back to top

La «blackface» d'un collègue de Cauet sur NRJ a choqué les gens

En pleine émission mercredi soir, Loris Giuliano est apparu avec une «blackface» pour accompagner le chanteur Keen'V sur son titre... Fatoumata.

Publié le

Loris Giuliano est coordinateur et assistant de production sur l'émission de Cauet diffusée tous les soirs de 19h à 22h sur NRJ.

Mercredi soir, alors que Keen'V chantait son titre Elle t'a maté (Fatoumata), il est apparu grimé d'une peinture noire, une «blackface», et s'est mis à danser aux côtés du chanteur.

En plus de s'être peint le visage en noir, il a également mis une perruque noire frisée, s'est peint les lèvres en rouge et a mis deux gros ballons sur sa poitrine.

La vidéo a été supprimée, mais des internautes l'ont enregistrée. La voici:

C'est gênant... comme toujours, avec Cauet (et KeenV). #Racisme #Fatoumata #BlackFace

Il a également posté cette photo sur son compte Twitter, mais le tweet a depuis été supprimé.

Sa prestation n'est pas passée inaperçue sur Twitter et a provoqué l'ire de nombreux internautes dénonçant le racisme ordinaire véhiculé derrière ce «déguisement».

Le «blackface», que l'on peut définir par le fait qu'une personne blanche se déguise en personne noire pour s'amuser, est une pratique raciste qui remonte au temps de l'esclavage aux États-Unis.

Comme l'explique France 24, le «blackface» était un divertissement «pratiqué dans les "minstrel shows", des spectacles burlesques nés au milieu du XIXe siècle, au moment de la mise en place des lois Jim Crow qui instituaient la ségrégation raciale dans le Sud. Dans ces spectacles, des blancs y caricaturaient des personnages noirs stéréotypés, représentés comme des êtres ignorants et superstitieux, doués uniquement pour la musique et la danse.»

Si en France, la gravité de cette pratique reste encore méconnue, aux États-Unis, c'est un véritable tabou. Et quand des célébrités apparaissent à Halloween avec une «blackface», cela déclenche généralement d'importantes polémiques.

Après avoir supprimé sa photo, Loris Giuliano a tweeté ce mot d'excuses admettant qu'il avait fait une blague de «très mauvais goût».

«Mes sincères excuses auprès de vous tous, pour ce tweet et cette blague de très mauvais goût dont je n'avais absolument pas mesuré les possibles conséquences. Je tiens à préciser qu'il n'y avait aucune intention raciste de ma part, vraiment!!

Je vais dans le sens de tous vos messages contre le racisme et la paix.»

Mais ses excuses n'ont visiblement pas convaincu beaucoup de monde.

Et certains ont appelé à signaler l'émission au CSA.

Contactés, Loris Giuliano et NRJ n'ont pas encore donné suite

UPDATE

Le CSA a indiqué sur Twitter qu'un dossier sera instruit prochainement.

.@MatthieuFoucher bonjour, + de 250 signalements ont été effectués via https://t.co/Wz9ntYlc1j. Le dossier sera instruit prochainement.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.