back to top

Les moments féministes qui nous ont bien fait plaisir aux Oscars 2018

Emma Stone a remis le trophée du meilleur réalisateur en parlant de «quatre hommes et Greta Gerwig». QUEEN.

Publié le

1. Le discours de Frances McDormand qui a remporté l'Oscar de la meilleure actrice et a fait lever et applaudir toutes les femmes de la salle.

#Oscars Best Actress winner Frances McDormand has every female nominee stand up in recognition https://t.co/gGUxhynOtY https://t.co/ktnbG3effh

Voici ce qu'elle a dit :

«Je suis si honorée d'avoir toutes ces femmes nommées avec moi, alors j'aimerais que toutes les femmes nommées ce soir dans toutes les catégories se lèvent avec moi, les actrices... Meryl, si tu le fais, tout le monde le fera, allez ! Les cinéastes, les productrices, les réalisatrices, les écrivaines, les compositrices, etc. Allons !

Regardez autour de vous, tout le monde. Regardez autour de vous, mesdames et messieurs, parce que nous avons toutes des histoires à raconter et des projets que nous avons besoin de voir financés. Ne nous en parlez pas lors des fêtes. Invitez-nous dans votre bureau dans quelques jours ou venez dans le nôtre, faites selon ce qui vous convient le mieux, et nous vous parlerons de ça. Encore deux mots mesdames et messieurs : "clause d'inclusivité" !»

2. La présence de Mira Sorvino et d'Ashley Judd aux Oscars, deux actrices victimes des agissements de Harvey Weinstein.

Ashley Judd and Mira Sorvino walked the #Oscars #redcarpet together in support of #TimesUp.

Mira Sorvino a révélé dans le New Yorker que Harvey Weinstein «l'avait harcelée sexuellement et avait essayé de l'obliger à avoir des relations sexuelles alors qu'ils travaillaient ensemble». Elle a parlé de ce harcèlement à une employée de Miramax, une décision dont sa carrière aurait pâti, selon l'actrice. «Il y a peut-être eu d'autres raisons, mais j'ai l'impression d'avoir été blacklistée et mon refus de céder à Harvey n'y est pas pour rien.»

Ashley Judd, elle, a confié au New York Times que dans les années 1990, alors qu'elle avait environ 20 ans, elle a rencontré Weinstein dans sa chambre du Peninsula Beverly Hills vêtu d'un peignoir. L'actrice lui a dit qu'elle pensait qu'il s'agissait d'un rendez-vous professionnel, mais Weinstein lui a réclamé un massage. Après son refus, il lui a demandé de le regarder se doucher.

«J'ai dit non, de différentes manières, à maintes reprises, et il revenait toujours vers moi en me demandant quelque chose d'autre», explique-t-elle au journal, en affirmant s'être sentie «piégée». «Il y avait une énorme pression qui nous poussait à être agréables avec lui parce que le cachet de Miramax, la distribution du film et l'entreprise de production Weinstein étaient tous liés à l'époque», a raconté Ashley Judd.

3. Le discours d'ouverture de Jimmy Kimmel a parlé de l'éviction de Harvey Weinstein de l'Académie des Oscars, et des mouvements de soutien aux femmes victimes de harcèlements et agressions sexuelles qui ont suivis.

Kevin Winter / Getty Images

Voici ce qu'il a dit :

«Oscar est l'homme le plus aimé et le plus respecté d'Hollywood. Et il y a une très bonne raison ça. Regardez- le [la statue, NDLR]. Il garde ses mains là où vous pouvez les voir. Ne dit jamais un mot grossier. Et surtout, il n'a pas de pénis du tout. (...)

Ce qui s'est passé avec Harvey Weinstein, ce qui se passe partout, se faisait attendre depuis longtemps. Nous ne pouvons plus laisser ces mauvais comportements passer. Le monde nous regarde. Nous devons donner l'exemple.
(...)

Au cours de cette soirée, j'espère que vous écouterez beaucoup de défenseurs courageux de mouvements comme #MeToo et #TimesUp et #NeverAgain, parce que ce qu'ils font est important. Les choses changent pour le mieux, ils s'en assurent. C'est un changement positif.»

4. Emma Stone a remis le trophée du meilleur réalisateur en saluant «ces quatre hommes et Greta Gerwig [qui] ont créé leur propre chef-d'œuvre cette année.»

"These four men and Greta Gerwig created their own masterpieces this year" — Emma Stone 🔥 (Courtesy A.M.P.A.S. © 2018) https://t.co/EPrc8rytJq

5. L'actrice Taraji P. Henson qui a fait un looong ~clin d'œil~ aux accusations de harcèlement sexuel de son intervieweur, Ryan Seacrest.

Holy shit Taraji just put a curse on Ryan Seacrest 😂

Elle lui a dit : «Vous savez quoi, l'univers a une façon de prendre soin des bonnes personnes, vous voyez ce que je veux dire ?», en lui frôlant le menton.

Ryan Seacrest, star du tapis rouge et de la chaîne E! est accusé par son ancienne styliste personnelle de harcèlement sexuel. L'animateur a démenti ces accusations et a maintenu sa présence aux Oscars, même si la plupart des célébrités présentes l'ont évité sur le tapis rouge.

6. La présence inédite de la chanteuse noire Mary J. Blige, qui était la première personne de l'histoire nommée à la fois pour l'Oscar de la meilleure chanson et celui du meilleur second rôle (ou n'importe quel Oscar d'actrice, d'ailleurs).

The first person EVER nominated for Best Song and acting in any category is a Black Woman and a Legend, @maryjblige 👏🏾👏🏾 #Oscars

7. La victoire du film chilien Une femme fantastique dans la catégorie du meilleur film étranger, qui met en scène l'actrice transgenre Daniela Vega.

C'est la première fois qu'un film qui raconte l'histoire d'une femme transgenre avec une actrice transgenre est récompensé aux Oscars.
Kevin Winter / Getty Images

C'est la première fois qu'un film qui raconte l'histoire d'une femme transgenre avec une actrice transgenre est récompensé aux Oscars.

8. Daniela Vega était d'ailleurs la première femme ouvertement trans à présenter aux Oscars. Elle a introduit la performance de Sufjan Stevens, nommé pour le prix de la meilleure chanson.

ABC

9. Jane Fonda et Helen Mirren qui ont remis l'Oscar du meilleur acteur ainsi :

Kevin Winter / Getty Images

10. L'actrice Tiffany Haddish qui a brisé un interdit tacite en portant une nouvelle fois la robe qu'elle avait déjà portée en public deux fois.

Twitter: @caraNYT, Kevin Winter / Getty Images

Dans son monologue de l'émission Saturday Night Live en mars dernier, la comédienne avait déclaré : «Cette robe, je l'ai portée sur le tapis rouge pour Girls Trip, et toute mon équipe m'a dit : "Tiffany, tu ne peux pas porter cette robe au «Saturday Night Live», tu la portais déjà, c'est tabou de la porter deux fois." Et j'ai dit : "Je m'en fous des tabous, j'ai dépensé beaucoup d'argent pour cette robe, cette robe coûte beaucoup plus cher que mon emprunt immobilier, c'est une robe Alexander McQueen, je vais la porter plusieurs fois.»

11. Le discours d'Ashley Judd, Annabella Sciorra et Salma Hayek Pinault qui ont rappelé, au sujet de #MeToo et de #TimesUp que «cette année, beaucoup ont dit leur vérité et le chemin à parcourir est long ; mais lentement, un nouveau chemin a émergé».

ABC

Les trois actrices ont prononcé un discours pour introduire une séquence vidéo dans laquelle des professionnels du monde du cinéma ont appelé Hollywood à se montrer plus «inclusif» :

«Les changements auxquels nous assistons sont guidés par le son puissant de nouvelles voix, de voix différentes, de nos voix, qui se rejoignent dans un puissant refrain qui finit par dire que c'est terminé [«Time's up» en anglais, NDLR]. (...)

Alors nous saluons ces esprits inépuisables qui ont tout défoncé et qui ont brisé la perception biaisée qui existait contre leurs genres et leurs origines. Depuis l'automne dernier, avec les mouvements #MeToo et #TimesUp, tout le monde a eu une voix pour exprimer quelque chose qui se passe depuis toujours, non seulement à Hollywood, mais dans tous les domaines de la vie.

Et nous travaillons ensemble pour nous assurer que les 90 prochaines années favoriseront des possibilités illimitées d'égalité, de diversité, d'inclusion et d'intersectionnalité.»

12. Rachel Morrison est entrée dans l'histoire des Oscars en devenant la première femme, en 90 ans, nommée dans la catégorie de la meilleure photographie pour le film Mudbound.

Mais elle n'a pas remporté le trophée, qui a été attribué à Roger A. Deakins pour Blade Runner 2049.
ABC

Mais elle n'a pas remporté le trophée, qui a été attribué à Roger A. Deakins pour Blade Runner 2049.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Anaïs Bordages est journaliste co-responsable de Meufs chez BuzzFeed France et travaille depuis Paris

Contact Anais Bordages at anais.bordages@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.