back to top

Les archives un peu gênantes du patron de LCP

Bertrand Delais devra être le garant de l'indépendance de La Chaîne parlementaire. Pourtant, sur son profil Facebook, il ne cachait pas sa proximité avec Emmanuel Macron. Contacté par BuzzFeed, il juge «cette polémique d'une bêtise innommable».

Publié le

Le documentariste Bertrand Delais, a été nommé le 14 mars à la tête de La Chaîne parlementaire (LCP).

youtube.com

Bertrand Delais a été élu, après un long débat, avec 12 voix pour, 7 contre, et l'abstention du président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, selon l'Agence France-presse.

Bertrand Delais est l'auteur de deux documentaires sur le président de la République. Le premier, Dans la tête d'Emmanuel Macron, a été diffusé sur LCP en 2016. Le second, En marche vers l'Élysée a été diffusé durant l'émission «Envoyé spécial» en mai 2017.

videos-streaming.eu, dailymotion.com

Dans un article publié en février, le site Marianne avait relevé quelques élements de proximité entre le documentariste et le président.

On apprend que les deux hommes se connaissent depuis 2011, et selon les e-mails dévoilés par Wikileaks, le président et l'équipe macronnienne avaient demandé à plusieurs reprises à Bertrand Delais de relire des discours.

On apprenait aussi qu'il avait de nouveau rencontré Emmanuel Macron pour un documentaire consacré à la nouvelle génération de dirigeants européens. Quelques jours avant la diffusion de son second documentaire sur Macron, il décrivait Emmanuel Macron en ces termes sur Facebook : «J’espère que ce film donnera à comprendre la force peu commune de notre nouveau Président, sa capacité de contrôle, son regard distancié et sa détermination sans faille.»

Dans une interview à Télérama donnée après sa nomination, il assure être «garant de l’indépendance et de la liberté des journalistes qui travaillent à LCP-AN.»

«J’ajoute qu’en tant que président, je n’ai pas l’intention de me mêler du rédactionnel», précise-t-il.

À voir. Car sur son compte Facebook, le nouveau patron de LCP ne cachait pas, pendant la présidentielle, sa préférence pour le candidat Macron.

En février 2017, trois mois avant l'élection, Bertrand Delais réagit à un statut de l'ancien ministre socialiste Jean Glavany.

Dans ce long statut, Jean Glavany explique qu'il faut voter «Hamon par raison, Hamon par comparaison.» «...il reste à Benoît de nous donner l'envie de voter pour lui par envie. Qu'il nous dise, par exemple, qu'il a besoin de nous...», écrit Jean Glavany.

Bertrand Delais répond dans un commentaire public : «Le problème de Hamon est qu'il dilapide la culture du gouvernement hérité de François Mitterrand. Dans ces conditions, ce sera Macron.»

Nous avons vérifié que le compte Facebook de Bertrand Delais était bien celui du documentariste, grâce à son numéro de portable. Interrogé sur ce message en particulier, Bertrand Delais a dit à BuzzFeed News qu'il ne s'en «souvient pas».

En mars 2014, dans un commentaire posté sous la photo de l'ex-conseiller de François Hollande, Gaspard Gantzer, qui montre l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë face à l'ancien premier ministre Lionel Jospin, le documentariste se montre très critique envers ce dernier et le président François Hollande. Il qualifie ainsi la «ligne jospino hollandaise» de «brouillonne».

Sur son blog hébergé par le Huffington Post , Bertrand Delais se montre très élogieux envers le président de la République.

huffingtonpost.fr

Dans Télérama, Bertrand Delais confirme qu'il va «tout» arrêter. «Mon blog, mais aussi mon activité sur les réseaux sociaux. À partir du moment où je préside l’une des chaînes du parlement, je veille à la pluralité des points de vue : c’est incompatible avec une quelconque prise de parole publique de ma part.»

Enfin, sur son compte Twitter, dont la biographie indique qu'il est «un documentariste qui pose un regard insolent sur la politique et affûté sur la Macronie», il n'a pas hésité à retweeter certains tweets élogieux envers le président.

Interrogé par BuzzFeed News, Bertrand Delais dit «assumer» ses écrits passés, mais va quitter les réseaux sociaux :

«Je trouve cette polémique sur ma proximité envers le président inepte, d'une bêtise innommable. On est en train de découvrir que l'eau mouille. Il y a des députés qui votent pour un candidat supposé proche d'Emmanuel Macron, mais est-ce que quelqu'un est capable de citer un ancien président de LCP qui était nommé dans l'opposition ? On devrait plutôt se féliciter d'une procédure qui s'est faite sur des dossiers anonymes, une procédure qui a tempéré la politisation inévitable de ce poste. C'est quand même la chaîne du Parlement.

Je ne peux pas nier que j'ai fait des films sur Emmanuel Macron et des éditos qui peuvent apparaître favorables à Emmanuel Macron, je l'assume. Mais j'ai gagné à la régulière.

Je quitte les réseaux sociaux, et le Bertrand Delais qui était éditorialiste et sur les réseaux sociaux s'efface aujourd'hui au profit de ma nouvelle fonction, aujourd'hui je parle au nom de l'Assemblée nationale.»

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Stéphane Jourdain est en charge de BuzzFeed News en France et travaille depuis Paris

Contact StephaneJourdain at Stephane.Jourdain@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.