back to top

Les chevaliers et les princesses révisent avec ces cahiers très stéréotypés

Des cahiers d'activités pour enfant proposent des contenus différents pour les filles et les garçons, s'agace une blogueuse.

Publié le

«Comme par hasard, les filles ont droit aux princesses, danseuses et autres fées et licornes. Pour les garçons, c'est chevaliers, pirates et dinosaures», soupire la blogueuse.

Son constat se vérifie aussi pour les autres niveaux. Les cahiers des Editions Magnard pour les élèves de grande section, notamment, font la même différence entre filles et garçons.

La petite danseuse sur fond rose pour les filles en grande section, le petit chevalier sur fond bleu pour les garçons au même âge.

Ces clichés ne concernent-ils que la couverture des cahiers ou les retrouve-t-on aussi à l'intérieur? Les descriptions des deux livres données sur le site internet des éditions donnent le ton:

D'un côté, «un cahier innovant qui regroupe les thèmes préférés des filles : l'école, les sirènes, le cirque, les princesses, les poneys, les fées», détaille le site internet des éditions Magnard.

De l'autre, «les thèmes préférés des garçons : les chevaliers, les trains, les fantômes, les pirates, le foot, les dinosaures».

Publicité

Cette observation se confirme à l'intérieur des cahiers.

Si vous êtes une fille, l'Asie sera représentée en rose avec un panda mignon. Si vous êtes un garçon, le continent sera vert et beaucoup plus détaillé, comme le montrent ces photos prises par la blogueuse. Morale de l'histoire: si vous êtes un garçon, la carte est au final beaucoup plus instructive. «Proposer des contenus plus pauvres aux filles qu'aux garçons, c'est quand même choquant. Quand j'étais petite, la bibliothèque rose était pour les petits et la verte pour les grands, maintenant elle est pour les filles et la verte pour les garçons», estime la blogueuse.

«Je déteste l'idée qu'on puisse proposer des activités spécifiques pour les garçons ou pour les filles, qu'on ne puisse pas imaginer qu'ils puissent s'intéresser à tout!», explique-t-elle à BuzzFeed France.

«Et puis par curiosité j'ai ouvert les deux cahiers pour voir les différences et je suis tombée sur ces deux cartes. Mes enfants, comme moi, n'en avons pas cru nos yeux!»

Contactées par BuzzFeed France, les éditions Magnard se défendent de toute «arrière-pensée sexiste».

«Les thèmes proposés sont variés : ainsi, on trouve la thématique de la cuisine pour les garçons, et celle des instruments de musique, pour les filles», nous explique un porte-parole de l'entreprise par mail. «Ces cahiers sont avant tout des ouvrages ludiques et nous sommes sincèrement désolés si certaines personnes ont voulu y voir une atteinte à l'égalité homme-femme», plaide-t-il.

Un rapport du commissariat général à la stratégie et à la prospective s'était penché sur la place des stéréotypes de genre dans l'éducation en janvier 2014.

On y trouve ce constat, toujours d'actualité: «Les livres, les manuels mais aussi les programmes scolaires restent fortement prisonniers des stéréotypes de genre. Les mises en scène de la place des filles et des garçons, des femmes et des hommes dans la société restent normées et traditionnelles».

Il pointait également la place des outils parascolaires: «Cette littérature est souvent déclinée par "licences" commerciales, ce qui favorise la diffusion de produits très sexués. Elle est également beaucoup plus abondante pour les filles que pour les garçons, ce qui renforce le stéréotype de la soumission des premières, et de la distanciation des seconds, aux normes scolaires et notamment aux activités de lecture.»

Publicité

Un an et demi plus tard, les clichés filles 🎀 garçons 💪 ont la vie dure.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter!

Nous avons reçu une réponse des éditions Magnard après publication de l'article. Nous l'avons donc mis à jour en ajoutant la réponse de leur porte-parole.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.