back to top

Personne ne devrait avoir honte d'aimer le sexe, et voici pourquoi

Ceux qui devraient avoir honte, c'est ceux qui jugent le caractère de quelqu'un d'autre en fonction de son nombre de partenaires sexuels.

Publié le

1. Nous ne sommes pas des «salopes».

Parkwood

Le sexe est probablement l'une des choses les plus naturelles au monde. Avouons-le, Adam et Ève ont bien dû faire quelque chose dans ce jardin pour passer le temps. Certaines personnes qui sont nées à l'âge de pierre assimilent le sexe à son aspect pratique et non au plaisir. Eh bien, tant pis pour elles. Le sexe, c'est du désir, de la luxure, l'envie charnelle de bondir sur une bite et de la chevaucher de sept façons différentes jusqu'au dimanche (si c'est ça votre truc). Ce n'est pas humilier quelqu'un qui aime agir selon ce qui est essentiellement une impulsion naturelle. Le sexe pour le plaisir est littéralement la plus grande découverte de l'Histoire (probablement), et il ne devrait y avoir aucune honte à en profiter. Alors, vous aimez le sexe? Tant mieux pour vous. Sortez et partez en quête de votre sexualité si c'est ça qui vous rend heureux-se. Le sexe est naturel, pas dévergondé.

2. Avoir des relations sexuelles et avoir des principes moraux n'est pas contradictoire.

New Line Cinema

Il y a cette idée stupide selon laquelle plus vous couchez avec des gens, moins votre sens moral est développé. Eh bien, pour le dire simplement, ce sont des conneries. Vous pourriez avoir couché avec une seule personne dans votre vie entière, et jamais jusqu'au mariage, et même alors, seulement une fois par mois; cela ne vous confère aucune espèce de moralité, cela fait juste de vous quelqu'un de très discipliné quant à l’abstinence sexuelle. Dans la même veine, vous pourriez avoir couché avec assez de gens pour remplir une petite ville et démontrer la plus haute autorité morale de tous les temps. Si les principes moraux sont définis en fonction de votre comportement vis-à-vis du bien et du mal, mettre le sexe et la morale au même niveau, c'est conclure que le sexe lui-même est, dans une certain mesure, mauvais. Encore une fois: des conneries. Le seul terrain où sexe et morale peuvent se croiser est celui de la tromperie d'un partenaire, ou quand le rapport n'est pas consenti. Sinon, les deux jouent sur des terrains différents.

3. Coucher avec moins de personnes ne fait pas de vous une meilleure personne.

MTV

Certains aiment bien dire «tu as couché avec autant de personnes?», comme si, par extension, coucher avec plus d'une poignée de gens faisait soudainement de vous une mauvaise personne. Inutile d'aider une vieille dame avec ses sacs ou de donner votre dernier euro au SDF à l'extérieur du McDo; apparemment, si vous avez eu des relations sexuelles avec plus de trois personnes, vous êtes une mauvaise personne et il n'y a rien à ajouter. Une chose qui fait effectivement de vous une mauvaise personne, c'est de juger le caractère de quelqu'un d'autre en fonction de son nombre de partenaires sexuels. Les gens ont en quelque sorte élaboré la formule selon laquelle votre score de gentillesse doit être divisé par le nombre de partenaires que vous avez eu, ce qui est bien sûr très précis et factuel. Voici quelques calculs supplémentaires pour eux: personne ne vous baise et vous êtes quand même amer. Pas mal comme équation non?

Publicité

4. Les opinions peuvent être comme les trous du cul: pleines de merde.

Fox

Un autre aspect d'après lequel les gens sont souvent jugés est: avec qui ils choisissent de coucher et comment. L'erreur majeure que les gens semblent faire sans cesse est de se préoccuper des affaires des autres. Fondamentalement, les gens sont curieux comme des pies. Ils veulent savoir avec qui vous couchez, ils veulent des détails sur votre relation avec cette personne, et ensuite, le pire de tout, ils veulent l'utiliser contre vous s'ils ne jugent pas cette relation adéquate. Quel CULOT! Mettons une chose au clair: les opinions d'autrui sur le sujet n'ont rien, je le répète, RIEN à voir avec vous. «Le sexe occasionnel» est devenu cette formule sale qui est habituellement suivie d'opinions que personne n'avait réclamées. Tant que les deux (ou trois, ou quatre, ou cinq) personnes ayant des rapports sexuels se protègent et que personne n’est blessé (involontairement), quel est le problème? Peu importe qu'ils sortent ensemble depuis trois mois ou qu'ils se soient rencontrés il y a trois heures sur Grindr. LAISSEZ LES GENS VIVRE. Vous n'avez pas à juger les gens d'après les personnes avec qui ils choisissent de coucher, et vous n'avez pas non plus à vous forger une opinion sur le sujet.

5. C'est bon pour la santé.

Comedy Central

Une raison de ne jamais avoir honte d'apprécier le sexe, c'est que ça fait brûler des calories. C'est vrai, le sexe c'est de l'EXERCICE, ce qui signifie qu'il est bon pour votre santé. Soyons honnêtes, qui veut aller courir à la salle de sport quand il est possible de courir vers la chambre? Soyez actif-ve, mouillez votre chemise, offrez-vous une boisson protéinée à base de sexe, et vous vous éviterez ce cours de zumba auquel vous ne vouliez pas vous rendre de toute façon. Non seulement le sexe est sain pour votre corps physiquement, mais il peut vous aider à déstresser. Pensez-y: vous avez passé une journée longue et difficile au boulot. Quelle meilleure façon de libérer cette tension refoulée que par la magie d'un orgasme? Sérieusement, essayez. C'est comme laisser tous vos soucis et fluides corporels s'en aller en même temps.

6. «Tu as eu des rapports sexuels. POURQUOI TU NE TE RESPECTES PAS?» :(((

ABC

Ceci est la première porte que poussent ceux qui essaient de faire honte a quiconque apprécie le sexe. «Pourquoi tu n'as aucun respect pour toi-même, tu ne t'aimes pas assez?» Chéri, je m’aime juste comme il faut. Avoir des relations sexuelles, ce n'est pas perdre le respect de soi-même, peu importe combien de fois vous le faites ou avec combien de personnes vous choisissez de le faire. Vous respecter vous-même, c'est savoir ce que vous voulez et ne voulez pas. Si vous voulez donner accès à votre pelouse à un nouveau jardinier chaque jour de la semaine, ça vous regarde. Vous ne vous manquez pas de respect en recherchant et en obtenant ce que vous désirez: vous prenez juste le contrôle de vos propres désirs.

7. S'il ne s'agit pas de votre relation, ÉCRASEZ-VOUS.

VH1

Le sexe et les relations sont souvent mis dans le même lot et comparés à un standard «normal» de deux personnes ayant des rapports monogames. En 2016, cette norme est un peu datée et ne s'applique pas toujours. Une relation n'est pas uniquement définie entre deux personnes: certains couples ont des relations ouvertes, tandis qu'il existe aussi des relations polyamoureuses telles que les trouples. La façon dont les gens engagés dans une relation choisissent d'avoir des relations sexuelles leur appartient et ils devraient pouvoir fixer leurs propres règles sans être jugés par les autres. C'est cool si vous pensez que, personnellement, vous ne pourriez pas avoir une relation qui va au-delà des frontières de la monogamie. Mais cela ne fait pas de vous une meilleure personne que ceux qui décident d'étendre les limites sexuelles de leur propre relation comme ça leur chante. Il n'y a pas de honte à explorer, seulement à juger cette démarche.

8. Avoir des rapports sexuels. Ne pas avoir de rapports sexuels. Dans les deux cas, il n'y a aucune raison d'avoir honte.

giphy.com

Tout le monde n'apprécie pas le sexe. Certaines personnes n'ont pas le temps, certaines pas la patience, d'autres enfin ne comprennent pas trop l'intérêt. Et tout va bien, il n'y a pas de honte à cela. Mais ça fonctionne dans les deux sens: de la même façon que personne ne devrait avoir honte de ne pas avoir de relations sexuelles, personne ne devrait avoir honte d'en avoir et d'en jouir. Nous sommes tous ici des adultes matures, ou du moins nous faisons semblant de l'être, alors il est temps que nous soyons un peu plus fiers de dire: «Oui, j'ai des relations sexuelles et bon sang, j'y prends du plaisir.» Dites-le avec moi: J'AIME LE SEXE. Criez-le pour que tous l'entendent (peut-être pas en plein visage de votre mère, car elle ne serait probablement pas impressionnée) et soyez fiers du fait que vous aimez baiser. Sortez et attrapez une bite. Léchez un clito. Jouissez beaucoup ou pas du tout. Être maître-sse de votre sexualité n'est pas une erreur. C'est une nécessité.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss