back to top

«En Marche» se dit «In Marchjà»: on était au mini-meeting de Macron en Corse

Il y avait François de Rugy, du popcorn, une affiche de «Fast & Furious» et un militant qui a trouvé le meeting «archi-nul».

Publié le

1. Le meeting s'est tenu à Furiani, une commune de 5000 habitants en périphérie de Bastia.

2. Et le candidat d'En marche! avait opté pour un endroit très intime.

3. Et comme c'est un ciné, on a vu plus d'affiches de Scarlett Johansson ou de Fast&Furious que de banderoles pour Emmanuel Macron.

Publicité

6. François de Rugy, ex-candidat à la primaire de gauche qui avait promis de soutenir Hamon, mais qui a finalement rallié Macron, a fait le déplacement.

Publicité

10. Certains ont pu rentrer, mais ils sont restés debout à l'intérieur.

Publicité

Au cours de cette réunion publique, Emmanuel Macron a développé ce qu'ils comptait faire pour la Corse, et notamment sur le plan économique. «Je ne veux pas d'une Corse sous perfusion, moi je veux l'émancipation par le travail»,a-t-il déclaré.

Le candidat d'En Marche! s'en est aussi pris à Marine Le Pen en fustigeant «la candidate du repli sur une identité de haine qui a décidé que notre problème, c'était l'autre». Il a enfin dit toute son admiration pour une île aussi riche culturellement. «Le patrimoine culturel et linguistique enrichit notre pays plus qu'il ne le menace. On ne parle pas juste Français ici, c'est une richesse», a-t-il déclaré en taclant de nouveau Marine Le Pen, qui sera en meeting samedi 8 avril à Ajaccio.

Publicité

17. Et à la fin, on a vu que la Marseillaise n'a pas été chantée avec ferveur.

Fin du meeting. La Marseillaise chantonnée par le public

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.