back to top

Ce que l'on sait de Vester Flanagan, le tireur présumé de Virginie

Le journaliste a tué deux de ses ex-collègues ce mercredi aux États-Unis avant de se donner la mort.

Publié le

La scène s'est déroulée en direct sur la chaîne locale WDBJ7. Alors que la journaliste Alison Parker intervient à l'antenne, des coups de feu se font entendre. On aperçoit ensuite brièvement le tireur avant qu'il ne prenne la fuite.

Publicité

Deux personnes sont mortes sous les tirs: Alison Parker, 24 ans, et Adam Ward, 27 ans, respectivement journaliste et caméraman chez WDBJ7, l'ex-employeur de Vester Flanagan.

Une troisième, VIcki Gardner, a été blessée par balles alors qu'elle était interviewée par les journalistes et se trouve à l'hôpital.

Alors que Vester Lee Flanagan était recherché par la police, plusieurs messages ont été diffusés sur ses profils sur Facebook et Twitter sous son nom de journaliste, «Bryce Williams».

Les comptes Twitter et Facebook ont été suspendus depuis, mais on a pu y lire ce qui semble être des aveux doublés d'une tentative d'explication de son geste.

L'auteur de ces messages reproche à Alison Parker des «commentaires racistes» et s'agace du fait qu'Adam Ward, sa deuxième victime, l'ait «signalé aux ressources humaines» après avoir travaillé avec lui.

Peu après son double meurtre, Vester Flanagan s'est tiré dessus. Il est mort dans la soirée de mercredi à l'hôpital.

Publicité

La chaîne de télévision ABC a affirmé avoir reçu dans la nuit de mardi à mercredi un fax d'un homme qui affirmait être Bryce Williams. Ce document de 23 pages a été transmis aux autorités.

La chaîne de télévision a indiqué ensuite que ces documents contiennent de nombreuses références à des fusillades meurtrières, dont celle de Charleston en juin, qui a fait neuf morts dans une église historique de la communauté noire.

Le tueur indique avoir acheté son arme deux jours après la tuerie, selon ABC. Il écrit que cela a été un tournant pour lui, mais que sa colère «a grandi au fil du temps». Il se compare à une bombe humaine qui n'attendait qu'à exploser.

Dans ses écrits, le tueur se plaint de discriminations à son encontre parce qu'il était homosexuel et noir, selon ABC. Il a également appelé la chaîne après le double meurtre mercredi pour le revendiquer.

Vester Flanagan, 41 ans, a travaillé pour WDBJ entre 2012 et 2013, où il apparaissait sous le nom de Bryce Williams, selon le manager général de la chaîne.

«C'était un homme malheureux. Nous l'avons embauché comme journaliste parce qu'il avait du talent et de l'expérience.» Mais il a rapidement eu la «réputation d'un homme avec qui il est difficile de travailler. Il cherchait toujours la petite bête pour s'offenser.»

«Finalement, après plusieurs incidents dûs à sa colère, nous l'avons licencié. Il l'a très mal pris. Nous avons dû appeler la police pour l'escorter hors de l'immeuble.»

Vester Flanagan a écrit sur Twitter qu'il a été élevé en tant que Témoin de Jéhovah. Son compte LinkedIn indique qu'il a commencé sa carrière en stage à 20 ans, en 1993, avant de travailler pour diverses radios dans les années 1990.

En mars 2000, il a porté plainte pour discrimination raciale contre son employeur de l'époque, WTWC-TV. Selon lui, plusieurs de ses manageurs l'auraient qualifié de «singe» et lui aurait demandé «arrêter de parler comme un noir».

Cette plainte s'est réglée en 2001 dans des conditions non-précisées.

Vester Flanagan affirme avoir néanmoins avoir été licencié après avoir déposé cette plainte, mais avoir tout de même obtenu 15.000 dollars (environ 13.000 euros) de dédommagements.

Contactées par BuzzFeed, les autorités n'ont pas été en mesure de nous confirmer ou d'infirmer cette information pour des raisons de confidentialité.

Kontji Anthony ancien collègue de Flanagan au sein de la chaîne WNCT, où le tireur présumé a travaillé de 2002-2004, explique être sous le choc de la nouvelle.

«Je n'aurais jamais cru qu'il pourrait faire ça, mais quand je réfléchis au passé, je me dis qu'il y a eu des signaux, mais rien de cette ampleur.»

«Il a toujours été très gentil avec moi, mais je sais qu'il y a eu des tensions avec d'autres employés. (...) Il se demandait s'il ne quitterait pas le journalisme. Il était tourmenté, à l'époque.»

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

David Mack is a reporter and weekend editor for BuzzFeed News in New York.

Contact David Mack at david.mack@buzzfeed.com.

Nicolás Medina Mora is a reporter for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Nicolás Medina Mora at nicolas.mora@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé