back to top

«Madeleine Project»: la vie d'une inconnue racontée par ses affaires

Une journaliste raconte l'histoire de l'ex-locataire de son appartement, grâce aux affaires retrouvées dans sa cave.

Publié le

Elle dit que cette histoire lui tient à cœur depuis plus de 2 ans.

Voilà plus de deux ans que je veux raconter cette histoire. Alors je vais tenter de le faire ici cette semaine.

Lorsque Clara Beaudoux a emménagé dans son appartement à l'époque, elle a découvert les affaires de l'ancienne résidente de son appartement, Madeleine.

Quand j'ai loué mon appartement, la bonne surprise c'est qu'il y avait une cave, mais le propriétaire ne savait pas ce qu'il y avait dedans.

C'était la cave n°16. Il n'avait plus la clé non plus. J'ai scié le cadenas.

La cave était pleine d'affaires. Celles de la vieille dame décédée après 20 ans dans cet appartement.

Dont cette photo, qui représente probablement Madeleine.

Là je pense que c'est bien elle, belle série de portraits #Madeleineproject

Clara Beaudoux explique à Buzzfeed France avoir attendu deux ans pour raconter cette histoire, faute de temps:

«Ça prend du temps de faire un tel inventaire, et que je n'ai pas vraiment eu l'occasion avant! Maintenant ma situation fait que j'ai plus de temps»

En plongeant dans les affaires de Madeleine, la journaliste a appris qu'elle a occupé l'appartement pendant une vingtaine d'années. Cette dernière, qui est décédée, n'a pas de descendant. Clara Beaudoux a donc contacté son filleul pour en savoir plus.

Au téléphone il me dit qu'il avait mandaté une entreprise pour vider l'appartement, elle a semble-t-il oublié la cave.

Les affaires de sa marraine ne l'intéressent pas, il me dit d'en faire ce que je veux.

Voici deux autres photos de 1944 et 1945.

Je pense donc qu'il s'agit de Madeleine sur ces photos #Madeleineproject

Grâce aux diplômes retrouvés par Clara Beaudoux, il semblerait que Madeleine soit née en 1915.

"Née le 7 mars 1915" : Madeleine aurait eu 100 ans ! #Madeleineproject

Peut-être était-elle enseignante...

Des stocks de papeterie, des cahiers d'écoliers, voilà qui nous éclaire peut-être sur la profession de Madeleine...

Elle aimait aussi la musique...

Et nous terminerons pour aujourd'hui avec ce carnet où Madeleine copiait des paroles de chansons #Madeleineproject

Et ranger ses affaires dans des petites pochettes...

Madeleine aimait bien ranger des petites choses dans des petites boîtes ou des petites pochettes #Madeleineproject

Pour raconter l'histoire de Madeleine et de sa cave aux trésors, la journaliste a dû faire de nombreux allers-retours entre le local sans connexion internet et son appartement: «J'engrange la matière en bas et je remonte pour tweeter.»

«L'association entre photos et légendes m'a semblée être la plus appropriée pour dévoiler les objets. C'est aussi pour moi le format idéal pour mélanger le documentaire et l'instantanéité, des domaines a priori opposés.

Quelqu'un m'a dit que c'était un "tweet-docu", j'aime bien ce terme.»

Beaucoup d'affaires n'ont pas encore dévoilé leurs secrets. Sur la Seconde guerre mondiale notamment.

Beaucoup de choses sur la guerre, j'y reviendrai plus tard #Madeleineproject

Ou sur un certain Martial, dont Clara Beaudoux ignore s'il s'agit du frère de Madeleine, mort à la guerre.

Dans l'enveloppe "Martial" (son frère ?) il y a sa plaque de l'armée, son permis, et une lettre... #Madeleineproject

... la lettre qui annonce son décès à sa mère, "votre pauvre fils Martial" "tombé glorieusement" #Madeleineproject

La suite? «À la fin de la semaine, je vais vendre une partie des affaires en brocante, et garder le reste, pour éventuellement poursuivre ce projet, je ne sais pas encore», confie Clara Beaudoux.

En attendant, la journaliste continue à dévoiler la vie de Madeleine. Pour suivre son récit en intégralité, rendez-vous sur son compte Twitter ou sur ce Storify.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter!

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.