back to top

18 histoires de maisons hantées que vous devriez lire avec vos potes à la nuit tombée

Oh putain.

Publié le

Nous avons demandé aux personnes de la Communauté BuzzFeed de nous raconter les choses les plus effrayantes qui leur sont arrivées dans des maisons «hantées». Voici leurs histoires:

1. Le pote de la salle de bain:

«Il y a plusieurs années, j'ai habité quelques temps avec une amie. Un jour, je me suis réveillée pour aller à la salle de bain et j'ai vu un jeune garçon assis dans la baignoire, qui me regardait. Il avait les genoux recroquevillés, une coupe au bol foncée et une peau bizarre, qui avait l'air d'être couverte de bleus. Lorsque j'ai regardé à nouveau, il avait disparu. Je TREMBLAIS. Lorsque mon amie s'est finalement réveillée, je lui ai dit: "Je pense que j'ai vu quelque chose dans la salle de bain, mais j'étais probablement juste fatiguée." Elle a dit: "Est-ce que c'était un petit garçon avec des cheveux foncés et une peau bizarre? Je l'ai vu aussi." J'ai toujours eu peur de retourner dans cette salle de bain.»

- hannahr47

2. L'homme sans visage:

«Ma tante habite dans une maison où une famille a péri dans un incendie. Mon cousin le plus âgé, dont la chambre se trouvait au sous-sol, faisait des cauchemars terrifiants à propos d'un homme qui s'appelait Charles, avec des yeux rouges brillants et pas de visage. Il avait tellement peur qu'il rampait vers le coin de sa chambre, en pleurant. Il avait 20 ans.»

- isabellamorriss

3. L'équipe gueularde:

«Un jour, lorsque j'étais enfant, je prenais un bain et lorsque j'ai fermé les yeux, j'ai entendu d'horribles hurlements à vous glacer le sang, comme si ma famille se faisait assassiner. Je suis sorti de la salle de bain aussi vite que j'ai pu, ils allaient parfaitement bien et m'ont dit que personne n'avait crié. Il y a encore des moments où, lorsque je passe devant le salon, il m'arrive de voir une silhouette étendue sur le canapé, mais dès que j'allume il n'y a plus rien.»

- pastaforever2002

4. Le camarade de jeu:

«Lorsque j'étais petite, ma mère était en train de m'attacher sur le siège auto lorsque je me suis mise à me débattre en criant: "Attends! Elle m'appelle!" Ma mère n'a pas trop compris, mais elle m'a laissé partir. Elle a dit que j'avais couru au milieu de notre garage avant d'entamer toute une conversation avec une personne invisible. Après ça, j'ai commencé à me réveiller après ma sieste à la même heure tous les jours, en disant à ma mère que la dame voulait jouer avec moi. Ma mère avait tellement peur qu'elle a appelé un prêtre pour qu'il bénisse notre maison. Il ne s'est plus jamais rien passé.»

- allenah

5. Le collant:

«J'ai senti deux présences dans ma chambre pendant mon adolescence. La première dégageait de bonnes ondes, de manière protectrice, l'autre... c'était l'inverse. Une nuit quand j'avais 14 ans, je me suis réveillée avec quelque chose qui planait au-dessus de mon visage, comme une masse noire chargée d'électricité statique avec une bouche, sa bouche était le seul trait visible. C'est resté là pendant environ cinq minutes (j'étais alors parfaitement immobile en essayant de ne pas respirer et en faisant silencieusement la paix avec Jésus) et puis la masse s'est déplacée au pied de mon lit, elle est restée là quelques instants avant de finalement disparaître. Je n'ai pas pu dormir pendant des semaines.»

- katymoore2000

6. Le moment complice:

«Une nuit quand j'avais 10 ans, j'étais seule à la maison avec ma mère. Je suis allée dormir dans sa chambre peu de temps après elle, car je n'aimais pas dormir toute seule. Alors que j'étais en train de m'endormir, j'ai entendu des pas dans notre couloir. Ils se rapprochaient et se sont arrêtés à la porte. J'ai senti qu'on tirait sur la couverture. J'ai dit: "Maman?" Et elle a répondu: "T'as entendu, toi aussi?" C'était l'une des nombreuses expériences étranges lorsque j'habitais là.»

- lindseyt4

7. L'aventure victorienne:

«Nous avons emménagé dans une maison victorienne lorsque j'avais 10 ans. Pendant les premières semaines, nous avons entendu des pas qui descendaient les escaliers et qui sortaient par la porte d'entrée une fois que nous étions tous couchés. Il y avait aussi des choses qui disparaissaient: nous ne pouvions garder aucun stylo sur le bureau, car ils disparaissaient tous dans la journée. Ma mère avait aussi une cloche qu'elle faisait sonner lorsque c'était l'heure du repas. Elle la rangeait sur une étagère dans la cuisine. J'étais seule à la maison, à l'étage, et j'ai entendu la cloche sonner! Ma famille ne me croyait pas jusqu'à ce que ça arrive aussi à mon père.»

- l4e4

8. La nuisance sombre:

«Ma maison était hantée lorsque nous y avons emménagé et l'esprit qui y vivait était assez malveillant. Lorsque je rentrais dans une pièce, il se mettait à faire froid et l'air semblait statique. Il y avait beaucoup de claquements la nuit et parfois j'entendais des grincements. Mais la chose la plus effrayante a été lorsque j'ai rêvé qu'un horrible nuage noir essayait de rentrer dans mon corps. C'était peut-être un rêve, mais je ne me rappelle pas m'être réveillée. J'ai fait brûler un peu de sauge et tout s'est arrêté.»

- antisocialachromatic

9. Les camarades du cimetière:

«Avant, j'habitais dans un immeuble ancien juste en face d'un cimetière. Je voyais toujours des ombres dans les coins des pièces qui me suivaient. Puis, un jour, j'ai vu le fantôme d'une femme asiatique au pied de mon lit, mais elle n'a jamais eu l'air menaçante. On aurait dit qu'elle venait juste vérifier si je dormais bien. Ça se produisait toutes les nuits vers trois ou quatre heures du matin. Je me réveille encore vers cette heure-là parce que c'est devenu une habitude, mais je ne la vois plus aujourd'hui.»

- therealestmeow

10. La personne louche du placard:

«Lorsque j'avais six ans, mes parents m'ont laissé regarder Jeu d'enfant et j'avais peur d'aller dormir. Je me rappelle avoir entendu quelque chose bouger dans mon placard et j'ai couru dans le couloir rejoindre ma mère. Je lui ai dit que quelqu'un était dans ma chambre et elle m'a dit de retourner me coucher. Alors que nous retournions à ma chambre, nous avons entendu un grand fracas et tous les objets dans mon placard avaient été lancés sur le sol. Je me souviens encore précisément de l'expression faciale de ma mère. Elle a attendu qu'on soit plus âgés pour nous raconter ses propres histoires de fantôme qui lui sont arrivées dans cette maison.»

- amandal4c

11. Le revenant tapageur:

«Toutes les nuits vers trois heures, j'entendais des sons qui venaient des bouches d'aération dans le plafond de ma chambre. Puis, ça a fini par ressembler au son d'un flacon de pilules qu'on faisait cliqueter dans la salle de bain de mon colocataire, à 3 h 30 pile, toutes les nuits, pendant des mois. Parfois, j'étais assis sur le sofa et tout à coup, je sentais quelque chose s'asseoir à côté de moi. D'autres fois, j'avais l'impression d'être observé depuis l'autre bout du couloir sombre. La plupart du temps, ça n'avait pas l'air d'être menaçant... jusqu'au jour où nous avons trouvé un tout petit peu de sang sur un interrupteur.»

- jamesi4

12. Le placard effrayant:

«Lorsque je vivais en ville avec mon fiancé, la maison dans laquelle nous habitions était super hantée. Un jour, nous faisions un peu de ménage après une fête et mon téléphone était sur une table en train de jouer de la musique. Je l'ai mis sur pause pour faire quelque chose et je l'ai égaré. J'ai cherché dans TOUTE la maison sans succès. Nous avons fini par le retrouver au fond d'un placard de la cuisine que nous n'avons littéralement jamais utilisé. Jamais. Il était posé à l'envers. Comment il est arrivé là, je ne le saurai jamais, mais ça m'a grave fait flipper. Cette maison était très glauque et je ne l'aimais PAS. »

- christina4d

13. Les petits esprits sympathiques:

«Ma mère est moi habitions dans une maison construite en 1847 juste à l'extérieur de la ville de Columbus, dans l'état de l'Ohio aux États-Unis. Deux fois, lorsqu'elle avait invité une amie, elles ont clairement entendu un son de boîte à musique qui venait de ma chambre. Une fois dans la cuisine, j'ai vu une casserole suspendue au-dessus de la cheminée se balancer une fois avant de s'arrêter abruptement. Aucune autre casserole n'a bougé. Et une fois lorsque je descendais les escaliers, j'ai vu une silhouette d'enfant indistincte tourner autour de la colonne avant de monter à l'étage, comme si elle courait joyeusement. »

- heatherk4

14. Le dérangement bogué:

«Lorsque j'étais à l'école élémentaire, ma mère et moi vivions avec mes grands-parents. Puisque tout le monde travaillait, j'étais seule à la maison jusqu'à une heure tardive. Une fois, je me suis réveillée dans ma chambre et j'ai vu une femme debout dans le coin. J'ai baissé les yeux et j'ai vu ce qui ressemblait à des insectes ramper partout sur moi. Je me souviens avoir crié et mon oncle s'est précipité dans ma chambre. Ma famille m'a dit que j'avais simplement fait un cauchemar. Quelques années plus tard, j'ai parlé de cet événement dans ma rédaction d'Halloween en sixième année et ça a tellement perturbé mon enseignante qu'elle m'a envoyée voir la psychologue de l'école.»

- DeLondra Still-Rose, Facebook

15. L'affaire du cimetière:

«Je vivais près d'un très vieux cimetière dans l'Illinois, où il y avait des tombes à moins d'un mètre de notre allée et de notre jardin. Lorsque nous allions dans la cuisine le matin, tous les placards étaient ouverts. Nos chiens aboyaient pour rien. Notre porte était maintenue ouverte par une petite statue de loup assez lourde, mais elle se fermait quand même brusquement. Notre porte d'entrée a été ouverte alors qu'elle était verrouillée. Des chasseurs de fantômes sont venus un jour et nous ont dit qu'il y avait un "portail du diable" dans notre jardin. Je ne sais pas si c'est vrai, mais il y avait sans aucun doute quelque chose de bizarre dans cette maison.»

-Shanna Hushaw, Facebook

16. Casper, en gros:

«Ma famille vivait dans une maison hantée par un esprit sympathique. Habituellement, il faisait des petites choses comme fermer et ouvrir les portes, faire tomber les paniers à linge de la table et froisser les draps de lit. Le truc le plus bizarre s'est passé lorsque ma mère, ma sœur et moi étions dans la cuisine. Nous avons entendu l'aspirateur se mettre en marche à l'étage. Il s'est arrêté lorsque nous avons monté les marches. Nous l'avons trouvé au milieu du placard de ma sœur avec le fil enroulé parfaitement, débranché, la lumière du placard allumée et la porte entrouverte.»

- rmcmaster15

17. La hanteuse presque serviable:

«Lorsque j'avais 12 ans, je me suis réveillée brusquement une nuit. La chambre de mes parents était de l'autre côté du couloir, j'ai donc appelé ma mère pour qu'elle m'apporte un peu d'eau. Une silhouette est apparue à la porte, j'ai donc à nouveau demandé de l'eau, et elle s'est retirée. Quelques instants plus tard, la silhouette est entrée dans ma chambre avec ses mains devant elle, comme si elle portait quelque chose. C'était sans aucun doute une robe. Elle s'est mise sur le bord de mon lit et lorsque j'ai tendu mon bras, la silhouette a soudainement disparu. Lorsque j'ai réalisé ce qui venait de se passer, je me suis mise à hurler. Mes parents se sont précipités dans ma chambre et ont dit: "Oh, tu l'as enfin vue." Apparemment, ils ne voulaient pas que je fasse dans mon pantalon, ils ne m'avaient donc jamais parlé de la femme fantôme qui vivait dans notre maison.»

- lisahancockf

18. Et l'ombre terrifiante:

«Je suis sûre qu'il y avait un esprit frappeur dans la dernière maison où j'ai habité. Une boîte pleine de café a un jour volé à travers la cuisine avant de s'écraser contre le four à micro-ondes. Ma mère s'est réveillée avec quelque chose qui lui pinçait et lui tirait les jambes, et une nuit alors que j'essayais de dormir, quelque chose a secoué mon lit jusqu'à ce que je me mette à sangloter, en suppliant que ça s'arrête. Mais le pire truc a été lorsqu'une nuit vers trois heures, j'ai vu une ombre sur le mur à côté de moi lorsque j'étais en bas. J'ai cru que c'était ma mère, je me suis donc retournée pour lui demander pourquoi elle était debout à cette heure-là, mais il n'y avait personne derrière moi. J'ai alors eu l'impression que quelqu'un m'étranglait et puis toutes les lumières se sont mises à vaciller avant de s'éteindre complètement. Lorsque ça s'est terminé, j'ai couru dans ma chambre et j'ai sangloté sous ma couverture pendant tout le reste de la nuit. Ma mère ne me croyait pas jusqu'à ce qu'elle passe un weekend seule à la maison.»

- cottoncandysweetnlow

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss