back to top

Jean-Marcel, 82 ans, habite dans une cabane de fortune à Marseille depuis 18 ans

Après avoir vécu dans l'indifférence générale pendant des années, il lui serait demandé d'évacuer son abri d'ici quelques semaines.

Publié le

Jean-Marcel, 82 ans, habite dans une cabane de fortune à Marseille. Voici son «logement», situé dans le 14e arrondissement de la ville, au carrefour entre le chemin de Gibbes et le boulevard de Plombières.

«Cela fait plus de 18 ans qu'il est là», explique un riverain à BuzzFeed France. «Tout le monde lui donne des choses pour l'aider et il n'embête personne», ajoute un autre.

ADVERTISEMENT

Cette situation d'extrême misère durait dans une forme d'indifférence depuis des années, jusqu'à ce post Facebook publié mercredi 19 août pour attirer l'attention sur le sort du vieil homme.

facebook.com

L'internaute y affirme que Jean-Marcel va devoir, «en automne», quitter son abri car «on l'a obligé à partir s'installer quelque part ailleurs». L'histoire a ému de nombreux internautes, qui ont partagé et liké le post près de 10.000 fois.

Plusieurs internautes affirment l'avoir déjà côtoyé et témoignent:

ADVERTISEMENT

Une pétition a été rapidement lancée sur le site Mes Opinions contre son expulsion Elle a été signée un peu plus de 5.000 fois en moins d'une semaine.

Que va-t-il advenir de Jean-Marcel? Contactées par BuzzFeed France, la mairie du 7e secteur de Marseille et la mairie centrale de Marseille assurent n'avoir pas demandé à «expulser» le vieil homme.

ADVERTISEMENT

L'auteure du message d'alerte sur Facebook ainsi que la personne qui a lancé la pétition n'ont quant à elles pas donné suite à nos sollicitations.

Jacques Besnainou, adjoint au maire FN du 7e secteur de Marseille, affirme avoir rencontré le vieil homme lundi 24 août. Voici sa version des faits:

«Je ne connaissais pas cette histoire avant de la voir circuler sur Internet. C'est un retraité de 82 ans qui touche une petite retraite et vit entre quatre planches depuis 18 ans. Il était suivi par la Croix-Rouge et les Restos du Coeur.

De notre côté, il n'a jamais été question de l'expulser. Mais en même temps, je ne vois pas pourquoi on demande qu'il reste comme ça. Il faut l'aider à réintégrer une vie sociale. Le but, c'est qu'il ait un logement décent et qu'il ait un accompagnement, par Emmaüs ou l'Armée du Salut.»

En attendant, Jean-Marcel doit faire face à un autre problème dès à présent: il a perdu sa carte d'identité, ce qui l'empêche de retirer l'argent de sa retraite. Et pour refaire ses papiers, il lui faudrait avoir une adresse.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.