back to top

42 personnes nous racontent leurs vrais fantasmes

BuzzFeed a demandé aux gens de partager leurs fantasmes sexuels les plus secrets. Voici leurs réponses ouvertes, honnêtes et très créatives.

Publié le

Avec nos fantasmes sexuels, nos esprits s'aventurent parfois dans des endroits étranges et inattendus de notre imagination. Même avec son ou sa partenaire, c'est parfois difficile d'oser parler de ses fantasmes et de découvrir ceux des autres. À cause de ça, vous pouvez avoir l'impression d'être la seule personne au monde à fantasmer sur une certaine chose.

Pour tenter de ~démystifier~ les mondes intérieurs des autres, BuzzFeed a demandé à des personnes de tous les âges, genres, et sexualités, de décrire les petites choses étranges de leurs fantasmes sexuels préférés. Et gardez à l'esprit que: vos fantasmes sexuels ne sont ni mauvais ni honteux. Il est parfaitement naturel de fantasmer sur certains scénarios sauvages –même ceux que vous ne voulez en aucun cas réaliser dans la vraie vie.

Voici leurs réponses.

1.

«Je veux qu'un mec sexy me fasse un cuni et me fasse jouir pendant que mon copain regarde, pour qu'il puisse enfin apprendre à le faire comme il faut.»

–19 ans, femme, hétéro

2.

«Avoir un pouvoir surnaturel pour coucher avec toutes les personnes que je choisis. Leur donner l'envie de coucher avec moi quelle que soit leur orientation. Et les faire baiser avec moi.»

–30 ans, homme, gay

3.

«J'adorerais vraiment pouvoir changer de sexe en un clin d'œil. Genre, j'aimerais baiser quelqu'un avec ma bite, puis qu'on me baise dans mon vagin, et encore changer pour avoir un tentacule (ou quelque chose d'encore moins euclidien) pour me masturber.»

–22 ans, non binaire, queer

4.

«J'ai été amoureuse de mon ex pendant les neuf dernières années. Après avoir regardé Westworld, j'ai commencé à imaginer à quel point ça serait génial d'avoir un robot qui ressemblerait et agirait comme mon ex, mais qui serait vraiment dans ma vie. Il n'a pas fallu longtemps pour que ces rêves se transforment en fantasmes sexuels qui m'ont fait me masturber bien plus fréquemment et seulement en pensant à baiser avec mon robot ex. Mon copain actuel me tuerait s'il savait.»

–39 ans, femme, hétéro

5.

«J'adore l'idée de faire un jeu de rôles, et j'aime en imaginer un sur le thème de Harry Potter. Rogue avec l'étudiante de Serdaigle très studieuse et qui ne s'amuse jamais. Contre un mur, sur son bureau. OH, OUI. J'ai le déguisement de Rogue depuis Halloween. C'est ce qu'Alan Rickman a apporté au personnage de Rogue qui fait que j'ai ce fantasme. Mais attention, je ne me plains pas. J'aime les hommes grands, sombres, et narquois.»

–23 ans, femme, bisexuelle

6.

«Je fantasme sur le viol. Je ne le dirai en aucun cas à qui que ce soit, et je ne le demanderai à personne car ça a l'air tellement bizarre. Il y a tellement de femmes qui ont vu leur vie brisée après avoir été violées, mais je ne choisis pas le fantasme. C'est le fantasme qui vous choisit.»

–34 ans, femme

7.

«Médical, plus lesbiennes, plus lavements, tout à la fois. Un cadre médical très réel, avec de vrais accessoires, tenues, procédures, et termes médicaux, plus une sorte de torture orgasmique "médicalement nécessaire", tout en étant forcée de garder un plug anal, le tout fait par des femmes, peut-être avec un homme qui regarde. Il doit aussi y avoir un examen pelvien/rectal dans tout ça.»

–28 ans, femme, bi

8.

«Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours été très excitée quand un partenaire montre des sentiments forts, donc mon fantasme est que moi et un gars soyons à l'hôpital et qu'une personne de sa famille vienne de mourir. Il est vraiment bouleversé et il pleure, et je suis aussi bouleversée et je pleure parce qu'il est bouleversé et qu'il pleure, puis j'essaie de le réconforter en l'embrassant et en le serrant dans mes bras. Puis il commence à m'embrasser passionnément et on se faufile dans une chambre pour le faire, très lentement et avec un peu de tristesse, mais avec beaucoup d'amour et de passion, et beaucoup de baisers. Je n'entends jamais personne parler d'un fantasme proche de ça, alors je me sens un peu bizarre, étrange, et honteuse, mais c'est mon fantasme.»

–19 ans, femme, hétéro

9.

«Être dans une relation amoureuse à long terme avec deux hommes bi. Je ne suis pas vraiment attirée par le sexe, je les regarderai donc se faire plaisir l'un à l'autre, et une fois de temps en temps, quand je serai d'humeur, je pourrai les rejoindre. Mais je voudrais surtout faire des câlins avec eux après qu'ils ont fini.»

–22 ans, femme, asexuelle

10.

«Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée que mon copain jouisse à l'intérieur de moi et me fasse tomber enceinte m'excite VRAIMENT. Nous ne voulons PAS d'enfants dans l'immédiat, je prends donc la pilule, mais rien ne m'exciterait plus que de faire un bébé lors d'une baise à couper le souffle, et de le sentir gicler profondément en moi.»

–23 ans, femme, hétéro

11.

«J'ai juste un énorme fétiche pour la pisse. C'est tellement bizarre que j'en parle jamais. J'adorerais faire un concours où l'on se retient de faire pipi avec une fille sexy qui trouve ça excitant.»

–18 ans, femme, bi

12.

«Dans la plupart de mes fantasmes, j'ai un pénis, quelque chose que mon partenaire actuel n'aime pas vraiment, je n'en parle donc pas souvent. Mon plus grand fantasme est d'avoir un partenaire masculin qui m'excite jusqu'à ce que j'ai une érection douloureuse, puis qu'il me force à me mettre à genoux et qu'il baise ma bouche. Après ça, mon partenaire jouerait avec moi jusqu'à ce que je pleure presque et que je le supplie, et il y aurait soit pénétration, soit il me branlerait.»

–21 ans, homme trans, gay

13.

«Mon fantasme sexuel est de surprendre mon partenaire en train de me tromper et de jeter cette connasse, puis de montrer à mon homme que personne ne peut le faire comme je le fais. En gros, une trahison émotionnelle, de la violence, des orgasmes. Le tiercé gagnant d'une relation parfaitement saine!»

–23 ans, femme, hétéro

14.

«Faire un plan à trois avec un présentateur et une présentatrice de la météo. Ça commence toujours de la même façon, l'homme commence à se déshabiller et dit: "Un front humide se rapproche!" Ça m'excite, et ça me fait rire de penser à des jeux de mots météorologiques.»

–22 ans, femme, bisexuelle

15.

«J'ai toujours rêvé d'être arrêté et menotté par un policier, avant qu'il me baise sur le capot de sa voiture. Je suis plutôt dominant dans la vraie vie, être restreint et à la merci de quelqu'un me donne l'envie de gicler.»

–24 ans, homme, gay

16.

«L'idée que quelqu'un ou moi-même prenne rapidement du poids m'excite beaucoup, mais je ne sais pas pourquoi. Je sais que ça n'est pas sain, mais dans le monde de mes fantasmes, je pourrais prendre du poids et le perdre comme je veux, et il n'y aurait aucune conséquence sur ma santé. C'est juste que la grosseur est belle, douce et ronde, et j'aime la toucher et la regarder (belles courbes), mais dans la vraie vie, il y a des conséquences à la prise de poids.»

–21 ans, femme, bi

17.

«Complètement déshabiller mon partenaire en public et le sucer pendant qu'une foule se forme autour de nous. Je veux qu'il soit un peu embarrassé par le fait que nous le fassions devant d'autres gens, mais il ne pourrait pas s'empêcher de gémir de plaisir. Une fois terminé, je le garderais comme mon mec nu et embarrassé.»

–31 ans, homme, gay

18.

«Baiser devant une caméra avec mon vrai jumeau.»

–39 ans, homme, gay

19.

«Je veux qu'on s'occupe de moi devant des gens qui regardent et qui aiment ça. Genre, j'ai ce fantasme très spécifique où je suis à une fête ou quelque chose comme ça, et les hommes et les femmes me prennent de haut, tout en me touchant alors que je suis super embarrassée et humiliée, mais que je commence également à vraiment aimer ça. Alors ils commencent à faire des commentaires comme: "Oh, tu aimes ça, salope? Tu mouilles? Quelle petite trainée." Mais ils continuent de me toucher chacun leur tour, et je sais qu'ils se moquent de moi et regardent jusqu'à ce que je jouisse.»

–23 ans, femme, bisexuelle

20.

«J'ai toujours eu ce fantasme inspiré du Petit Chaperon rouge. Je frappe à une porte en portant une cape rouge sexy et mon petit panier rempli de friandises, mais je suis surprise par la personne qui ouvre. Ça n'est pas la personne que j'attendais. C'est un homme que je ne connais pas, et nous nous tenons près l'un de l'autre, trop près pour des inconnus.

Je dis: "Oh, que vous avez de grands yeux."

Le loup sauvage et à l'aspect légèrement dangereux répond: "C'est pour mieux te voir, ma chère", et je peux sentir ses yeux parcourir mon corps.

Je dis: "Oh, que vous avez de grandes mains fortes."

Le loup se rapproche et répond: "C'est pour mieux te toucher, ma chère", et il met ses mains entre mes jambes.

Je dis dans un murmure effrayé: "Oh, que vos lèvres sont pulpeuses."

Le loup effleure ma bouche avec la sienne, laisse sa langue parcourir mon cou et dit: "C'est pour mieux TE MANGER, ma chère."

Vous pouvez imaginer la suite.»

–35 ans, femme, hétéro

21.

«Moi et l'autre personne sommes dans une piscine la nuit, et nous commençons à nous embrasser passionnément, avant de sortir de la piscine, de nous sécher et d'aller dans un lit avec des draps noirs. Il y a des pétales de roses répandus sur le lit et il y a une odeur très musquée, mais douce. Nous nous embrassons alors que l'autre personne m'allonge sur le lit, tout en gardant le contact visuel entre chaque baiser, et nous nous déshabillons l'un l'autre. On se met en position du missionnaire, on baise, peut-être avec une attitude un peu cochonne, mais pas trop. On s’endort, et quand on se réveille, on se câline en parlant d’à quel point on s'aime, avant d’aller bruncher, “parce que pourquoi pas?”»

–23 ans, genre fluide, pansexuel-le

22.

«Je n'ai jamais partagé ça avec qui que ce soit, mais j'ai toujours voulu essayer de jouir dans une tasse et de boire pour voir quel goût ça a.»

–19 ans, femme, hétéro

23.

«J'ai toujours voulu être attaché, qu'on me fasse beaucoup manger, et qu'on se moque de moi parce que je suis un porc et que mon ventre est devenu gros. Je trouve le fait d'être vraiment plein puis humilié très érotique. Mon ventre est de loin la zone la plus érogène de mon corps.»

–26 ans, homme, gay

24.

«Je suis hétéro et dans une relation monogame avec mon copain depuis trois ans. Mais secrètement, je veux goûter à une autre fille. J'aimerais faire un cuni à une autre fille, rien qu'une fois.»

–28 ans, femme, hétéro

25.

«J'ai toujours voulu coucher avec un grand groupe de femmes. Genre, rien que moi et neuf ou dix femmes. Rien que pour que je sois complètement submergé.»

–19 ans, homme, hétéro

26.

«J'ai ce fantasme dans lequel ma partenaire ne me touche pas, elle me regarde pendant que j'utilise un vibro, et elle me dit quoi faire avec. Quand le mettre plus fort, quand le bouger ou le garder immobile, quand faire mon truc et atteindre l'orgasme. Ce que j'aime, c'est l'orgasme, pas le sexe. Le sexe est bof. Mais les orgasmes... Miam. Oui.»

–22 ans, femme, lesbienne asexuelle

27.

«J'aime l'idée d'un jeu de rôles incestueux avec un homme plus âgé qui me domine et m'utilise comme son jouet personnel. J'aime l'idée qu'il m'humilie ou qu'il me partage avec ses amis.»

–34 ans, homme, hétéro

28.

«Mon fantasme est de vivre dans une petite maison isolée au milieu d'une forêt. Et qu'un jour, un bûcheron sexy, musclé, aux cheveux gris (d'une quarantaine ou cinquantaine d'années) vienne chez moi. Nous prendrons d'abord quelques boissons chaudes et discuterons près de la cheminée. Nous apprendrons à nous connaître, mais ça prendra quelques jours. Puis, après ça, nous passerons une semaine à baiser partout passionnément, ardemment, intensément: sur mon lit en bois, sur le canapé devant la cheminée, dehors dans la forêt, etc. Mon moment préféré, c'est quand il m'attache à un tronc d'arbre et qu'on fait du bondage.»

–24 ans, femme, hétéro

29.

«Mon copain me met une fessée cul nu sur ses genoux, dans un parc public dans lequel quelqu'un pourrait arriver, puis il me doigte jusqu'à ce que j'ai un orgasme. L'idée de l'humiliation publique/de nous faire prendre me rend folle. Ça me ferait jouir si quelqu'un s'arrêtait pour regarder.

–25 ans, femme, hétéro

30.

«Je veux que quatre femmes avec de gros seins et de grosses fesses, et très douées sexuellement, s'occupent de moi. Qu'elles se concentrent toutes sur moi. Je sais, c'est égoïste, mais c'est mon fantasme, non?»

–32 ans, homme, hétéro

31.

«Dans l'un de mes plus grands fantasmes, mon fiancé m'emmène à un rendez-vous galant et m'excite tout au long de la soirée, murmurant dans mon oreille à quel point il veut me baiser, et glissant sa main sous ma jupe à la table du dîner. À la fin de la soirée, on serait tellement excités qu'on n'aurait même pas le temps de nous déshabiller avant qu'il me tire au-dessus de lui, qu'il pousse ma culotte sur le côté, et qu'il me laisse le monter sur le siège conducteur de sa voiture, dans le parking.»

–23 ans, femme, hétéro

32.

«J'ai toujours eu ce fantasme d'être en randonnée dans les bois ou dans un champ, à l'extérieur quoi, genre au milieu de nulle part, et elle me jetterait au sol sans prévenir et me baiserait à fond. Ça serait encore plus incroyable sous la pluie.»

–22 ans, femme, lesbienne

33.

«Je couvrirais une fille de paillettes de la tête aux pieds, une couche assez épaisse pour masquer sa peau, puis je lui donnerais des fessées et secouerais ses seins pour voir les paillettes tomber, et pendant ce temps, j'utiliserais un vibro sur moi avec ma main libre.»

–18 ans, femme, bisexuelle

34.

«Être un-e prostitué-e me faisant ramasser par mon partenaire qui serait un-e client-e. Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée d'être un-e tapineur-se de la vieille école m'a toujours plu.»

– Personne pansexuelle, de genre fluide et transmasculine

35.

«Un de mes meilleurs amis, qui est hétéro (peut-être bi, nous avons un peu expérimenté au début de l'adolescence) et duquel je suis amoureux depuis plus de 15 ans, me dit qu'il veut quitter sa copine pour moi, je le rejette, et je me branle après qu'il soit parti. Je ne sais pas pourquoi je suis plus excité par l'idée de le rejeter que par celle de me le taper.»

–26 ans, homme, gay

36.

«Passer toute une journée nu avec mon meilleur ami hétéro. Expérimenter sexuellement ensemble. Se donner du plaisir l'un à l'autre en épargnant aucune zone.»

–60 ans, homme, hétéro

37.

«Baiser avec une femme enceinte de neuf mois qui attend des jumeaux. Plus elle est enceinte, mieux c'est.»

–19 ans, femme, lesbienne

38.

«Mon plus grand fantasme est d'aller dans un endroit avec des robots sexuels. Je veux être baisée par un gode machine, et avoir une vibration sur mon clito et une stimulation de mes tétons en même temps. Je veux être léchée par une de ces langues robot. Je veux un gode machine dans mon cul et mon vagin. J'ai vu ce genre de truc pour la première fois en regardant un porno quand j'étais au collège. C'était une fille qui se faisait attacher, se penchait, et se faisait baiser dans le cul et dans la chatte en ayant des ventouses à tétons. Elle a même dit qu'elle n'avait jamais eu un tel orgasme dans sa vie. J'y pense presque tous les jours depuis que je l'ai vu, il ne reste donc plus qu'à l'accomplir.»

–18 ans, femme, bisexuelle

39.

«Ça s'appelle la "macrophilie". La première fois que je me rappelle avoir été excitée quand j'étais enfant était en regardant Le Voyage de Gulliver. Je fantasme presque exclusivement sur le fait de coucher avec des hommes impossiblement grands –de 2,40 à 3m– mais dans la vraie vie, je fais un compromis en ne sortant qu'avec des hommes faisant au moins 30cm de plus que moi.»

–25 ans, femme, hétéro

40.

«Je suis dans un cours sur l'anatomie humaine à l'université. Le sujet du jour est l'anatomie reproductrice. Le professeur m'utilise donc comme modèle. Il me demande de retirer mes vêtements, de m'asseoir sur son bureau et d'écarter mes jambes. Puis il explique chaque partie de l'anatomie féminine, avant de se lancer dans une sorte de leçon sexuelle et de me faire du bien devant toute la classe. Il demande aux autres étudiants de s'approcher pour mieux voir et d'imiter ce qu'il fait. Vous pouvez imaginer ce qui se passe après ça.»

–24 ans, femme, hétéro

41.

«Depuis que je suis très jeune, j'ai toujours fantasmé à l'idée de baiser avec un truc informe qui aurait plein de tentacules de toutes les tailles et formes que je voudrais. Genre quelque chose qui pourrait lire dans mon esprit, faire ce que je voudrais, et, je ne sais pas, se nourrir d'énergie sexuelle ou quelque chose comme ça. Comme une relation symbiotique très très sexy!»

–37 ans, femme cisgenre, pansexuelle

42.

«Ne me jugez pas, s'il vous plaît, mais j'ai toujours voulu baiser Poutine. De préférence sur un balcon. C'est sûr que je ne le dirai jamais à personne.»

–18 ans, femme, pansexuelle

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss