back to top

Peter Jackson rend un hommage touchant à Christopher Lee

«Il me régalait pendant des heures de ses histoires sur sa vie extraordinaire. J'ai aimé les écouter et lui aimait les raconter», écrit le réalisateur qui avait dirigé l’acteur britannique à cinq reprises dans la saga du Seigneur des Anneaux et The Hobbit.

Publié le

L’acteur britannique avait été dirigé cinq fois par le réalisateur Peter Jackson.

New Line Cinema / Via youtube.com

Il incarnait l'emblématique Saroumane dans la trilogie du Seigneur des Anneaux et dans les deux premiers films de la saga The Hobbit.

Sur sa page Facebook, Peter Jackson a rédigé une émouvante lettre pour rendre hommage à Christopher Lee.

«C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de Sir Christopher Lee. Il avait 93 ans, il n'était pas en très bonne santé depuis un certain temps, mais son esprit est resté, comme toujours, indomptable.

Christopher parlait sept langues. Il était dans tous les sens du terme un homme du monde, cultivé et qui s'y connaissait en art, politique, littérature, histoire et science. Il était un savant, un chanteur, un conteur extraordinaire et, bien sûr, un merveilleux acteur.»

«Il me régalait pendant des heures de ses histoires sur sa vie extraordinaire.»

«Une des choses que je préférais faire à chaque fois que je venais à Londres, était de rendre visite à Christopher et Gitte. Il me régalait pendant des heures de ses histoires sur sa vie extraordinaire. J'ai aimé les écouter et lui aimait les raconter. Elles étaient d'autant plus convaincantes qu'elles étaient vraies. Il parlait de son temps passé avec les services de renseignement britannique pendant la Seconde guerre mondiale, de ses années dans le cinéma d'horreur avec Hammer Horror et de son travail avec Tim Burton, dont il était extrêmement fier.»

«Il était un vrai gentleman, à une époque qui ne reconnaît plus les valeurs du gentleman.»

«J'ai eu la chance de travailler avec Chris sur cinq films, et je n'ai jamais cessé d'être heureux de le voir sur le plateau. Je me souviens de ce qu'il m'a dit lors de mon 40e anniversaire (il en avait 80 à l'époque). "Vous êtes la moitié de l'homme que je suis". Être la moitié de l'homme que Christopher Lee est, c'est plus que je ne pouvais espérer. Il était un vrai gentleman, à une époque qui ne reconnaît plus les valeurs du gentleman.

J'ai grandi en aimant les films de Christopher Lee. Dans ma vie, j'ai été fasciné par les grands rôles emblématiques qu'il a non seulement créés, mais qu'il a continué à incarner aux yeux du monde des décennies plus tard. Mais quelque part en chemin, Christopher Lee a, tout à coup, comme par magie, disparu pour devenir mon ami, Chris. J'ai encore plus aimé Chris. Il n'y aura jamais d'autre Christopher Lee. Il a une place unique dans l'histoire du cinéma et dans le cœur de millions de fans.

Le monde sera un moins bel endroit sans lui.

Mes plus sincères condoléances à Gitte, à sa famille et ses amis. Repose en paix, Chris.

Une icône du cinéma vient de devenir une légende.»

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé