back to top

Enquête de BuzzFeed sur les candidats FN: nos réponses à Marine Le Pen (et à David Rachline)

Le sénateur-maire FN de Fréjus a accusé BuzzFeed dans les médias d'être des «militants anti-FN», de ne pas avoir mené «une véritable enquête de journaliste», de ne pas avoir contacté les candidats épinglés dans notre article... De son côté, Marine Le Pen esquive grossièrement le fond de notre enquête. Nous leur répondons.

Publié le

Après la publication de notre enquête mettant en lumière les propos racistes, homophobes, antisémites, ou islamophobes partagés par une centaine de candidats FN aux législatives sur les réseaux sociaux, David Rachline a attaqué BuzzFeed sur les antennes de France Inter et RMC. Sans prendre de pincettes. Voici nos réponses.

1. Marine Le Pen esquive grossièrement

Invitée des 4 Vérités sur France 2 mercredi matin, Marine Le Pen est interrogée sur notre enquête par Caroline Roux. La présidente du FN, à qui la journaliste demande si des sanctions seront prises, explique:

- J’appliquerai exactement les mêmes règles que celles que j’ai appliquées à chaque fois. Mais permettez-moi de relever le peu de sérieux de cette enquête car je ne crois pas que dire après le Bataclan que le terrorisme islamiste est venu avec les migrants, ce soit un dérapage, je ne pense pas que parler de « pseudo-réfugié » soit un dérapage, mais BuzzFeed… donc ils veulent faire du buzz.

Pour tenter de défendre ses candidats, Marine Le Pen tire deux exemples (sur la centaine que compte notre enquête) pour expliquer que ce ne sont pas des dérapages. Elle explique ainsi que penser que «le terrorisme islamiste est venu avec les migrants» ou «évoquer la possibilité d'une loi pour interdire les djellabas dans les écoles» ne sont pas des dérapages. On lui laisse la liberté d'apprécier comme elle le souhaite ces deux sorties mais en prenant ces deux exemples, Marine Le Pen prend bien soin d'éviter les éléments beaucoup plus graves que comporte notre enquête. Ainsi, la présidente du FN ne s'exprime pas sur tel candidat qui évoque un «lobby juif», sur tel autre qui veut faire la «guerre à l'islam» ou encore sur celui qui propose à un «ami» de tester la zoophilie avec Christiane Taubira.

2. Marine Le Pen: «l’immense majorité ce sont des considérations politiques»

- Donc vous avez rien vu de choquant dans ce qui est révélé par BuzzFeed, rien ?
- Si, il y a, il peut y avoir des propos qui sont choquants, mais l’immense majorité ce sont des considérations politiques qu’on a encore le droit en France d’évoquer, notamment la possibilité d’une loi pour interdire les djellabas dans les écoles, voilà. Tout ça ne me choque pas, je pense que ça fait partie du débat.
- Et quand vous serez choquée vous prendrez des sanctions ?
- Bien sûr, mais comme nous l’avons toujours fait.

Parmi les propos épinglés par BuzzFeed, beaucoup tombent sous le coup de la loi. Ce n'est pas une «considération politique» de traiter Pierre Bergé de «pédale», de dire que nous sommes en «guerre» avec «les musulmans».

3. David Rachline: «Peut-être que ceux qui sont mis en cause auraient pu avoir la parole, ça n'est pas le cas.»

Sur France Inter comme sur RMC, David Rachline a accusé BuzzFeed News de ne pas avoir contacté les candidats épinglés dans notre enquête. Il accuse même les journalistes de BuzzFeed d'être des «pseudos-journalistes».

Sur France Inter: «J'ai regardé cette enquête de près, si c'était une véritable enquête de journaliste, peut-être que ceux qui sont mis en cause auraient pu avoir la parole, ça n'est pas le cas.»

Sur RMC: Les candidats «qui figurent dans cette liste n'ont en aucun cas été contactés par ces pseudos-journalistes qui ne leur ont jamais demandés d'explication, qui ne leur ont jamais permis de s'expliquer.»

C'est faux. 24 heures avant la publication de notre enquête, nous avons contacté une quarantaine de candidats par mail, sur Twitter, sur Facebook ou via les formulaires en ligne des sites des circonscriptions FN. Plusieurs de ces candidats nous ont d'ailleurs répondu. C'est le cas de Philippe Vardon qui nous a assuré qu'il s'agissait bien de ses comptes. Idem pour Claudie Cheyroux qui a confirmé par mail qu'elle avait bien partagé les images que nous avons trouvées. D'autres, contactés par téléphone nous ont raccroché au nez quand nous avons réussi à les joindre, comme Liliane Pradier lundi. Nous avons aussi laissé un message lundi soir sur le téléphone portable de Florian Philippot que nous avons déjà régulièrement contacté sur ce numéro.

2. David Rachline: «Des gens qui ont liké la page de TV libertés sont comptabilisés dans cette liste.»

RMC: «Des gens qui ont liké la page de TV libertés sont comptabilisés dans cette liste, des gens qui ont expliqué que la France était la fille aînée de l'Eglise ont été comptabilisés dans cette liste.»

Certes nous avons mentionné trois candidats (sur 97) qui ont liké la page de TV Libertés, un média d'extrême droite fondé par des anciens du FN. Mais c'était un élément parmi d'autres. C'est le cas de Olivier Monteil, candidat dans la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées qui like la page Facebook de TV Libertés et qui a diffusé en 2016 les adresses de migrants car «des terroristes peuvent se cacher parmi eux», comme nous le précisons. Il like aussi la page de Henri de Lesquen condamné en janvier pour provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité. Nous n'avons pas mentionné d'autres candidats qui avait «juste» liké la page de TV libertés mais qui n'avait «rien d'autre» à se reprocher.

3. David Rachline: «C'est un travail qui est réalisé pour les candidats du Front qui n'a jamais été réalisé pour les autres (...) On n'a pas beaucoup parlé de monsieur Olivier Serva.»

France Inter: «C'est un travail qui est réalisé pour les candidats du Front qui n'a jamais été réalisé pour les autres . Pourtant y a des pépites puisque monsieur Olivier Serva par exemple nous avait expliqué il y a quelque temps qu'un homme qui faisait l'amour avec un autre homme c'était une abomination.

RMC: «On ne fait ça d'ailleurs que pour les candidats du Front national parce qu'on ne le fait pas pour les autres candidats des autres mouvements politiques. On n'a pas beaucoup parlé de monsieur Olivier Serva candidat de monsieur Macron qui nous explique qu'il s'agit d'une abomination quand un homme a des rapports sexuels avec un autre homme.»

David Rachline nous accuse de n'avoir pas fouillé dans le passé des candidats des autres partis. Il cite le candidat LREM Olivier Serva, investi par le parti dans la 1e circonscription de Guadeloupe, et qui selon Street Press avait déclaré en2012, que le mariage pour tous était «intolérable» et que l’homosexualité était une «abomination». Là, la défense de M. Rachline est carrément flottante puisque BuzzFeed a publié un article sur le cas Serva bien avant son enquête sur le FN. BuzzFeed a même publié un deuxième article sur cette affaire montrant que la pilule ne passait pas chez des militants d'En Marche!

4. David Rachline: «Les groupes Facebook desquels ces candidats sont adhérents, ont changé de nom en cours de route.»

France Inter: «Il y a des cas où on voit que les groupes Facebook desquels ces candidats sont adhérents, ont changé de nom en cours de route. Il y a un certain nombre de choses qui ne sont pas très honnêtes»

RMC: «Quand on adhère à un groupe sur Facebook c'est un petit peu technique mais parfois le groupe change de nom au bout d'un moment et donc vous êtes adhérent à des groupes, vous ne savez même pas.»

David Rachline affirme qu’un groupe Facebook peut changer de nom après qu’un utilisateur l’a rejoint. C’est vrai, mais Facebook notifie toujours les membres d’un groupe lorsque son nom est modifié par un administrateur.

5. David Rachline: «BuzzFeed, des militants anti FN et qui racontent n'importe quoi.»

France Inter: «J'ai regardé cette enquête de près, si c'était une véritable enquête de journaliste...»

RMC: «Vous pouvez égrener la liste des militants anti-FN de BuzzFeed, qui sont des militants anti FN, et qui racontent n'importe quoi.»

Nous avons publié plusieurs enquêtes sur les propos racistes de candidats du FN aux législatives dans le passé. Des articles qui expliquent probablement pourquoi nous avons été blacklisté de la soirée électorale du second tour du FN. Mais, bien évidemment, nous n'écrivons pas que sur le FN, loin de là. Nous avons publié en pleine primaire de la gauche un article révélant de multiples plagiats dans un livre de campagne de Benoît Hamon. Cet article montrant les limites de la primaire de la gauche au cours de laquelle on a réussi à voter à plusieurs reprises est signé BuzzFeed (un responsable socialiste a parlé de «prétendu-journaliste»). Nous avons publié un article révélant des soupçons sur un nouvel emploi fictif chez un assistant parlementaire de François Fillon, ou cette enquête qui montre comment la garde rapprochée de François Fillon est constitué d'ex de l'extrême droite. Quoi que plus léger cet article revient sur les multiples revirements du candidat Emmanuel Macron.

6. David Rachline: «Monsieur Avello s'était fait pirater son compte.»

RMC: «Vous pouvez égrener la liste des militants anti-FN de BuzzFeed, qui sont des militants anti FN et qui racontent n'importe quoi. Monsieur Avello s'était fait pirater son compte, je crois qu'il avait déposé une plainte.»

David Rachline parle d'Alain Avello, candidat dans la 4e circonscription de Loire-Atlantique. Sur son compte Facebook, Alain Avello n'hésite pas à comparer, en 2013, Christiane Taubira à un animal. Alors qu'un ami lui explique que la ministre d'alors n'est «pas son truc», Avello répond: «Tu devrais essayer la zoophilie pourtant, c'est nice!» Contacté à ce propos en février dernier, Alain Avello nous affirmait que son compte Facebook avait été piraté. «N'importe quelle personne qui me connaît sait que je ne peux pas tenir de tels propos», expliquait l'élu. Nous l'avons bien écrit dans notre article.





Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.