back to top

Cette blogueuse veut qu'on reconnaisse la culture propre aux Antilles

«Nous sommes fils et filles de déportés africains, mais pas QUE.»

Publié le

La chaine YouTube French Finesse a récemment demandé à des gens «qu'est-ce qu'un Antillais?»

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Dans les réponses, on entend par exemple:

«C'est des noirs à la double identité, culture un peu européenne et en même temps un peu africaine.

- Pour moi un Antillais, c'est un Africain.

- Ce sont des Français, mais après les origines c'est l'Afrique.

- Un descendant d'esclave.

- J'aime pas les antillais parce qu'ils ont jamais accepté qu'ils sont africains.»

Et etc.

La blogueuse «Noemi sans e» se dit «perplexe» devant le discours tenu par certaines personnes interrogées dans cette vidéo. Alors elle a décidé de pousser un coup de gueule, dans un post publié le 6 septembre.

Dans ce long billet, la blogueuse qui se présente comme «Caribéenne» revient sur l'histoire du peuple Antillais et défend sa culture qui lui est propre:

Publicité

Son message est rapidement devenu viral: plus de 30.000 personnes l'ont partagé sur Facebook, selon les statistiques du site Buzzsumo.com. Beaucoup d'internautes saluent le message qu'elle véhicule:

Elle a tout dit. https://t.co/jLWrWfPvYY

Un article qui tombe à point nommé en ces temps troublés par la bêtise. Je suis Caribéenne, http://t.co/PQezmzY0ik via @noemisanse

«J'ai pu constater, bien trop souvent que les Caribéens étaient bien trop souvent appelés "les Africains du reniement"», explique Noemi à BuzzFeed France.

La blogueuse se souvient d'une conversation avec un ami selon qui «les Antillais reniaient leurs racines africaines».

C'est à ce discours, notamment repris par plusieurs personnes dans la vidéo de French Finesse, que Noemi a voulu répondre en donnant sa définition des Antillais.

«Nous sommes en 2015, assimiler les peuples des anciennes colonies françaises que sont la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane à l'Afrique, c'est les laisser encore en 1946, avant la départementalisation des anciennes colonies.»

«Je crois, j'ai envie plutôt, que la Caraïbe ne soit plus présentée comme une extension du continent africain mais plutôt comme une fille qui a grandi et qui existe en tant que telle maintenant. Notre culture a quand même donné naissance au groupe français qui a le plus joué dans le monde, Kassav! Nous sommes fils et filles de déportés africains mais pas QUE.»

Publicité

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Dans les commentaires, ont trouve aussi des internautes en désaccord avec sa prise de position:

Mais Noemi se défend:

«En 2015, j'estime que l'Afrique n'est plus le seul continent à rattacher aux noirs comme j'ai pu le voir dans certains commentaires. C'est un avis très personnel par ailleurs, je ne me présente pas comme historienne et j'incite tout un chacun à ne pas réduire l'Histoire de ces départements à la traite négrière.»

Selon elle, son post de blog a eu un certain écho parce qu'elle «dit tout haut ce que certains pensent tout bas.»

«Beaucoup ne tiennent pas ce discours de peur d'être considéré comme des "non-noirs". Hors, je ne renie pas ma couleur de peau, loin de là.»

Et de conclure: «Je ne prône pas l'oubli de l'histoire, loin de là, je prône l'acceptation du passé tout en affirmant notre identité et notre culture actuelle.»

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.