

Facebook: wentworthmilleractorwriter

Le voici traduit en français, traduit et partagé par @Klaire:

«Aujourd'hui, j'ai découvert que j'étais le sujet d'un mème sur internet», a-t-il écrit. «Ce n'est pas la première fois. Celui-ci, toutefois, se distingue des autres.»

Facebook: wentworthmilleractorwriter

«En 2010, semi-retraité du métier d'acteur, je faisais profil bas pour un certain nombre de raisons. Pour commencer, j'étais suicidaire.»

«En 2010, au plus bas, je cherchais partout de l'aide, du réconfort et des distractions. Et je me suis tourné vers la nourriture. Ça aurait pu être autre chose. La drogue. L'alcool. Le sexe. Mais manger est devenu la seule chose qui m'intéressait. J'avais besoin de ça pour traverser cette épreuve. À certaines périodes, le meilleur moment de ma semaine était de manger mon repas favori en regardant un nouvel épisode de Top Chef. Parfois, c'était suffisant. J'en avais besoin. Et j'ai pris du poids. Et alors?»

«Un jour, je me baladais à Los Angeles avec un ami, quand nous avons croisé l'équipe de tournage d'une émission de télé-réalité. Sans que je le sache, des paparazzi rôdaient.»

Facebook: wentworthmilleractorwriter

«Ils m'ont photographié et les images ont été publiées à côté d'autres images qui dataient d'un autre moment de ma carrière. "Flip à flop." "Beau à gros."»

«Ma mère a une de ces "amies" qui annonce toujours les mauvaises nouvelles. Elle a découpé un article dans un célèbre magazine et lui a envoyé par la poste. Elle m'a appelé, désolée. En 2010, en pleine lutte contre la dépression, c'était la dernière chose dont j'avais besoin. Pour faire court, j'ai survécu. Ces photos aussi.

Tant mieux.»

«La première fois que j'ai vu ce mème sur les réseaux sociaux, je dois admettre que j'ai eu le souffle coupé. Mais comme tout dans la vie, je peux lui donner un sens. Et le sens que j'ai donné à cette / mon image est la force. La guérison. Le pardon.»

Wentworth Miller évoque sa lutte contre la dépression depuis des années maintenant. En 2013, il a pris la parole à la soirée Human Rights Campaign à Seattle pour parler de ses problèmes mentaux à l'adolescence et de l'acceptation de sa sexualité.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

«Dans mon enfance, j'étais une cible. Parler comme il fallait, se tenir comme il le fallait... Chaque jour était un test et il y avait mille façons d'échouer... De ne pas être à la hauteur de ce qui était "acceptable", de ce qui était "normal".»

«La première fois que j'ai tenté de me suicider, j'avais 15 ans… J'ai attendu d'être seul à la maison… et j'ai avalé un tube de pilules.»

«Quand quelqu'un m'a demandé si c'était un appel à l'aide, j'ai répondu "non", parce que vous n'appelez à l'aide que si vous avez quelqu'un à appeler.»

Après le statut de Wentworth Miller, The Lad Bible, qui avait partagé le montage photo en se moquant de sa prise de poids, a publié des excuses: «Nous avons eu tort. La santé mentale n'est pas une blague.»

Facebook: LADbible

«Nous ne voulions certainement pas te causer de la peine en te rappelant ce moment au plus bas de ta vie. Causer de la détresse à des gens innocents ou vulnérables n'est tout simplement pas acceptable (...) Nous applaudissons ton honnêteté brute et promettons de désormais couvrir ces sujets de la manière responsable que nos lecteurs attendent de nous.»

Brad Esposito is a news reporter for BuzzFeed and is based in Sydney, Australia.

Contact Brad Esposito at bradley.esposito@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.