back to top

Si vous avez déjà fait une de ces choses, vous avez participé à la culture du viol

Si vous avez déjà fait une des ces choses, ce n'est ni de la drague, ni de l'humour.

Publié le

On a souvent tendance à mettre beaucoup de comportements inappropriés sur le compte de «la drague» ou de «l'humour», alors qu'il s'agit de harcèlement, voire d'agressions.

Peut-être que vous n'avez fait qu'une seule de ces choses-là, et peut-être que vous ne l'avez fait qu'une seule fois. Mais pour la plupart des femmes, ce genre d'incidents se produisent au quotidien, de manière répétée, ce qui les rend encore plus usants et humiliants. Par exemple, vous avez fait un clin d'œil à une inconnue une fois, mais pour elle, vous étiez peut-être le troisième de la journée.

Tous ces agissements individuels ont un impact. Même si certains ne rentrent pas toujours dans la définition légale du harcèlement, qui insiste sur la notion de répétition, ils font partie de ce qu'on appelle la culture du viol : une culture patriarcale dans laquelle n'importe quelle attitude inappropriée envers les femmes est considérée comme normale.

NB : nous parlons de femmes dans cet article car elles sont les premières victimes de harcèlement et de violences sexuelles, mais les hommes aussi peuvent en être victimes. Et si vous êtes une femme qui a déjà eu ce genre de comportement, que ce soit avec un homme ou avec une femme, vous faites également partie du problème.

- Interpellé une femme dans la rue sans «raison» (c'est-à-dire, pas parce qu'elle avait fait tomber un billet de 5 euros).

- Sifflé une femme.

- Fait un clin d'œil à une femme que vous ne connaissiez pas.

- Suivi une femme que vous ne connaissiez pas dans la rue.

- Suivi une femme que vous connaissiez sans son accord.

- Fixé une femme que vous ne connaissiez pas dans les transports en commun tout en voyant que ça la mettait mal à l’aise.

- Fixé le corps d'une femme avec insistance.

- Espionné une femme que vous ne connaissiez pas.

- Espionné une femme que vous connaissiez.

- Attendu une femme devant chez elle ou devant son lieu de travail sans son accord.

- Commenté le physique d'une femme alors qu'elle ne vous l'avait pas demandé.

- Commenté de manière inappropriée la tenue d'une femme alors qu'elle ne vous l'avait pas demandé.

- Pris une femme en photo sans son consentement.

- Insisté pour avoir le numéro d'une femme, même après un refus.

- Insisté pour lui offrir un verre/un café/un déjeuner, même après un refus.

- Continué de parler à une femme après qu'elle ait exprimé son refus ou sa gêne, ou même qu'elle soit restée silencieuse.

- Forcé une femme à s'asseoir sur vos genoux.

- Bloqué volontairement le passage d'une femme dans la rue ou dans les transports en commun, même «pour rigoler».

- Partagé des photos intimes d'une femme sans son accord.

- Menacé de partager des photos intimes d'une femme.

- Fait du chantage à votre petite-amie pour qu'elle ne mette pas fin à votre relation.

- Menacé votre petite-amie pour qu'elle ne mette pas fin à votre relation.

- Fait des remarques sexuelles sur une femme en son absence.

- Fait des remarques sexuelles sur une femme en sa présence.

- Dit à une femme que si elle se faisait harceler, c'était sans doute à cause de sa tenue.

- Dit à une femme qui évoquait son harcèlement qu'elle exagérait.

- Dit à une femme qui évoquait son harcèlement qu’elle se vantait.

- Traité une femme de pute.

- Traité une femme de salope.

- Estimé qu'une femme était une salope en fonction du nombre de partenaires sexuel-le-s qu'elle avait eu-e-s.

- Essayé d'utiliser votre position de pouvoir ou d'autorité pour coucher avec une femme.

- Reproché à une femme qui avait flirté avec vous de ne pas coucher avec vous.

- Envoyé une photo de vos parties génitales à une femme qui ne vous avait rien demandé.

- Excusé votre attitude inappropriée envers les femmes par votre consommation d'alcool.

- «Volé» un baiser.

- Touché les fesses de quelqu'un sans son consentement.

- Touché les parties génitales de quelqu'un sans son consentement.

- Touché la poitrine de quelqu'un sans son consentement.

- Craché sur quelqu'un.

- Touché quelqu'un que vous ne connaissiez pas de manière inappropriée sans son consentement.

- Touché quelqu'un que vous connaissiez de manière inappropriée sans son consentement.

- Touché quelqu'un sans son consentement quand vous étiez en train de danser.

- Touché une personne en état d'ébriété sans son consentement.

- Touché une personne endormie sans son consentement.

Publicité

Enfin, si vous avez déjà pénétré quelqu'un sans consentement, de n'importe quelle manière, avec un objet ou pas, et à n'importe quel endroit du corps : il s'agit d'un viol.

Aucune des situations listées ici ne relèvent de l'humour, de la flatterie, ou de la drague. Le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles et le viol sont punis par la loi.

Si vous avez déjà été victime d'une agression ou d'un viol, vous pouvez appeler Violences femmes infos, de 9 heures à 22 heures en semaine et de 9 heures à 18 heures le week-end, ou Viols Femmes Informations au 0 800 05 95 95, du lundi au vendredi, de 10 heures à 19 heures.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss