Reporting To You X

Archive

May 12, 2013

Fukushima: Sont-ils Devenus Fous?

Nous attendions avec impatience une nouvelle chronique sur Slate. Mais ce n'est pas avec celle-là qu'on va passer un week-end tranquille ! Vous avez écrit la chronique d'une catastrophe annoncée. Et il est bien difficile de faire comme si on ne l'avait pas lue ! (Ce fut parfois le cas...) Ne serait-ce pas plutôt au G20 de prendre ce problème, le G8 n'ayant finalement beaucoup moins de ressources disponibles à lui consacrer... Il est vrai que le G8 peut servir de boîte aux lettres et transmettre le dossier au G20... sous réserve d'un… Si les risques annoncés n'étaient pas ceux que vous décrivez avec précision dans votre effort de vulgarisation, on pourrait en faire une étude de cas pour les institutions onusiennes (AIEA notamment) : comment la mondialisation peut-elle prendre en compte des sinistres qui sont à l'échelle de la planète ? Ce qui serait déjà un effet colatéral positif. Mais vous mettez en avant le fait qu'on ne peut attendre et qu'il faut prendre des mesures de consolidation urgentes pour faire au moins ce qui a été fait à Tchernobyl. Et des questions doivent avoir des réponses immédiates : Les ingénieurs japonais sont-ils dépassés par l'ampleur du sinistre ? plus que les Russes l'ont été ? qui peut apporter les compétences complémentaires nécessaires ? Qui du processus operandi ? Comment financer ces travaux ? Pour la première fois peut-être dans l'histoire de l'humanité la souveraineté d'un pays trouve sa limite devant l'ampleur planétaire d'une catastrophe qui s'est produite sur son territoire : des instruments juridiques pour répondre à cette situation inédite doivent être élaborés. On le fera pendant les travaux... qui doivent commencer sans attendre le permis de construire ! L'utilité du G20 - que l'on doit à Sarkosy - est plus que jamais démontrée. Bien à vous.

back to top