back to top

L'intox récurrente des bananes «contaminées par le sida»

L'intox sur des fruits dans lesquels ont été injectés du sang contaminé est régulièrement relayée sur internet.

Publié le

Ce post Facebook publié le 2 octobre sur une page de petites annonces bruxelloise a été partagé plus de 10.000 fois. Il met en garde les internautes sur des fruits qui seraient contaminés par le VIH.

Le post est accompagné d'une capture d'écran semblant provenir d'une chaîne télé hispanophone, où l'on voit une banane injectée d'un liquide rouge. Sur le bandeau Noticia24hrs est écrit en espagnol: «Il est urgent de partager cette note, des millions pourraient être infectées.»

Et voici ce que la légende en français précise au-dessus de la photo:

«Si vous constatez que votre fruit contient une couleur rouge bizarre à l'intérieur ne le mangez pas. Un groupe de gens est en train d'injecter les fruits avec un sang infecté par le VIH/sida. Leur objectif est de tuer des millions de gens à travers le monde: c'est le satanisme en action. Prenez garde et soyez prudent. SVP partagez ce post et sauvez des vies»

Publicité

On retrouvait déjà les photos de Noticia24hrs (dont il est impossible de trouver la trace sur internet) dans une vidéo postée en janvier dernier sur une chaîne Youtube connue pour relayer de nombreux hoax. Cette vidéo a été vue plus de 700.000 fois.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Une banane contaminée par le VIH, c'est impossible. Comme le rappelle l'INPES, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est «un virus qui désorganise et détruit progressivement le système de défense de l’organisme».

Il ne se transmet que de trois manières:

- Par voie sexuelle: lors de rapports sexuels non protégés

- Par voie sanguine: essentiellement en cas d’utilisation de matériel usagé pour une injection de drogue, également en cas de blessure avec un objet souillé de sang contaminé

- Par transmission de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.

Pour rappel, «quand une personne a le sida c’est qu’elle a déjà forcément le VIH. Alors que toutes les personnes infectées par le VIH n’ont pas forcément développé le sida».

L'INPES précise que «le virus ne se transmet pas par l’air, l’eau, les objets, les aliments, les insectes. Il n’y a pas non plus de transmission par la salive, la sueur, le contact avec la peau d’une personne atteinte par le VIH».

Le virus ne peut pas survivre en dehors du corps humain. «Il est extrêmement fragile, dès qu’il n’est plus à 37°, dès qu’il n’est plus dans son cocon liquide, il meurt. C’est pour ça, par exemple, que dans les larmes ou dans la salive, il n’est pas contaminant», expliquait Jeanine Rochefort, de Médecins du Monde lors d'une table ronde relayée par Sida Info Service en 2012.

Ces informations de notoriété publique n'empêchent pourtant pas cette rumeur de persister depuis de nombreux mois. C'est même l'une des légendes urbaines les plus tenaces d'internet.

Le Washington Post, comme d'autres sites, a consacré un article à cette intox l'an dernier en partant d'un énième post Facebook d'une internaute paniquée d'être tombée sur une banane qu'elle pensait infectée par le VIH. Le post avait été partagé plus de 50.000 fois. Le site américain explique que les taches rouges sont, en fait, dues à une infection bactérienne.

Et il n'y a pas que les bananes. Une rumeur similaire concernant cette fois des oranges contaminées par le VIH a aussi été largement relayée. Les douanes algériennes auraient intercepté ces fruits originaires de Libye et de Syrie.

pendant ce temps sur FB les oranges syriennes donnent le sida (WTF)

Comme l'expliquait franceinfo en mars 2015, la photo qui servait à propager cette rumeur avait en fait été prise au Yémen. Et comme pour les bananes, il est impossible d'y injecter le VIH.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.