go to content

La fausse prédiction de Castro sur Obama et le pape François

Beaucoup restent incrédules face à la vista du leader cubain, mais aucune trace de la citation n'existait avant 2014.

posté le

C'est un symbole du «réchauffement historique» des relations entre Cuba et les États-Unis: les deux pays ont rouvert lundi 20 juillet leurs ambassades à Washington et La Havane.

Dans ce contexte, une prétendue prédiction visionnaire du leader cubain Fidel Castro est largement relayée sur les réseaux sociaux:

Facebook: factsofhistory

Beaucoup d'internautes restent incrédules face à la «vista» du dirigeant.

L'incroyable prémonition de Fidel Castro en 1973. #Cuba #CubaUS #papeFrançois #BarackObama

La citation a aussi fait son chemin en version anglaise...

"The US will come to talk to us when they have a black president & the world has a Latin American Pope."Fidel Castro

... et bien sûr en espagnol.

Fidel en 1973: “Estados Unidos vendrá a dialogar con nosotros cuando tenga un Presidente negro y ......

Fidel Castro a-t-il vraiment dit cela?

Parmi les «sources» récurrentes de la citation, on trouve un blog maoïste ou un forum syndicaliste cubain.

Un blogueur du site argentin Taringa! écrit que la phrase aurait été prononcée par Fidel Castro devant des journalistes de la presse internationale en 1973.

Nos recherches en espagnol, comme en anglais et en français ne nous ont pas permis de retrouver trace de cette citation avant 2014 et l'annonce du dégel de relations entre Cuba et les États-Unis.

En décembre 2014, un article de Paris Match rapportait cette anecdote:

«Depuis l'historique annonce, une blague court les ruelles ripolinées du centre de La Havane. C'est celle du Che demandant:

_ "Quand est-ce qu'ils vont lever ce foutu blocus?"
_ Fidel : "Quand le président américain sera un Noir démocrate et le pape, argentin."
_ Che : "Te fous pas de ma gueule."

Elle raconte pourtant la vérité.»

Un signe qui, conjugué à l'absence de source fiable et antérieure à 2014, laisse entendre que la «prédiction» de Fidel Castro est en fait probablement une simple légende urbaine.

Il espérait en revanche une normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis à l'horizon du deuxième mandat de Jimmy Carter, entre 1980 et 1984. Pour le coup, la prédiction est tombée à l'eau: Carter n'a pas été réélu et il aura fallu attendre 2014 pour que relations entre les deux pays reprennent.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.