go to content

21 séries de 2015 que vous devez absolument regarder

Spoiler: Game of Thrones n'est pas dans la liste.

posté le

1. Master of none

Netflix / Via thoughtcatalog.com

La nouvelle série d'Aziz Ansari a beaucoup fait parler d'elle et à juste titre: le comédien américain y livre le portrait d'une génération, en abordant des sujets aussi variés que les relations de couple, la diversité dans les médias, le sexisme, le harcèlement de rue, la vieillesse, et l'immigration. C'est peut-être ça qui fait son originalité: au lieu de focaliser l'intrigue uniquement sur son statut d'enfant d'immigré ou sur ses aventures romantiques, le comédien alterne entre les deux, offrant ainsi un personnage de couleur multidimensionnel comme on en voit malheureusement rarement à la télé. Le tout avec énormément d'humour et de charme.

2. La saison 2 de Fargo

FX / Via doafhat.com

Fargo a fait une entrée fracassante dans le monde des séries en 2014, avec une première saison admirablement portée par Billy Bob Thornton et Martin Freeman. Mais les références au film des frères Coen dont elle s'inspire étaient un peu lourdes, et faisaient de cette saison 1 une très bonne œuvre de fan service qui s'essoufflait un peu sur la fin.

C'est vraiment lors de sa saison 2 que Fargo est devenue une série à part entière, avec une action située dans les années 70, des scènes d'anthologie, un style visuel unique et une ribambelle de personnages tous aussi loufoques, angoissants et attachants les uns que les autres. Kirsten Dunst y est particulièrement mémorable dans le rôle d'une coiffeuse un poil timbrée.

3. La fin de Mad Men

AMC / Via bustle.com

L'une des plus grandes séries de l'histoire de la télé a fait ses adieux cette année. Et, fidèle à lui-même, Matthew Weiner a livré un final en parfaite adéquation avec les six saisons précédentes de Mad Men. La dernière partie de cette saison 7, pleine de tristesse et d'aigreur, a pu surprendre certains fans, mais au final, Don, Peggy, Pete et les autres se retrouvent exactement là où ils étaient destinés à atterrir. Et une chose est sûre, on continuera à parler de la scène finale pendant encore longtemps.

4. Jessica Jones

Netflix / Via hiddenremote.com

Peut-être une des séries les plus féministes, mais aussi les plus dures de l'année. Jessica Jones met une super-héroïne ratée face à son pire ennemi, un violeur en série qui peut contrôler les esprits. David Tennant est absolument terrifiant en Kilgrave, et son personnage fait appel à nos angoisses les plus viscérales; le viol, le harcèlement, la perte d'autonomie.

Quant à Krysten Ritter, l'actrice est ici une véritable révélation dramatique en tant qu'alcoolique désabusée, bien déterminée à ne sourire pour aucun homme. Avec ses scènes de sexe très ~chaudes~, son approche sombre et subtile des super-pouvoirs et sa réalisation très proche du style comics, Jessica Jones est peut-être à ce jour la meilleure interprétation télévisée de l'univers Marvel.

5. Show Me a Hero

HBO / Via annedorvals.tumblr.com

David Simon, créateur de The Wire, Generation Kill et Treme, est un trésor, et en voici une nouvelle preuve. Sa mini-série, sur l'installation de logements sociaux dans les quartiers aisés d'une ville nord-américaine et les tensions raciales qui en découlent, est un vrai tour de force. En six épisodes, on suit avec angoisse et fascination le destin d'une bonne douzaine de personnages, des politiques pourris aux citoyens défavorisés. Le casting est incroyable, à commencer par Oscar Isaac (Inside Llewyn Davis, Ex Machina, Star Wars VII), l'acteur le plus prolifique et le plus doué du moment.

6. Empire

Fox / Via popkey.co

C'est le phénomène télé de l'année: la première saison de la série, diffusée au printemps, a très vite battu tous les records d'audiences. Soap opera qui s'assume, Empire est sans conteste le programme le plus jouissif de l'année, notamment grâce au swag et au sens de la répartie de Cookie (Taraji P. Henson), figure matriarcale d'une famille de musiciens décidée à reconquérir son empire après sa sortie de prison. C'est aussi la preuve qu'on peut créer des succès d'audience hors du commun avec un casting presque exclusivement noir (une leçon que certaines chaînes ont encore du mal à saisir).

7. UnReal

Lifetime / Via lifetimetv.tumblr.com

Ultra addictive, UnReal dresse un portrait sans concession de l'univers de la télé-réalité tout en demeurant l'une des séries les plus féministes de ces dernières années – notamment grâce à ses anti-héroïnes complexes, parfois antipathiques mais toujours fascinantes. Le tout sur fond de triangle amoureux, avec une tension sexuelle quasi insoutenable.

8. Le Bureau des Légendes

Canal Plus / Via canalplus.fr

Les séries françaises n'ont rien à envier aux dramas américains, et ce thriller haletant diffusé sur Canal+ l'a de nouveau confirmé. On y suit un agent de la DGSE de plus en plus mal à l'aise avec son métier, une espionne prometteuse en pleine formation, ainsi que le quotidien des services de renseignement, qui tentent de retrouver un de leurs agents porté disparu.

Au moins aussi stressante qu'Homeland, ultra-réaliste et portée par un Mathieu Kassovitz au meilleur de sa forme, c'est une des séries qui nous a tenus le plus en haleine en 2015.

9. Louie

FX / Via i.imgur.com

Dans ce qui est peut-être sa meilleure saison, Louis C.K. se retrouve hanté par des cauchemars absolument terrifiants, torturé par sa copine Pam, et éternellement méprisé à la fois par sa famille et de parfaits inconnus. Surtout, il continue à nous faire mourir de rire tout en étant incroyablement déprimant. À revoir en boucle.

10. Sense8

Netflix / Via thunderclam.wordpress.com

Difficile de résumer en quelques lignes la série des Wachowski qui fait s'entrecroiser le destin de huit personnes à travers le monde grâce à la télépathie. Sensuelle, addictive et intelligente, Sense8 vous tient en haleine sur dix épisodes avec des scènes désormais cultes, comme celle d'une partouze entre des personnes connectées par l'esprit mais à des milliers de kilomètres les unes des autres. La série est aussi l'une des plus progressistes jamais produites en matière de sexualité et de questions de genres. Parce que c'est pas tous les jours qu'on voit une série d'accouchements en plan serré sur fond de musique classique.

11. Doll & Em

HBO / Via asset1.net

Cette petite série HBO, créée par Emily Mortimer et Dolly Wells, suit l'amitié complexe des deux actrices, qui jouent leur propre rôle. La relation des deux meilleures amies, qui décident dans cette saison 2 de travailler ensemble sur une pièce de théâtre, alterne entre soutien inconditionnel et rivalité mesquine. C'est sans doute le portrait le plus réaliste et le plus touchant de ce qu'est l'amitié entre femmes. Et l'avantage d'une série sur le show-business, c'est qu'on y croise des invités prestigieux, comme Evan Rachel Wood, Olivia Wilde, Ewan McGregor ou encore Harvey Weinstein...

12. The Jinx

HBO / Via thejinxhbo.com

Le podcast haletant Serial a clairement relancé le genre du true crime aux États-Unis, la preuve avec The Jinx et Making a Murderer, deux séries documentaires qui ont connu un succès retentissant cette année. La première, The Jinx, suit l'histoire de Robert Durst, un milliardaire soupçonné de plusieurs meurtres mais jamais condamné. Sur six épisodes, le réalisateur reconstitue méticuleusement l'enquête et interroge Robert Durst lui-même afin de connaître la vérité. Jusqu'à un final absolument renversant.

13. Transparent

Amazon / Via yahooentertainment.tumblr.com

On pensait que Transparent ne pouvait pas nous émouvoir davantage après sa parfaite première saison, suivant le coming out de Maura comme femme trans et les bouleversements que cela entraînait dans sa famille. Et pourtant. Encore plus lyrique, encore plus audacieuse, la saison 2 nous a laissées en miettes, explorant à la fois la sexualité et les relations compliquées des Pfefferman, mais aussi leur histoire, à travers des flashbacks situés en Allemagne nazie, suivant une jeune femme trans juive obligée de vivre en marge de la société. Une série essentielle.

14. Bloodline

Netflix / Via therayburnhouse.com

Une histoire de famille dense et mystérieuse, menée par des acteurs magistraux, notamment Ben Mendelsohn, toujours impressionnant de justesse, qui joue ici le rôle de la brebis galeuse de la famille de retour pour foutre le bordel. Une excellente production de Netflix.

15. The Americans

FX / Via youtube.com

Pourquoi est-ce que vous ne regardez toujours pas The Americans? QU'EST-CE QUI NE VA PAS CHEZ VOUS?? Encensée par la critique mais éternellement ignorée par les cérémonies de remises de prix, The Americans est LA meilleure série-dont-personne-ne-parle-mais-que-vous-devriez-absolument-regarder.

Keri Russell et Matthew Rhys incarnent deux agents russes du KGB qui vivent à Washington et se font passer pour de parfaits Américains. Plus tendue que jamais, la saison 3 montre Philip de plus en plus rongé par sa vie d'espion, la violence et les mensonges qu'elle implique. Paige, quant à elle, soupçonne de plus en plus ses parents de cacher quelque chose... Encore une fois, The Americans perfectionne sa recette à base d'action et de drame familial, et ça fonctionne mieux que jamais.

16. Making a Murderer

Netflix / Via netflixlife.com

Série documentaire produite par Netflix et réalisée sur une période de dix ans, Making a Murderer est devenue un véritable phénomène outre-Atlantique. Sûrement parce que le documentaire en dix parties est un véritable coup de poing, et un exposé édifiant et franchement déprimant de l'état du système judiciaire américain. On y découvre l'histoire incroyable de Steven Avery, accusé à tort d'un viol puis libéré après 18 ans de prison, qui se retrouve une fois de plus aux prises avec la justice quelques années après son exonération. Un documentaire enrageant, puissant et addictif.

17. Crazy Ex Girlfriend

The CW / Via tv.com

Excellente nouvelle série comique, Crazy Ex Girlfriend est une comédie musicale ultra-dark qui se joue des clichés à travers son personnage principal: une avocate brillante atteinte de troubles mentaux qui décide de quitter New York pour la Californie, dans l'espoir de se remettre avec un mec avec qui elle était sortie dix ans plus tôt en colonie de vacances.

Féministe, la série s'attache à désacraliser l'idée du romantisme, des relations et des femmes parfaites. C'est aussi une des rares séries américaines à donner à un acteur asiatique le rôle du beau gosse, objet de tous les désirs. Et Rachel Bloom, la créatrice et auteure de la série, est tout simplement hilarante dans le rôle principal. À ne pas manquer.

18. Veep

HBO / Via uproxx.com

Veep est l'une des rares séries comiques qui parvient non seulement à tenir la distance mais aussi à se bonifier au fil des saisons. Selena Meyer est désormais présidente des États-Unis et plus mordante et hilarante que jamais. La saison 4 voit aussi l'arrivée de Hugh Laurie (Docteur House) qui joue le rôle d'un homme politique ultra charmant. Un vrai régal.

19. Daredevil

Netflix / Via entertainthis.usatoday.com

Sombre, avec des scènes d'action époustouflantes et un acteur principal ultra-charismatique, la série de Netflix a vite fait oublier le film du même nom avec Ben Affleck. Daredevil est la première série née de la collaboration entre Netflix et Marvel (Jessica Jones lui a emboîté le pas quelques mois plus tard). Une superbe introduction qui donne envie de voir la suite.

20. BoJack Horseman

Netflix / Via tumblr.com

Le cheval le plus déprimé du show-business nous a encore beaucoup fait rire cette année, notamment avec l'arrivée des personnages de Wanda, la chouette amnésique, ou «Vincent», l'homme qui est en fait trois enfants entassés sous un trench coat. Mais la série n'a rien perdu de son ton sombre et mélancolique, comme l'a prouvé le sublime épisode «Escape from LA», dans lequel BoJack fuit son boulot et part à la recherche d'une ancienne copine dans l'idée de lui faire sa déclaration. On n'aurait jamais pensé pleurer pour un cheval de dessin animé, et pourtant.

21. La saison 2 de The Leftovers

HBO / Via wetpaint.com

La saison 1 de cette série, créée par Damon Lindelof (le tristement célèbre scénariste de Lost), en a rebuté plus d'un; considérée comme trop longue, trop éparpillée. Mais The Leftovers est indéniablement une des séries les plus puissantes et singulières du moment, et sa saison 2 l'a amplement prouvé, ralliant même les plus sceptiques.

Changement de décor, nouveaux personnages, rebondissements haletants, elle contient ce qui restera peut-être comme le meilleur épisode de série de l'année, «International Assassin», sublime détour lynchien qui a fait halluciner tous les fans de la série. Et ça tout en gardant la même puissance émotionnelle, la même musique obsédante – et les abdos sculptés dans le marbre de Justin Theroux. La série a été renouvelée pour une troisième et ultime saison, et on attend ça avec grande impatience.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss