go to content

Valises de Takieddine: Sarkozy très énervé qu'on lui pose LA question

«Ce n'est pas l'idée que je me fais du service public, c'est une honte», a dit Nicolas Sarkozy à David Pujadas pendant le troisième débat de la primaire de la droite jeudi soir.

posté le

Depuis novembre, Mediapart et Le Monde ont publié de nombreuses révélations sur un possible versement de fonds par Kadhafi lors de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Mediapart, en partenariat avec l’agence Premières lignes, a lâché un nouveau témoignage mardi. Accablant. Et pourtant, cet énième élément de l’affaire du financement libyen présumé de la campagne de Sarkozy en 2007 a été traité plutôt discrètement. Il ne fait ni la une des journaux, ni celle des JT, et n’est pas, loin s’en faut, le sujet principal abordé dans les interviews politiques.

Pendant 15 jours et 7 interviews, Nicolas Sarkozy n'a jamais été interrogé sur le dossier libyen. Et il aura fallu attendre le 17 novembre pour que le candidat à la primaire soit interrogé pour la première fois sur le sujet dans Le Figaro.

Restait à savoir si la question allait être posée en direct au cours du troisième débat de la primaire de la droite. Bruno Le Maire, autre candidat de la primaire de la droite, expliquait ce jeudi matin sur France Info que ce n'était pas le lieu pour cela: on «ne parle pas de ça dans un débat».

Certains internautes ont souligné le «talent» de Nicolas Sarkozy qui a réussi à ne jamais répondre sur le fond.

On l'interroge sur la Libye, Nicolas Sarkozy répond : "vous n'avez pas honte ?". Du coup, il ne répond pas. Malinx,… https://t.co/tGrtKdYODY

Sarkozy ou l'art de s'indigner sur la forme pour ne pas répondre sur le fond #PrimaireLeDebat #Libye

Ou regretté que les journalistes n'aient pas continué à interroger l'ex-président sur ce sujet.

LA question #Takkiedine et @NicolasSarkozy qui répond juste "vous n'avez pas honte" #PrimaireLeDebat et "on enchaine" Sérieusement?

Sarkozy donne tranquillement des leçons sur la Libye et personne ne relance sur l'affaire Kadhafi... Surréaliste #PrimaireLeDebat

Reste un grand mystère. Qui a dit d'un ton parfaitement exaspéré au moment où David Pujadas interroge Nicolas Sarkozy: «C'est pas vrai...».

Une chose est sûre, ce n'est pas Sarkozy. La plupart répondent qu'il s'agit de Juppé ou Fillon mais pour l'instant impossible de trancher. A moins que...

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.