back to top

Les réponses à vos questions sur la vache folle

BuzzFeed fait le point alors qu'un cas «isolé» de la maladie de la vache folle a été confirmé dans un élevage des Ardennes.

Publié le

On parle de cas de «vache folle» quand un bovin est atteint d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Il s'agit d'une infection dégénérative du système nerveux. Et elle est mortelle.

2. Comment la maladie se transmet-elle chez les bovins?

Dans les années 90, au plus fort de la crise de la vache folle, les farines animales données aux bovins ont été mises en cause comme source de contamination. Elles ont depuis été interdites dans l'alimentation du bétail.

Les farines animales ne seraient donc pas en cause dans le cas de vache folle confirmé ce jeudi 24 mars. Sans que l'on ait de certitude sur l'origine de cas «isolé», comme l'a qualifié le ministère de l'agriculture.

Le ministre Stéphane Le Foll a annoncé son intention de saisir les autorités sanitaires via la Commission européenne pour «mieux comprendre l'origine et la cause de ces cas isolés chez des bovins jeunes».

Publicité

3. Cette maladie est-elle contagieuse entre bovins?

Les différentes études n'ont pas mis en évidence de cas de transmission de l'ESB entre deux bovins. Sauf dans le cas de contagion de la mère au veau, un scénario qui serait possible, selon plusieurs études. La contamination pourrait se faire «in utero durant la gestation, à la naissance de façon transplacentaire, ou juste après», explique l'INRA sur son site.

Dans le cas de vache folle dans les Ardennes, tous les animaux qui ont été en contact avec le bovin malade ou qui ont des liens de filiation avec lui seront néanmoins abattus, qu'ils soient dans le même élevage ou un autre.

4. La vache folle est-elle transmissible à l'homme?

L'ESB est suspecté d'être à l'origine d'une variante de la maladie de Creutzfeled-Jacob (vMJC). La maladie se manifeste après quelques semaines par des symptômes neurologiques (déséquilibre, secousses musculaires) et des démences.

Le temps d'incubation de la maladie se compte en années mais une fois déclarée, les patients décèdent après environ une ou quelques années -il n'existe pas de traitement de la maladie en elle-même, comme l'explique la cellule nationale de référence des maladies de Creutzfeld-Jacob sur son site.

Comme le relevait l'OMS en 2003, l'ESB (chez les bovins) et la vMCJ (chez les humains) posent «de redoutables problèmes scientifiques». Il est en fait impossible de dire avec certitude si les cas observés chez l'être humain ont été ou non causés par l'alimentation.

On sait en revanche que seules certaines parties de l'animal, soit celles issues du système nerveux central, sont potentiellement «à risque». Il s'agit du cerveau (la consommation de cervelle de bœuf est interdite depuis 2006), des ganglions rachidiens, de l'iléon (une partie de l'intestin) et de la moelle épinière (à ne pas confondre avec l'os à moelle, qui contient de la moelle osseuse).

Toutes ces parties sont incinérées à l'abattage.

6. Et aujourd'hui, en 2016, y a-t-il un risque à manger de la viande avec ce cas de vache folle dans les Ardennes?

La vache Salers atteinte de l'ESB dans les Ardennes était partie à l'équarrissage. Sa viande n'était donc pas destinée à notre alimentation.

Par ailleurs, les bovins qui ont côtoyé la bête ou ont des liens de filiation avec elle ont été abattus. Les 400 animaux de l'éleveur concerné ont été placés «sous surveillance» par arrêté préfectoral. «La détection de ce cas n'a aucune conséquence pour le consommateur», explique donc le ministère de l'Agriculture.

Il n 'y a aucun risque à consommer de la viande bovine ou des abat, assure même le ministère.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.