back to top

Primaire à gauche: on a réussi à voter quatre fois

Sur cinq bureaux de vote parisiens, quatre ont accepté de nous laisser voter sans preuve d'inscription sur les listes électorales.

Publié le

Après le premier tour, le président de la Haute autorité des primaires citoyennes Thomas Clay avait reconnu des «incidents mineurs et marginaux», «comme il y en a dans toutes les élections».

Thomas Clay avait ajouté que les incidents avaient été «réglés», je suis donc allée ce dimanche 29 janvier dans cinq bureaux de vote à Paris, pour voir s'il était toujours possible de voter à plusieurs reprises.

J'ai voté nul pour ne pas influencer le résultat final.

Je suis d'abord retournée dans les deux bureaux qui m'ont laissé voter la semaine dernière. Le premier est situé dans le 20e arrondissement de Paris, le second dans le 12e.

Je suis allée dans trois autres bureaux (toujours dans le 20e arrondissement) pour voir si, sans m'être présentée au premier tour, il était encore possible de voter plusieurs fois.

Je me suis inscrite sur les listes électorales fin 2016 à Paris après un déménagement, et mon nom ne figure donc pas encore sur les listes.

En théorie, selon les règles des Primaires Citoyennes, une attestation d'inscription est obligatoire pour voter.

«Pour les électeurs ayant effectué leur inscription sur les listes électorales de la République entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016, il leur faudra présenter une pièce d’identité ainsi que l’attestation d’inscription ou demande d’inscription sur les listes électorales de leur commune.»

Le problème dans mon cas: certains bureaux ne m'ont jamais demandé de présenter un justificatif. Et lorsque des assesseurs m'ont demandé une preuve de mon inscription, et que j'ai dit ne rien avoir sur moi, on m'a tout de même laissé voter.

Après avoir dit à un premier assesseur que je n'avais pas de justificatif sur moi, celui-ci m'a répondu: «Allez-y, je vous fais confiance». Le second a plaisanté sur la semaine dernière: «On va encore se faire taper par des journalistes, mais on s'en fout, ils nous font toujours chier quoi qu'il arrive.»

Contacté, Emmanuel Grégoire, premier secrétaire de la fédération PS de Paris, nous dit que ce n'est «pas normal» et qu'il «va redemander des explications».

«On assiste à un contournement de la règle de l'organisation du scrutin qui est l'obligation de présenter un justificatif. Ce que vous avez pu faire ce n'est pas normal, c'est lié à un défaut de vigilance des assesseurs et de la présidence des bureaux.

La semaine dernière j'ai signalé les incidents aux présidents des bureaux qui m'ont dit qu'ils avaient été pourtant très prudents. Mais si vous avez réussi à nouveau à refaire cela, je redemanderai des explications.

En tout cas, je le regrette et j'ose espérer que c'est très marginal et j'en suis convaincu. Je vais rappeler les bureaux pour comprendre comment vous avez réussi à passer entre les mailles du filet.»

Nous avons également contacté le président du comité d’organisation de la primaire Christophe Borgel, sans réponse pour l'instant.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.