back to top

Ces femmes racontent la première fois où elles ont été touchées, harcelées, agressées

«17 ans - serveuse. On m'a demandé de "régler un pari" sur mes sous-vêtements. J'ai refusé de répondre; ils ont attrapé mon cul pour voir par eux-mêmes».

Publié le

Ce samedi 8 octobre, le Washington Post a révélé une vidéo datant de 2005 dans laquelle Donald Trump tient des propos sexistes et violents:

«Vous savez que je suis automatiquement attiré par les belles femmes – je les embrasse immédiatement. C'est comme un aimant. Je les embrasse. Je n'attend même pas. Et quand vous êtes une star, elles vous laissent faire. Vous pouvez faire ce que vous voulez. [...] Attrapez-les par la chatte. Faites ce que vous voulez.»

Ces propos ont engendré de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Please RT if you're a woman who's had an intimate body part grabbed without your consent. I'm curious.

Ce tweet, qui dit «RT si vous êtes une femme dont une partie intime a déjà été attrapée sans son consentement. Je suis curieuse», a été retweeté plus de 6000 fois.

Après ces révélations, l'auteure et blogueuse canadienne Kelly Oxford s'est exprimée sur Twitter:

Billy Bush cackling after Donald Trump says "Grab them by the pussy. You can do anything." Is rape culture.

«Billy Bush qui glousse quand Donald Trump dit "attrapez-les par la chatte. Faites ce que vous voulez.", c'est la culture du viol

Elle a également partagé sa «première agression»:

Women: tweet me your first assaults. they aren't just stats. I'll go first: Old man on city bus grabs my "pussy" and smiles at me, I'm 12.

«Chères femmes: tweetez-moi vos premières agressions. Ce ne sont pas que des statistiques. Je commence:

Un vieil homme dans un bus de ville attrape ma "chatte" et me sourit, j'ai 12 ans.»

Son tweet a engendré des centaines de réponses.

@kellyoxford Family friend laid on top of me on the couch and wouldn't let me up. I was about 11.

«Un ami de la famille s'est allongé sur moi sur le canapé et ne me laissait pas me relever. J'avais environ 11 ans.»

«Les garçons en 3e nous touchaient tout le temps. C'est difficile d'avoir 14 ans et de savoir que c'est mal, tout en voulant être appréciée. Et dire non = impopulaire»

@GynoStar boys in gr9 would grab us all the time. Hard being 14 and knowing it's wrong but wanting to be liked. And if u said no = unpopular

«17 ans - serveuse. On m'a demandé de "régler un pari" sur mes sous-vêtements. J'ai refusé de répondre; ils ont attrapé mon cul pour voir par eux-mêmes», raconte Ariel.

@kellyoxford 17- waitress. Asked to 'settle a gentlemen's bet' re my underwear. Refused to answer; they grabbed my ass to see themselves

Elle explique à BuzzFeed News: «Cette élection m'a donné envie de me faire entendre sur les sujets qui me tiennent à cœur. [...] J'adore Kelly Oxford et quand j'ai vu son post demandant aux gens de s'exprimer, ce moment m'est tout de suite venu en tête.»

La plupart des femmes racontent qu'elles étaient très jeunes lors de leur première expérience avec le harcèlement.

@kellyoxford 11, working at a haunted house. Pinned against the wall/kissed by a boy my age. Dad teases me about my new "bf" all night.

«11 ans, en train de travailler à une maison hantée. Plaquée contre le mur/embrassée de force par un garçon de mon âge. Mon père me taquine sur mon nouveau "petit ami" toute la soirée.»

Elles racontent avoir été touchées sans leur consentement par des garçons de leur âge, mais aussi par des hommes plus âgés.

Twitter

«Un homme s'est frotté contre mes fesses dans un train puis m'a soufflé un baiser. J'étais en CM2 en voyage scolaire», a tweeté cette femme qui a demandé à BuzzFeed News de ne pas utiliser son nom au vu des commentaires agressifs qu'elle avait reçu après son témoignage.

L'actrice Ginger Gonzaga (aperçue dans la série Togetherness) a elle aussi partagé son expérience:

@kellyoxford old man Disneyland cups my butt and fingers hit vag while I'm in line for ice cream at Disneyland when I was 14

«Un vieil homme à Disneyland attrape mes fesses et ses doigts touchent mon vagin pendant que je fais la queue pour une glace, quand j'avais 14 ans»

«Je pense juste que c'est important de montrer à quel point ces choses sont communes», dit-elle à BuzzFeed News.

«Je pense que le changement ne peut venir que si les gens sont éduqués. Les femmes doivent oser partager leurs histoires, et les hommes doivent entendre comment les femmes dans leur vie sont affectées par ces actes. Un acte comme celui dont parle Trump, "attrapez leur chatte", ça dure 30 secondes mais ça peut avoir des conséquences pour toute une vie.»

Beaucoup d'entre elles relatent plusieurs incidents, rappelant à ceux qui l'ignorent que les agressions sexuelles sont des choses fréquentes que vivent beaucoup de femmes, et pas un cas isolé.

@kellyoxford I was a waitress, age 18. Regular customer followed me to my car, cornered me, tried to give slimy kiss. I tried to get away.

«J'étais serveuse, j'avais 18 ans. Un client régulier m'a suivie jusqu'à ma voiture, m'a bloquée, a essayé de m'embrasser baveusement. J'ai essayé de m'échapper», écrit Monica dans une série de tweets.

«2ème fois: j'avais 26 ans. Mon petit ami m'a frappée pendant un rapport. Quand je lui en reparlé plus tard, il ne m'a pas répondu.»

@kellyoxford 2nd: I was 26. Boyfriend hit me during sex. When I asked him about it later, he didn't answer.

«4ème fois: j'avais 33 ans. Sans me demander, mon rencard a tiré mes cheveux en arrière tellement fort que j'ai crié. J'ai encore des douleurs chroniques à l'épaule et dans le cou deux ans plus tard.»

@kellyoxford 4th: I was 33. Without asking, date yanked my hair back so hard I yelled. I still have chronic shoulder & neck pain 2yrs later.

En France, les personnes coupables d'agressions sexuelles risquent 5 ans de prison et 75.000 € d’amende, et de viol 15 ans d'emprisonnement. Le viol concerne en France toute pénétration sexuelle –y compris digitale– commise par violence, surprise, contrainte ou menace.

Wendy Brandes, blogueuse, estime qu'elle était «âgée» lors de son premier attouchement, par rapport à de nombreuses autres: la vingtaine.

@kellyoxford I was old compared to a lot of women ... in my early 20s when someone grabbed my breast as I walked past him on the sidewalk.

«J'étais âgée comparée à beaucoup de femmes... Au début de ma vingtaine, quand quelqu'un a attrapé mes seins alors que je le croisais sur le trottoir.»

Elle raconte un deuxième incident: «J'avais 21 ans quand un mec m'a terrifiée en me suivant pendant des heures à Rome. Je l'ai finalement confronté, j'ai de la chance qu'il ne me soit rien arrivé!»

@kellyoxford I was 21 when a guy terrorized me by following me for hours in Rome. I finally confronted him, lucky I didn't get hurt!

Cette blogueuse explique à BuzzFeed News pourquoi elle a voulu témoigner:

«J'ai vu la conversation démarrée par Kelly Oxford suite à l'enregistrement de Trump comme une occasion de mettre en lumière ce que les femmes endurent tous les jours.»

Dans les nombreuses réponses qu'a reçues Kelly Oxford, certaines parlent d'agressions sexuelles, d'autres de viol.

Nous avons publié les tweets des femmes qui nous ont donné leur accord pour partager leurs témoignages, vous pouvez retrouver les autres sur Twitter.

«Tu es courageuse! Je t'entends!», dit celle-ci:

Après l'article du Washington Post, Donald Trump s'est excusé dans une vidéo.

«Je n'ai jamais dit que j'étais parfait», peut-on l'entendre dire. «Je l'ai dit, j'ai eu tort, et je m'excuse.»

Anaïs Bordages est en charge de la rubrique Buzz chez BuzzFeed France et travaille depuis Paris.

Contact Anais Bordages at anais.bordages@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.