back to top

« AHS Freak Show » : les moments les plus tarés de l'épisode 2

Meurtres, petits poussins et grosses caries.

Publié le

Une nouvelle semaine = de nouvelles aventures au pays incroyablement trash de Ryan Murphy. Voici donc une sélection des moments les plus tarés de l'épisode 2, classés par niveau de what-the-fuckitude.

Publicité

16. Un biberon rempli de cognac.

Ce mec a vraiment de gros problèmes. Non seulement il s'appelle Dandy, mais il a apparemment été beaucoup trop couvé par sa mère, et s'ennuie tellement que devenir ami avec Twisty le clown psychopathe lui semble être une bonne idée.

Degré de what-the-fuckitude : 65%. Le cognac, ça se boit dans un vrai verre, pas dans un biberon en cristal.

14. Petit Poussin (en vrai il s'appelle Meep mais Petit Poussin ça lui va tellement bien) qui récidive.

FX

Donc en fait, l'incroyable talent de Petit Poussin, c'est de décapiter de la volaille avec les dents. OK.

Degré de what-the-fuckitude : 79%.

13. La mort de Petit Poussin.

Après avoir assassiné un flic dans l'épisode 1, Evan Peters/Godemitaines a essayé de faire porter le chapeau à Dell. Mais ce dernier avait prévu le coup, et réussit à faire accuser Petit Poussinet, qui est envoyé en prison, puis tué. :(

Degré de what-the-fuckitude : 83%. On commençait à peine à apprécier son talent de mangeur de poulets.

Publicité

11. Sarah Paulson qui chante une chanson de Fiona Apple.

FX

La série des séquences musicales anachroniques continue... Mais ce morceau était nettement moins haut en couleurs que celui de Jessica Lange. Sans doute parce que chanter du David Bowie, c'est beaucoup plus classe que de chanter du Fiona Apple.

Degré de what-the-fuckitude : 89%.

Publicité

5. Le râle de soulagement de Twisty après un double-meurtre.

FX

À part Leatherface dans « Massacre à la tronçonneuse », on a rarement l'occasion de voir un monstre exprimer des émotions humaines : ici, un soulagement presque physique au moment même où il enfonce une paire de ciseaux dans la gorge de sa victime. Glauque.

Degré de what-the-fuckitude : 230%.

4. Twisty qui offre un jouet à ses victimes.

FX

Aw. Le personnage du clown s'étoffe de plus en plus : à chaque nouvelle scène on le voit exprimer des émotions telles que le doute, la joie, la colère, le soulagement... Entre cette scène et celle où il voulait faire un ballon sculpté, c'est presque comme s'il voulait vraiment divertir ses victimes, mais qu'il finissait par les tuer parce qu'il n'y arrive pas.

Degré de what-the-fuckitude : 300%.

Publicité

2. Le fait que personne ne trouve ce clown BIZARRE.

FX

CE CLOWN EST QUAND MÊME DÉGUEU ET DÉGAGE SANS DOUTE UNE ODEUR CORPORELLE TRÈS FORTE ET POURQUOI PERSONNE NE LE TROUVE BIZARRE.

Degré de what-the-fuckitude : 1000%.

À part ça, le prix de la meilleure scène de la semaine revient à celle où Twisty se cache dans la boutique de jouets, en arrière plan :

FX

Le fait que le personnage le plus monstrueux et effrayant de cette saison soit constamment filmé en pleine lumière, en plan large ou dans un coin de scène le rend encore plus terrifiant.

Sponsorisé