back to top

Non, écolier de trois ans n'a pas été «viré pour mauvais comportement»

Une mère dans l'Aude affirme que son fils a été «radié» à cause de son comportement. L'inspection insiste plutôt sur un litige entre famille et école.

Publié le

La mère dit avoir raconté le mal-être de son fils à la maison et qu'en retour l'enseignante lui a dit qu'à l'école Ilyès est «un enfant qui comprend les règles mais les transgresse souvent, il perturbe le groupe et doit être isolé».

L'article raconte la peine de sa mère «désespérée», qui a vécu une convocation avec la commission éducative –avec entre autres les enseignants et l'inspecteur d'académie– comme un «tribunal».

La mère dit que le pédiatre qui suit son fils affirme qu'il est «tout à fait normal», selon ladepeche.fr, alors que l'équipe enseignante lui dit rencontrer de grandes difficultés face à un élève qui perturbe le groupe.

La jeune femme, enceinte, dit avoir été hospitalisée dans la foulée après un malaise et des contractions, et avoir ensuite décidé de déménager avec son conjoint «en centre-ville pour que [leur] fils soit scolarisé» à l'école Prévert. D'autres médias ont ensuite relayé son histoire:

Mais Ilyès a-t-il vraiment été «exclu» de son établissement, comme pourrait l'être un collégien qui passerait en conseil de discipline? Le journal a publié un courrier de l'inspecteur d'académie à la famille. On y lit ceci:

«Le 24 novembre 2015, vous avez été invitée à une équipe éducative (...) Au final, vous avez rejeté toutes les propositions d'aide au bénéfice de votre enfant. (...)

La conseillère pédagogique de circonscription a observé à plusieurs occasions qu'Ilyès perturbait le fonctionnement de la classe de ses deux maîtresses. (...)

Au regard de votre attitude négative envers toute l'équipe éducative de l'école maternelle Jean Moulin, je vous invite à mettre tout en œuvre pour que votre enfant puisse être à nouveau accueilli dans une autre école maternelle de Limoux.»

Contactée par BuzzFeed, Nathalie Mazeron, cheffe de cabinet de l'inspection académique de l'Aude, dit que ce n'est «pas une exclusion, ni une décision disciplinaire», et donne des précisions sur cette polémique:

«C'est un enfant qui se sentait très mal à l'école et on était arrivé à un point où le dialogue n'était plus possible. On a donc cherché une solution, dans l'intérêt de l'élève.

Au-delà du courrier de l'inspection, il y a eu d'autres échanges avec la famille autour de cette situation et l'enfant n'a pas été privé d'école.

La mesure a été prise le vendredi 18 décembre au soir, le jour des vacances, et l'enfant devait être scolarisé dès ce mercredi 6 janvier à l'école Jacques Prévert de Limoux.»

Selon l'inspection, le changement d'établissement d'Ilyès n'a donc pas été proposé à cause de son «mauvais comportement», mais à cause des mauvaises relations entre l'école et la famille.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.