back to top

10 témoignages saisissants sur le harcèlement de rue

« Lâcher un « compliment » sur le passage [d'une femme], la suivre, l'insulter, ou insister malgré ses signes de refus, ce n'est pas de la drague, c'est du harcèlement. » Juliette Lancel.

Publié le

Dans une interview accordée par email, la photographe a parlé à BuzzFeed de son projet.

Publicité

2. « En discutant avec des hommes, beaucoup m'ont dit qu'ils n'avaient pas la moindre idée de l'existence du problème et de son ampleur avant qu'une femme ne leur en parle (souvent une amie proche ou leur petite amie). »

3. « De fait, jusqu'à très récemment, le harcèlement de rue était un sujet tabou. La plupart des femmes en parlaient peu entre elles et presque pas aux hommes, par honte ou peur d'une réaction négative. »

Juliette Lancel / Via harcelementderue.tumblr.com

« (...) en n'y connaissant rien, il est facile de rejeter la faute sur la victime, d'en rire, de minimiser ou carrément de nier. Ce genre de réaction est assez catastrophique, car il pousse les victimes à se taire. »

4. Pour toucher un public aussi large que possible, tous les témoignages sont disponibles en français et en anglais.

« La photographie est un medium extraordinaire dans le sens où il transcende les barrières de la langue. J'ai voulu en profiter pour rendre accessibles ces témoignages à d'autres. La France est très loin d'être le seul pays où le harcèlement de rue soit aussi répandu. »

En 2012, le phénomène a reçu une attention médiatique sans précédent grâce au film de Sofie Peeters, « Femme de la rue ». Cette étudiante s'était filmée en caméra cachée dans les rues de Bruxelles, subissant les remarques et insultes incessantes des passants. Plus récemment, BuzzFeed a relayé une autre vidéo en caméra cachée, tournée cette fois-ci sur un pont du Caire.

Publicité

7. Juliette Lancel explique avoir été touchée par de nombreux témoignages. « Recueillir toutes ces expériences était parfois très éprouvant. », a-t-elle confié à BuzzFeed.

8. « J'ai été particulièrement frappée par ce témoignage. Il révèle à quel point nous pouvons être conditionnées à ne pas oser faire confiance à nos réactions, à ne pas oser réagir, tout en étant profondément révoltées par ce qui se passe. »

Juliette Lancel / Via harcelementderue.tumblr.com

« En témoignant ici, cette femme a réussi à se libérer de ce carcan et je trouve cela incroyablement courageux. »

9. « Je leur ai simplement demandé de choisir un exemple, parmi tous ceux qu'elles avaient vécus, de harcèlement de rue. Pas forcément le pire, d'ailleurs. »

Juliette Lancel / Via harcelementderue.tumblr.com

« Le fait de pouvoir en discuter ensemble a donné lieu à des échanges vraiment riches, ce qui démontre l'importance de libérer la parole. »

10. « Je m’adresse aux hommes qui n’étaient pas au courant, à ceux qui l’étaient, à ceux qui se sont déjà permis des propos déplacés ou qui ont déjà assisté à des scènes de harcèlement de rue sans savoir comment réagir. »

Juliette Lancel / Via harcelementderue.tumblr.com

« Et bien sûr aux femmes, pour les aider à prendre conscience qu'elles ne sont pas seules, que ce n'est en rien de leur faute, que ce qui leur arrive n'est pas une série de cas isolés mais un phénomène social, qui relève d'une volonté de domination, souvent pour se conforter dans sa virilité. »

Vous pouvez suivre le travail de Juliette Lancel sur sa page Facebook. Pour plus d'informations sur le harcèlement de rue, vous pouvez vous rendre ici, ou , ou encore lire notre article sur la culture du viol ici.

Sponsorisé

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss