BuzzFeed

Publicité

X

«Pute», «pouffiasse», quand le porte-parole d'En marche se lâchait sur Twitter

Cela s'est passé en 2013, lorsque Rayan Nezzar était étudiant à l'ENA.

La République en marche a annoncé la nomination de trois porte-parole ce 4 janvier. Parmi eux, Rayan Nezzar, qui a participé à la campagne d'Emmanuel Macron. Il est professeur d'économie à Paris-Dauphine, passé par l'École nationale d'administration (ENA).

En tant que porte-parole, il sera amené à échanger avec de nombreux journalistes. Espérons que cela se passera mieux qu'en 2013. Alors étudiant à l'ENA, il a tout simplement décidé de traiter une journaliste de «pouffiasse».

Twitter

Après avoir été contacté par BuzzFeed News, Rayan Nezzar a supprimé ce tweet, mais il n'a pas répondu à nos sollicitations. Le service presse de la République en marche nous a contactés mais n'a pas encore répondu à nos questions.

Mise à jour : En fin de soirée ce vendredi Ryan Nezzar a publié un tweet où il présente ses «excuses», disant «regretter» des «propos irréfléchis» :

Publicité

Ce n'est pas faute, pour le porte-parole, d'avoir purgé ses archives Twitter. Depuis qu'il a été nommé au porte-parolat d'En Marche, Rayan Nezzar a supprimé près de 5 000 tweets de son compte.

Voici la page datant de cet après-midi et une version en cache de Google datant de la veille. Pendant la rédaction de notre article, le porte-parole continuait de supprimer des tweets.

Pour cause, dans d'autres tweets, dont nous nous sommes procurés des captures d'écran, il traitait ses adversaires politiques de «pute» — en l'occurrence, Marine Le Pen et Jean-François Copé, qu'il invitait à aller «niquer [sa] mère».

Mise à jour

Cet article a été actualisé avec le tweet d'excuses du porte-parole.

Publicité

Share on Facebook Share on Facebook Partager Share on Pinterest Share on Pinterest Pin Pinterest Pinterest Share on Twitter Share on Twitter Partager Share on VK Share on VK Partager Share on LINE Share on LINE Partager More More