back to top

We’ve updated our privacy notice and cookie policy. Learn more about cookies, including how to disable them, and find out how we collect your personal data and what we use it for.

Un pilote de Germanwings a rassuré ses passagers en leur parlant en cabine avant le décollage

Un des passagers, Hugh Roche Kelly, a dit à BuzzFeed News: «J'ai pensé à ce qu'il a fait et ce qu'il a dit pendant tout le reste de ma journée.»

Publié le

Le 2 avril, un pilote de Germanwings a fait son annonce pré-décollage depuis le premier rang de l'avion, pour que les passagers puissent le voir, plutôt que via un micro.

Le manager et régisseur de théâtre Hugh Roche Kelly a dit à BuzzFeed News qu'il était sur le vol 8406 de Berlin Tegel à Roissy Charles de Gaulle ce jeudi à 6h55, quand le pilote est sorti du cockpit pour parler à ses passagers.

Dans un statut posté sur Twitter jeudi, Hugh Roche Kelly a écrit:

Donc j'étais sur un vol Germanwings ce matin (Berlin-Paris). Je n'y avais même pas pensé avant de monter dans l'avion, mais il y avait une ambiance tendue –l'équipage était sur les nerfs, certains passagers étaient plus stressés que d'habitude... Quand j'ai embarqué et que j'ai regardé la porte du cockpit, ça a été difficile de ne pas imaginer l'horreur que ça avait dû être avant le crash.

Je pensais à la façon dont une entreprise pouvait répondre à quelque chose comme ça. Est-ce qu'elle demande à tout le monde de faire comme si de rien n'était? De se comporter avec flegme et le plus grand professionnalisme?

Il a ensuite expliqué que le pilote était sorti dans la cabine et avait fait «un discours d'avant décollage presque normal», mais depuis la première rangée de l'avion. L'homme a parlé «longtemps, dans trois langues» du fait que c'était «une période difficile et étrange pour lui et pour tout l'équipage, qu'ils aimaient toujours faire leur boulot et qu'ils étaient reconnaissants d'avoir encore des passagers sur leurs avions».

Hugh Roche Kelly a ajouté: «Surtout, il a dit qu'il voulait simplement sortir et se tenir devant tout le monde, et permettre à tous les passagers de le regarder dans les yeux un instant, qu'il voulait nous rencontrer et qu'on le rencontre.»

Hugh a écrit que les 150 passagers «pouvaient voir que ce n'était pas facile à faire», et qu'il avait «un immense respect» pour le pilote.

Il a ajouté auprès de BuzzFeed News que le pilote «est resté à la porte dire au revoir quand les passagers sont descendus». «J'avais envie de m'arrêter et de lui serrer la main, mais à la place je lui ai juste dit merci en passant devant lui». Les mots du pilote lui sont restés en tête toute la journée, et il a donc voulu les partager le soir-même.

BuzzFeed News a contacté Germanwings pour plus d'informations.

C'est au moins la deuxième fois qu'un pilote de Germanwings a fait quelque chose dans ce style.

Facebook: germanwings
Publicité

Au lendemain du crash, un pilote de Germanwings avait lui aussi fait son discours depuis la cabine, rassurant les passagers et disant «qu'il avait une famille et que l'équipage avait une famille et qu'il allait faire tout ce qui était en son pouvoir pour rejoindre sa famille ce soir là.»

L'analyse de la deuxième boîte confirme que le copilote «a utilisé le pilote automatique pour engager l'avion en descente vers une altitude de 100 feet [pieds, soit environ 30 mètres], puis, à plusieurs reprises au cours de la descente, a modifié le réglage du pilote automatique pour augmenter la vitesse de l'avion en descente», rapporte Le Monde ce vendredi.

Il pourrait s'agir du deuxième meurtre-suicide par un pilote d'avion le plus meurtrier de l'Histoire.

Alan White is a news editor for BuzzFeed News and is based in London.

Contact Alan White at alan.white@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.