back to top

18 films à regarder quand vous en avez marre des hommes

Un peu de girl power dans votre ordinateur.

Publié le

1. We Are the Best!

Marie Telling nous dit: «C’est l’histoire de deux filles suédoises de 13 ans, de leur amitié et de leur passion pour le punk. Elles ont un groupe de punk qui est vraiment pas terrible, mais on s’en fout, ce n’est pas un film où des ados trouvent leur voix à travers la musique. C’est un film sur la rébellion adolescente, sur l’amitié entre filles, sur les rivalités que cela implique parfois, et sur la difficulté de grandir quand on n’adhère pas nécessairement aux normes sociétales.Un film à voir et à montrer à toutes les adolescentes.»
MK2 Diffusion / Via fr.web.img2.acsta.net

Marie Telling nous dit: «C’est l’histoire de deux filles suédoises de 13 ans, de leur amitié et de leur passion pour le punk. Elles ont un groupe de punk qui est vraiment pas terrible, mais on s’en fout, ce n’est pas un film où des ados trouvent leur voix à travers la musique. C’est un film sur la rébellion adolescente, sur l’amitié entre filles, sur les rivalités que cela implique parfois, et sur la difficulté de grandir quand on n’adhère pas nécessairement aux normes sociétales.

Un film à voir et à montrer à toutes les adolescentes.»

2. Mes meilleures amies

Universal Pictures / Via tumblr.com

La désormais cultissime comédie de Paul Feig met en scène un groupe de femmes parmi les plus drôles d'Hollywood: Kristen Wiig (également scénariste), Maya Rudolph, Melissa McCarthy, Rose Byrne, Rebel Wilson, Ellie Kemper... Le film dresse un portrait touchant et réaliste de l'amitié féminine, tout en ayant recours à un humour corporel et gras traditionnellement interdit aux femmes. Et ça marche: en plus d'avoir révolutionné l'histoire récente de la comédie, Mes meilleures amies est un des films les plus drôles de la décennie. Ouais, rien que ça.

3. The Duke of Burgundy

Une histoire sensuelle, complexe et sublime entre deux femmes incroyablement badass, qui semble se dérouler dans un monde / une société où les hommes n'existent pas. Parfait.
The Jokers

Une histoire sensuelle, complexe et sublime entre deux femmes incroyablement badass, qui semble se dérouler dans un monde / une société où les hommes n'existent pas. Parfait.

4. The Descent

Cet excellent film d'horreur est aussi une des rares œuvres cinématographiques à avoir un casting exclusivement féminin (le seul homme du film meurt au bout de 20 secondes). On y suit l'excursion spéléo de six femmes, qui vire rapidement au cauchemar et met leur solidarité et leur courage à l'épreuve.
La Fabrique de Films

Cet excellent film d'horreur est aussi une des rares œuvres cinématographiques à avoir un casting exclusivement féminin (le seul homme du film meurt au bout de 20 secondes). On y suit l'excursion spéléo de six femmes, qui vire rapidement au cauchemar et met leur solidarité et leur courage à l'épreuve.

5. Mad Max: Fury Road

Impossible de ne pas mentionner LE film-phénomène de 2015, qui renverse tous les codes du film d'action hollywoodien et emploie comme personnage principal Furiosa, une femme au crâne rasé, amputée d'un bras, et tellement, tellement plus féroce que tous les mecs du film réunis. Max qui?
Warner Bros. France

Impossible de ne pas mentionner LE film-phénomène de 2015, qui renverse tous les codes du film d'action hollywoodien et emploie comme personnage principal Furiosa, une femme au crâne rasé, amputée d'un bras, et tellement, tellement plus féroce que tous les mecs du film réunis. Max qui?

6. Thelma et Louise

Deux femmes drôles et intrépides qui décident de dire merde à leurs mecs, aux dragueurs relous, aux violeurs et à la société en général. Jouissif et sublime.
Europe Image

Deux femmes drôles et intrépides qui décident de dire merde à leurs mecs, aux dragueurs relous, aux violeurs et à la société en général. Jouissif et sublime.

7. Bliss

Metropolitan FilmExport / Via i584.photobucket.com

Bliss, ado texane, préfère le sport et la castagne aux concours de beauté auxquels sa mère la force à participer. En se mettant au roller derby, sport féminin et féministe par excellence, elle trouve une nouvelle façon de s'épanouir, découvre les joies de la solidarité féminine, et finit par plaquer son abruti de mec sans aucun regret. Un classique.

8. Teeth

Marie Kirschen nous dit: «Ce long-métrage de Mitchell Lichtenstein s'inspire du mythe sexiste du "vagin denté" (que l'on retrouve notamment en psychologie pour symboliser la peur de la castration chez les hommes). "Les histoires sur ce thème sont construites sur un mode unique: un homme doit conquérir la femme possédant ce vagin, expliquait-il lors de la sortie en 2008. Moi, je fais de la jeune fille une héroïne et de ce film un fantasme de revanche pour les femmes." En effet, si Dawn, une lycéenne, découvre avec horreur que son vagin possède des dents, elle va rapidement se servir de cette particularité comme d'un vrai pouvoir.»
TFM Distribution

Marie Kirschen nous dit: «Ce long-métrage de Mitchell Lichtenstein s'inspire du mythe sexiste du "vagin denté" (que l'on retrouve notamment en psychologie pour symboliser la peur de la castration chez les hommes). "Les histoires sur ce thème sont construites sur un mode unique: un homme doit conquérir la femme possédant ce vagin, expliquait-il lors de la sortie en 2008. Moi, je fais de la jeune fille une héroïne et de ce film un fantasme de revanche pour les femmes." En effet, si Dawn, une lycéenne, découvre avec horreur que son vagin possède des dents, elle va rapidement se servir de cette particularité comme d'un vrai pouvoir.»

9. Pariah

Alike a 17 ans, elle est noire, elle aime les poèmes et le rock, et a de plus en plus de mal à cacher son identité de lesbienne butch à ses parents, très conservateurs. Au fil du film, elle explore son identité et sa sexualité, et finira par s'émanciper, avec ces mots puissants: «Je ne m'enfuis pas. Je fais un choix.»
Focus Features

Alike a 17 ans, elle est noire, elle aime les poèmes et le rock, et a de plus en plus de mal à cacher son identité de lesbienne butch à ses parents, très conservateurs. Au fil du film, elle explore son identité et sa sexualité, et finira par s'émanciper, avec ces mots puissants: «Je ne m'enfuis pas. Je fais un choix.»

10. Beignets de tomates vertes

Universal Pictures / Via imoviequotes.com

«Y a une histoire d'amour lesbienne, Kathy Bates détruit toute sa maison au marteau, et [attention spoiler] elles bouffent un homme en ragoût» selon les mots de notre Marie Telling nationale.

11. Spy

Melissa McCarthy est redoutable, canon et hilarante dans ce film qui détruit un à un les clichés que l'on peut avoir sur les femmes, les femmes grosses, les femmes de plus de 40 ans... Tandis que ses confrères masculins, sûrs de leur supériorité et de leur charme, se révèlent en fait être de gros empotés. Tout simplement la meilleure comédie de 2015, qui parvient en plus à éviter tout humour problématique.
Twentieth Century Fox

Melissa McCarthy est redoutable, canon et hilarante dans ce film qui détruit un à un les clichés que l'on peut avoir sur les femmes, les femmes grosses, les femmes de plus de 40 ans... Tandis que ses confrères masculins, sûrs de leur supériorité et de leur charme, se révèlent en fait être de gros empotés. Tout simplement la meilleure comédie de 2015, qui parvient en plus à éviter tout humour problématique.

12. Lemonade

Interprété et réalisé par Beyoncé, Lemonade reflète la souffrance, mais aussi la beauté, la diversité et la puissance des femmes noires. On y croise Serena Williams, Quvenzhané Wallis, Zendaya Coleman, mais aussi les mères de Trayvon Martin et Michael Brown. Le film contient des œuvres de la poétesse Warsan Shire et de l'artiste Laolu Senbanjo, mais aussi des visuels obsédants qui puisent dans une multitude de cultures, de la Louisiane à l'Afrique centrale en passant par l'Afrique de l'Ouest. Une œuvre superbe, singulière et importante.
HBO

Interprété et réalisé par Beyoncé, Lemonade reflète la souffrance, mais aussi la beauté, la diversité et la puissance des femmes noires. On y croise Serena Williams, Quvenzhané Wallis, Zendaya Coleman, mais aussi les mères de Trayvon Martin et Michael Brown. Le film contient des œuvres de la poétesse Warsan Shire et de l'artiste Laolu Senbanjo, mais aussi des visuels obsédants qui puisent dans une multitude de cultures, de la Louisiane à l'Afrique centrale en passant par l'Afrique de l'Ouest. Une œuvre superbe, singulière et importante.

13. La Revanche d'une blonde

UGC Fox Distribution

Si vous n'avez gardé qu'un vague souvenir adolescent de ce film avec Reese Witherspoon, redonnez-lui une chance: il vous surprendra. Empruntant d'abord une trajectoire classique de comédie romantique, le film renverse en fait de nombreux clichés sexistes. Au final, Elle Woods prend bel et bien sa revanche, et prouve à tout le monde qu'on peut être blonde, aimer le maquillage et les talons à fourrure, et malgré tout cela, être intelligente et mériter le respect.

14. Hard Candy

«C'est un des tout premiers films d'Ellen Page, féministe assumée. L'actrice canadienne (qui est, comme toujours, excellente) incarne une jeune fille de 14 ans qui a rencontré un trentenaire sur internet. Le réalisateur David Slade s'attaque ici à un sujet dur, les abus sexuels sur mineurs, mais réussit à en faire un film d'émancipation, où une jeune fille reprend le contrôle et se venge», nous dit Marie Kirschen.
Metropolitan Filmexport

«C'est un des tout premiers films d'Ellen Page, féministe assumée. L'actrice canadienne (qui est, comme toujours, excellente) incarne une jeune fille de 14 ans qui a rencontré un trentenaire sur internet. Le réalisateur David Slade s'attaque ici à un sujet dur, les abus sexuels sur mineurs, mais réussit à en faire un film d'émancipation, où une jeune fille reprend le contrôle et se venge», nous dit Marie Kirschen.

15. S.O.S. Fantômes (2016)

N'en déplaise aux rageux, le remake féminin de Ghostbusters est une très bonne comédie, dotée de quatre des actrices les plus drôles du moment: Leslie Jones, Kate McKinnon, Kristen Wiig et Melissa McCarthy, toutes exceptionnelles. Et puis, c'est tellement rare de voir un film dans lequel les femmes sont filmées comme des hommes, c'est-à-dire sans être inutilement objectifiées ou accoutrées de tenues absurdement sexy. Non, tout ça est plutôt réservé à Chris Hemsworth, l'homme-potiche du film qui renverse et ridiculise tous les clichés réservés généralement aux rôles de femmes.
Sony Pictures

N'en déplaise aux rageux, le remake féminin de Ghostbusters est une très bonne comédie, dotée de quatre des actrices les plus drôles du moment: Leslie Jones, Kate McKinnon, Kristen Wiig et Melissa McCarthy, toutes exceptionnelles. Et puis, c'est tellement rare de voir un film dans lequel les femmes sont filmées comme des hommes, c'est-à-dire sans être inutilement objectifiées ou accoutrées de tenues absurdement sexy. Non, tout ça est plutôt réservé à Chris Hemsworth, l'homme-potiche du film qui renverse et ridiculise tous les clichés réservés généralement aux rôles de femmes.

16. She's beautiful when she's angry

Ce documentaire, disponible sur Netflix, raconte le soulèvement passionné et enragé des féministes à la fin des années 60. Chose rare, le film aborde aussi les questions d'intersectionnalité, et n'oublie pas de donner la parole aux femmes noires et aux lesbiennes. Une œuvre complète et essentielle.
shesbeautifulwhenshesangry.com

Ce documentaire, disponible sur Netflix, raconte le soulèvement passionné et enragé des féministes à la fin des années 60. Chose rare, le film aborde aussi les questions d'intersectionnalité, et n'oublie pas de donner la parole aux femmes noires et aux lesbiennes. Une œuvre complète et essentielle.

17. The Heat

20th Century Fox

Encore un film de Paul Feig, qui a cette manie rare à Hollywood de filmer les femmes comme des être humains et non comme des objets sexuels. Dans celui-ci, Melissa McCarthy et Sandra Bullock forment un duo mal assorti –mais hilarant– de policières badass. Et c'est tout simplement parfait.

18. Magic Mike XXL

Warner Bros. France

Ok, ok, il y a plein d'hommes dans ce film. Mais ils sont tous là pour une seule raison: notre plaisir. Magic Mike était peut-être un meilleur film dans son ensemble, mais XXL assume pleinement son côté plaisir coupable, et augmente l'objectification d'environ 18.000 crans –désolée, mais cette scène est un pur chef-d'œuvre et restera à jamais gravée dans l'histoire du cinéma. Ajoutez à ça une Jada Pinkett Smith en patronne de strip club redoutable et férocement féministe, et vous obtenez un des films les plus jouissifs de ces dernières années.