back to top

Attentats: les Belges en ont marre des leçons des Français

«La condescendance française n’a pas de limites», répond La Libre Belgique face aux critiques de Paris envers Bruxelles.

Publié le

«Il faut se rendre à l'évidence: au cœur de l'Europe, la sympathique Belgique est devenue une plaque tournante du djihadisme». Voilà le constat dressé par un éditorial du Monde lundi 23 novembre.

Le quotidien cite deux faits avérés qui montrent l'ampleur des réseaux djihadistes en Belgique:

- Qu'une «bonne partie des terroristes de Paris et le coordinateur présumé des attentats, Abdelhamid Abaaoud, venaient de Belgique.»

- Que la Belgique est le pays d'Europe où l'on compte le plus de djihadistes en Syrie par habitant, devant la France. Avec, comme symbole, la ville de Molenbeek, régulièrement qualifiée de «plaque tournante des djihadistes en Europe» dans la presse ces derniers jours.

Publicité

Les articles à charge contre la Belgique comme celui du Monde sont plutôt mal accueillis par nos voisins.

"Bruxelles, plaque tournante du Djihadisme EU"...qu'on se mette d'accord, la Belgique n'a aucune leçon à recevoir de la France.

Le reportage où ils prononcent 120 fois Molenbeek de la mauvaise façon. Au bûcher les gars. #EnvoyéSpécial

Pour beaucoup, Paris n'est pas forcément bien placée pour tacler Bruxelles après les attentats.

@encolere75 @isabelleoj Bon la France est mal placée pour donner des leçons à la Belgique quant aux terroristes je pense 😏

@libe ici en Belgique on a aucune leçon à recevoir de la France

Lundi soir, La Libre Belgique a publié une réponse aux critiques venues de Paris.

Publicité

«La condescendance française n’a pas de limites», écrit le rédacteur en chef du journal, Francis Van de Moestyne, qui rappelle que plusieurs auteurs des attentats étaient aussi Français:

«Oui, il y avait des Belgo-Marocains, parmi les terroristes. Mais il y avait aussi des ressortissants français, vivant en Belgique.

S'il est exact que plusieurs auteurs d'attentats sont passés par Bruxelles ou par Molenbeek, d'autres n'ont jamais quitté l'Hexagone sauf pour aller "se former" en Syrie. Des djihadistes, dont Nemmouche, ont été radicalisés dans les prisons françaises.»

«Reconnaissons-le: cet exercice -c’est pas moi, c’est lui…– a quelque chose d’un peu minable (...) Il y a eu des failles partout», conclut le journal.

«Les critiques seraient plus faciles à accepter si elles venaient d'un État infaillible, un État qui serait un modèle du vivre ensemble et de l'intégration. Si c'était le cas, le FN, parti raciste, xénophobe, anti-européen, ne serait pas le premier parti de France. Mais sans doute les responsables du FN ont-ils été formés en Belgique…»

Une mise aux points saluée sur les réseaux sociaux belges...

Publicité

La Belgique, responsable des attentats à Paris ? La Libre Belgique tâcle Le Monde #quiaimebien https://t.co/ALFIV4CTz6

La dernière phrase est d'une délicieuse cruauté. Je souscris pleinement à cet édito de @lalibrebe https://t.co/VWxc4y1G33

D'autres, enfin, renvoient les autorités des deux pays dos à dos.

Gouvt francais pointe du doigt la Belgique. Gouvt belge pointe du doigt Molenbeek. Moureaux pointe du doigt ses successeurs ... Rassurant.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé