back to top

La leçon de morale de cette mère a été vue des millions de fois

«POURQUOI TU DIS QUE TU AS 19 ANS SUR TON COMPTE FACEBOOK SI TU EN AS 13?»

Publié le

Valerie Starks est bien décidée à apprendre à sa fille comment se comporter sur Facebook. Cette mère de famille de Denver a publié dimanche une vidéo «éducative» qui est rapidement devenue virale sur le réseau social.

Facebook: video.php

«Quel âge as-tu?», commence-t-elle par lancer à l'adolescente. «13 ans», répond l'intéressée. «ALORS POURQUOI TU DIS QUE TU AS 19 ANS SUR TON COMPTE FACEBOOK?», insiste-t-elle.

Val Hair Lyfe Starks / Facebook

Tout au long de cette vidéo, qui dure 5 minutes 20 au total, la maman en colère fait la leçon à la jeune fille. Avec un ton insistant. Elle lui reproche d'avoir fait croire qu'elle était majeure sur le réseau social et d'y avoir publié des photos «sexy», inappropriées pour son âge.

Elle s'adresse aussi aux hommes qui allaient voir le profil Facebook de sa fille: «C'est une enfant et elle va le rester. Tant qu'elle sera sous mon toit, elle fera ce que je lui dis.»

Visiblement, la leçon de morale a enthousiasmé nombre de parents: la vidéo a été vue plus de 11 millions de fois sur Facebook et partagée plus de 300.000 fois. Son auteure, elle, a été submergée de demandes d'amis et a atteint le maximum possible (5000).

Valerie Starks explique avoir eu l'idée de faire cette vidéo quand elle a trouvé des photos osées sur le profil de sa fille. «Elle avait déjà eu des problèmes avec Facebook par le passé, au moins quatre fois», a expliqué la mère au site TheDenverChannel.com.

«Je lui ai expliqué que je n'ai pas fait ça pour l'embarrasser, mais parce que je l'aime, a-t-elle poursuivi. Je voulais affirmer publiquement, de la part de tous les parents, que ce ne serait pas toléré.»

Bon nombre de commentaires saluent la démarche de la mère de famille.

«Bien joué maman!», lance Kishaa dans les commentaires de la vidéo. «Nous avons tous besoin d'une mère comme celle-ci!», renchérit Bob. «Vous avez raison! Ce qu'elle a fait était très dangereux, abonde Carla».

Mais elle ne fait pas l'unanimité pour autant. Certains jugent sa méthode un peu trop extrême et humiliante.

«Si votre fille se fait harceler, ce sera de votre faute», grince Venantas. «Cette vidéo m'a rendue triste et en colère. Je n'ai pas pu finir de la regarder, regrette Michelle. (...) C'est très bien que cette mère agisse, retire son compte Facebook et la protège d'autres sites ou personnes potentiellement à risque. Elle lui sauve peut-être la vie en faisant ça. Ceci dit, j'imagine que cette enfant pourrait en vouloir à sa mère d'avoir trop attiré l'attention sur ses erreurs. La responsabilité et le respect commencent à la maison.»

Valerie Starks se défend de toute mauvaise intention. «C'était difficile pour moi de faire ça», reconnaît-elle.

«Je voulais que ce soit quelque chose qui parle aux mères et aux pères qui ont du mal à élever leurs enfants, explique-t-elle à TheDenverChannel.com. Je voulais qu'ils prennent conscience et comprennent à quel point il est important de savoir ce que nos enfants font.»

«Ne croyez pas ce qu'ils disent, poursuit-elle. Ils mentent, ils sont rusés. Moi aussi, j'étais aussi du genre à dire: "Ma fille ne ferait jamais ça".»

Quant à l'adolescente, elle va bien, assure la maman: «Elle n'est pas en colère contre moi et elle n'est pas harcelée à l'école. La prochaine fois, qu'elle pensera à Facebook, elle se rappellera de ce jour.»

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.